Engrenages (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Engrenages
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo saisons 7 et 8
Titre original Engrenages
Genre Policier
Création Alexandra Clert
Production Son et Lumière
Canal+
Jimmy
BBC Four (saisons 2, 4 et 5)
Ciné+ (depuis saison 3)
Acteurs principaux Caroline Proust
Grégory Fitoussi (saisons 1 à 5)
Philippe Duclos (saisons 1 à 7)
Fred Bianconi (saisons 1 à 7)
Thierry Godard
Audrey Fleurot
Nicolas Briançon (saisons 4 à 7)
Musique Stéphane Zidi
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine Canal+
Nb. de saisons 8
Nb. d'épisodes 86
Durée 52 minutes
Diff. originale
Site web https://www.canalplus.com/series/engrenages/h/4444010_50001

Engrenages est un feuilleton français créé par Alexandra Clert, produit par Son et Lumière, avec la participation de Canal+, Jimmy et avec Ciné+ depuis sa saison 3. La chaîne britannique BBC Four s'est également associée à la production des saisons 2 et 4-6. Engrenages a été diffusé à partir du sur Canal+.

Engrenages est l'une des rares séries françaises à s'exporter, elle a été vendue dans près de soixante-dix pays. En Suisse, la série est diffusée depuis le sur SF1 en version originale sous-titrée en allemand et depuis le sur TSR1. Au Québec, elle est disponible depuis sur la plate-forme TOU.TV de Radio-Canada[1].

Au Royaume-Uni, la série est diffusée sur BBC Four sous le titre Spiral[2]. Aux États-Unis, la série a été achetée par la plate-forme Netflix où les quatre saisons sont présentées à partir de la rentrée 2012[3], puis à partir de novembre 2012 en version originale sous-titrée sur MHz WorldView de PBS[4]. La série a été récompensée aux Globes de cristal en 2015 dans la catégorie meilleur téléfilm-série télévisée.

Synopsis général[modifier | modifier le code]

À travers les personnages d'un jeune procureur, d’une capitaine de police, d’un juge d'instruction et d'une avocate pénaliste, cette série décrit la vie du palais de justice de Paris, ses rouages, ses acteurs, ses petites combines.

La série est censée montrer de la façon la plus réaliste possible la procédure pénale française[5],[6],[7]. À partir de la saison 5, de nouveaux experts travaillent sur la série afin de la rendre la plus réaliste possible[8].

Production[modifier | modifier le code]

La genèse : Intrigues au palais (2003-2004)
En 2002, Alain Clert demande à sa fille Alexandra, avocate pénaliste, de réfléchir à ce que serait une série montrant la mécanique judiciaire. Ce devait être initialement une série « bouclée », un épisode racontant une histoire, avec tous les personnages présents dans le feuilleton Engrenages et d’autres, et le pilote tourné mais jamais diffusé s’appelle Intrigues au palais. Mais Alexandra Clert trouve cela assez glauque et la production et Canal + revoient leur copie[9],[10].
Saison 1 (2005)
Guy-Patrick Sainderichin, qui est crédité cocréateur (avec Alexandra Clert) de la série pour ses deux premières saisons, embarque à bord d’Engrenages et réécrit le premier épisode. Il est par la suite entouré de quelques scénaristes pour écrire les sept autres épisodes qui constituent la première saison. Philippe Triboit et Pascal Chaumeil se partagent la réalisation des huit épisodes. Guy-Patrick Sainderichin est remercié[précision nécessaire] quelques mois après la diffusion de la première saison.[réf. nécessaire]
Saison 2 (2008)
Virginie Brac écrit la deuxième saison. Elle se base sur l'histoire d'un vrai policier, Éric de Barahir (qui participe à l'écriture des saisons 2, 3 et 4)[11]. Gérard Carré et Lionel Olenga cosignent les épisodes 4 et 5. Didier Le Pêcheur de même que le réalisateur Philippe Triboit sont associés au scénario de l’épisode 8.
Saisons 3 et 4 (2010-2012)
Anne Landois reprend la série pour les deux saisons suivantes, épaulée par Éric de Barahir.
Saison 5 (2013)
La cinquième saison est diffusée entre novembre et décembre 2014. Les auteurs ont commencé à travailler sur la saison alors que le tournage de la saison 4 était en cours[12].
La saison 5 parle « d'indics, de tontons », selon Thierry Godard. L'intrigue est dans la veine de l'affaire Neyret. Anne Landois a par ailleurs précisé qu'il avait été décidé « de faire une histoire qui regroupe tous les personnages autour d’une même affaire, alors que, dans la saison 4, ils suivaient plutôt des trajectoires personnelles ». Le coscénariste Éric de Barahir, commissaire au civil, a décidé de quitter l’aventure pour reprendre du service. Son remplaçant est Simon Jablonka, déjà auteur de plusieurs épisodes ainsi que de la saison 2 de Flics, la série d’Olivier Marchal. Quant à l’équipe des consultants, elle s’étoffe avec, outre le juge Thiel (par ailleurs acteur), un autre juge d’instruction, deux avocats pénalistes et trois policiers[13]. Quant à Jean-Pierre Colombi, ancien commandant de la Brigade de répression du banditisme (retraité depuis quatre ans), il n'est plus seulement conseiller technique mais intègre le tournage. À noter qu'il apparaissait déjà dans le dernier épisode de la saison 4.
Saison 6 (2017)
Le tournage de la sixième saison commence le 5 mai 2016 et est annoncé pour une durée de sept mois[14]. Le texte a été écrit par Anne Landois et d'autres auteurs des saisons précédentes[15] ; les six premiers épisodes seront réalisés par Frédéric Jardin (Braquo, saison 5 Engrenages) et les six derniers par Frédéric Mermoud. L'action se déroulera dans l'est de Paris ainsi que dans le département limitrophe de Seine-Saint-Denis où le commissaire Herville a été muté à la fin de la cinquième saison, emmenant l'équipe de Laure à travailler avec lui à nouveau[16]. La saison verra aussi l'arrivée d'un nouveau commissaire comme supérieur hiérarchique immédiat de Laure à la DPJ[16].
Saison 8 (2020)
Cette dernière saison comporte deux épisodes de moins que les précédentes. Le personnage historique du juge Roban (Philippe Duclos) n'y apparaît pas, remplacé par la jeune juge d'instruction Lucie Bourdieu (Clara Bonnet), moins expérimentée, aux relations plus tendues avec les policiers. Ali (Tewfik Jellab) passe de personnage récurrent à principal.
C'est également la toute première saison ayant pour cadre le nouveau tribunal de Paris, dans le quartier de la Porte de Clichy.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteur Personnage Saisons
1 2 3 4 5 6 7 8
Police
Caroline Proust Laure Berthaud Principal
Thierry Godard Gilles Escoffier Principal
Fred Bianconi Luc Fromentin Principal Récurrent
Tewfik Jallab Ali Amrani Principal
Stéphan Wojtowicz Marc Aubert Récurrent
Bruno Debrandt Vincent Brémont Récurrent Récurrent
Nicolas Briançon Jacques Herville Récurrent Invité
Valentin Merlet Arnaud Beckriche Récurrent
Jean-Pierre Colombi JP Récurrent
Samir Boitard Sami / Jamal Haroun Récurrent Récurrent
Lionel Erdogan Tom Récurrent
Kija King Nico Récurrent
Philippe Faure Médecin légiste Récurrent
Philippe Vieux Médecin légiste Récurrent
Cécile Camp Médecin légiste Récurrent
Swann Arlaud Steph Récurrent
Shemss Audat Nadia Récurrent
Anissa Allali Amina Récurrent
Palais de Justice
Philippe Duclos François Roban Principal
Grégory Fitoussi Pierre Clément Principal
Audrey Fleurot Joséphine Karlsson Principal
Dominique Daguier Édouard Machard Récurrent
Elizabeth Macocco Marianne Ledoux Récurrent
Alban Casterman Wagner Récurrent Récurrent
Louis-Do de Lencquesaing Eric Edelman Récurrent
Hervé Rey Didier Récurrent
Vincent Winterhalter Vincent Leroy Récurrent
Daniel Duval Szabo Récurrent
Xavier Robic Arnaud Ledoré Récurrent
Sophie-Charlotte Husson Hélène de Plessis Récurrent
Johan Leysen Atalay Récurrent
Fatou N'Diaye Carole Mendy Récurrent
Gilbert Thiel Président du TGI Récurrent Récurrent
Civils
Anne Caillon Marianne Clément Récurrent
Guillaume Cramoisan Benoît Faye Récurrent
Scali Delpeyrat Arnaud Laborde Récurrent
Brigitte Roüan Karine Fontaine Récurrent
Mehdi Nebbou Mustapha Larbi Récurrent
Samir Guesmi Farouk Larbi Récurrent
Reda Kateb Aziz Récurrent
Foëd Amara Djibril Merini Récurrent
Gilles Cohen Martin Roban Récurrent
Nicolas Moreau Didier Courcelles Récurrent
Misha Arias de la Cantolla Ronaldo Fuentes Récurrent
Anne Alvaro Isabelle Ledoré Récurrent
Corinne Masiero Patricia Récurrent
Jérôme Huguet Thomas Riffaut Récurrent
Judith Chemla Sophie Mazerat Récurrent
Jean-Quentin Châtelain Johnny Jorkal Récurrent
Florence Thomassin Madame Jorkal Récurrent
Ymanol Perset Brandon Jorkal Récurrent
Abdelhafid Metalsi Bachir Saraoui Récurrent
Émilie de Preissac Laëtitia Ribeiro Récurrent
Fanny Valette Cindy Ledoux Récurrent
Isabelle Candelier Catherine Micaleff Récurrent
Robert Plagnol Directeur de prison Récurrent
Émilie Gavois-Kahn Sabine Récurrent
Cyril Lecomte David Caan Récurrent

Police[modifier | modifier le code]

Premiers rôles[modifier | modifier le code]

Thierry Godard, interprète du lieutenant Escoffier.
  • Caroline Proust : capitaine Laure Berthaud, capitaine de police et chef de groupe à la 2e DPJ. Dévouée à son équipe et son métier, ses méthodes sont souvent expéditives, à la limite de la ligne jaune. Sa vie privée est plutôt chaotique, avec des difficultés à maintenir des relations stables. L'arrivée imprévue de sa fille Romy, en saison 6, lui pose de grosses difficultés.
  • Thierry Godard : lieutenant Gilles « Gilou » Escoffier, policier usé par la drogue et par la vie, membre de la DPJ. Enfant de la DDAS, il trouve dans la police, et plus particulièrement dans le groupe Berthaud la famille qu'il n'a jamais eue. Sa tendance à jouer au justicier met parfois ses coéquipiers en difficultés.
  • Fred Bianconi : lieutenant Luc « Tintin » Fromentin, policier droit et honnête, père de famille, qui suit Berthaud et Gilou sans toujours approuver leurs décisions. Il peine à concilier sa profession et sa vie de famille. Se sentant floué et mis à l'écart par le groupe, il quitte la 2e DPJ en fin de saison 6. On le retrouve à l'IGPN dans la saison 7.

Seconds rôles[modifier | modifier le code]

  • Bruno Debrandt : Vincent Brémont, commissaire à la Brigade criminelle. Si Laure l'utilise au début pour obtenir des informations sur l'enquête du « boucher de la Vilette », en saison 3, elle finit par tomber amoureuse de lui. Mais la vie de couple stable et posée qu'il lui propose par la suite ne lui convient pas. Malgré leur séparation, il reste une présence stable dans la vie de Berthaud, notamment pour leur fille, Romy (saisons 3, 4, 6, 7 et 8).
  • Valentin Merlet : commissaire Arnaud Beckriche. Commissaire à la DPJ et supérieur hiérarchique de Laure Berthaud à partir de la saison 6. Issu de la Brigade Financière, il peine à être respecté de ses hommes (saisons 6 à 8).
  • Nicolas Briançon : commissaire Jacques Herville. Commissaire à la DPJ et supérieur hiérarchique de la 2e DPJ de la saison 4 à la saison 5. Impulsif, colérique et voulant du résultat quitte à enfreindre les règles de procédure, il entretient des rapports conflictuels avec Berthaud avant que les épreuves subies par le service ne les changent en respect mutuel (saisons 4 à 7).
  • Stéphan Wojtowicz : commissaire Marc Aubert. Commissaire à la DPJ et supérieur hiérarchique de Laure Berthaud (saisons 2 et 3).
  • Samir Boitard : Sami / Jamal Haroun, officier de police du SIAT détaché à la DPJ pour infiltrer le gang des frères Larbi. Laure tombera amoureuse de lui. Après avoir disparu sans donner de nouvelles, il fait son retour en saison 4 pour prendre la tête de la 2e DPJ, espérant renouer avec son ex. Il meurt à la fin de la saison 4 à la suite d’une explosion.
  • Tewfik Jallab : lieutenant Ali Amrani, adjoint de Gilou. Il sort tout juste de l'école et n'a pas été confronté au terrain (saison 7 et 8).
  • Jean-Pierre Colombi : JP, brigadier de police (saisons 1 à 8).
  • Lionel Erdogan : Tom, brigadier de police (saisons 5 à 8).
  • Kija King : Nico, brigadier de police (saisons 5 à 8).
  • Philippe Faure : médecin légiste (saisons 1 à 5).
  • Philippe Vieux : médecin légiste (saison 1).
  • Cécile Camp : médecin légiste (saison 3).
  • Swann Arlaud : lieutenant stagiaire Steph. Jeune officier stagiaire affecté dans l'équipe du capitaine Berthaud (saison 2).
  • Shemss Audat : Nadia « Nana », jeune officier de police sous les ordres du capitaine Berthaud (saison 3).
  • Anissa Allali : Amina, jeune officier de police (saison 4).

Palais de Justice[modifier | modifier le code]

Premiers rôles[modifier | modifier le code]

Audrey Fleurot, interprète de l'avocate Joséphine Karlsson.
Grégory Fitoussi, interprète de Pierre Clément, le substitut du procureur.
  • Philippe Duclos : François Roban, juge d'instruction intègre, froid et compétent. Il connaît toutes les ficelles de son métier et est très apprécié du 2e DPJ. Ses relations avec sa famille, et tout particulièrement avec sa mère, sont tendues. Il ne vit que pour son travail. L'attachement extrême de Roban aux règles et à la justice est à la fois sa force et son talon d'Achille : il l'empêche de céder aux pressions du pouvoir ou du Parquet, mais son inflexibilité cause plusieurs drames au cours de la série. À partir de la saison 5, il est victime de graves problèmes de santé. Initialement dépité de devoir prendre sa retraite à la fin de la saison 7, il finit par accepter cette opportunité de profiter davantage de la vie. Il disparaît de la saison 8, remplacé par :
  • Clara Bonnet : juge Lucie Bourdieu qui remplace François Roban dans la dernière saison.
  • Grégory Fitoussi : Pierre Clément, substitut du procureur intègre et honnête, mais dont l'idéalisme déplaît à sa hiérarchie. Il quitte le Ministère Public après avoir été mis au placard par le procureur Machard, au cours de la saison 3, et ouvre un cabinet d'avocat avec Joséphine Karlsson. Malgré leur collaboration compliquée, il tombera bientôt amoureux de cette dernière et se laisserai influencer par son goût du risque, défendant notamment des voyous. Au fil des affaires, Pierre devient un avocat reconnu et respecté, au point d'être proposé au Conseil de l'Ordre. Mais il sera accidentellement tué au cours d'une prise d'otage, en début de saison 5, laissant Joséphine inconsolable.
  • Audrey Fleurot : Joséphine Karlsson, avocate pénaliste talentueuse, mais cynique, manipulatrice, sans états d'âme, exclusivement intéressée par le défi et l'argent. Son histoire familiale difficile explique son choix de carrière, et sa haine de la police. Après quelques années de galère puis une collaboration avec le sulfureux maître Szabo, elle devient l'associée de Pierre Clément, ancien substitut du procureur, dont elle tombera très amoureuse. Après sa mort tragique, la poursuite de sa carrière est chaotique, ponctuée de drames personnels, la menant même jusqu'en prison. Elle y fera néanmoins la rencontre d'une jeune détenue qui bousculera ses certitudes sur son métier.

Seconds rôles[modifier | modifier le code]

  • Dominique Daguier : Édouard Machard, procureur général de Paris. Plus dévolu à l'évolution de sa carrière qu'à la bonne marche de la justice, il entre régulièrement en conflit avec le juge Roban et Pierre Clément, plus idéalistes. Il cache néanmoins quelques secrets (saisons 2, 3, 4, 5, 6 et 7).
  • Elizabeth Macocco : Marianne Ledoux, greffière du juge Roban, pour qui elle a beaucoup d'affection et de respect (saisons 3, 4, 5 et 6).
  • Alban Casterman : juge Wagner, juge d'instruction (saisons 2, 3, 4 et 7).
  • Louis-Do de Lencquesaing : maître Éric Edelman, avocat pénaliste cynique aux stratégies de défense souvent théâtrales ; il est un temps associé avec Joséphine, avec qui il entretien une relation ambigüe (Saisons 5, 6, 7 et 8)
  • Hervé Rey : Didier, greffier du juge Roban après le départ de Marianne Ledoux (saisons 6 et 7).
  • Vincent Winterhalter : Vincent Leroy, ancien avocat radié du barreau à la suite d'une condamnation pour viol, emploie Joséphine Karlsson pour continuer à exercer secrètement son métier (saison 1).
  • Daniel Duval : maître Szabo, avocat pénaliste réputé et sans scrupules, associé avec Joséphine Karlsson jusqu'à la saison 3 (saisons 2 et 3).
  • Xavier Robic : Arnaud Ledoré, magistrat stagiaire auprès du juge Roban, tout juste sorti de l'École nationale de la magistrature (saison 3).
  • Sophie-Charlotte Husson : Hélène de Plessis, substitute du procureur sur l'affaire du « boucher de la Villette » (saison 3).
  • Johan Leysen : maître Atalay, avocat de la famille Ozbek (saison 4).
  • Fatou N'Diaye : juge Carole Mendy, vient en aide au juge Roban dans son affaire (saison 5).
  • Gilbert Thiel : président du tribunal de grande instance de Paris.
  • Clara Bonnet : juge Lucie Bourdieu, jeune juge d'instruction ; dotée d'une grande volonté de s'imposer et de faire son travail dans les règles, elle entre souvent en conflit avec le 2e DPJ, tout particulièrement le commissaire Beckriche (saison 8).

Civils[modifier | modifier le code]

  • Anne Caillon : Marianne Clément, ex-épouse de Pierre Clément (saison 1).
  • Guillaume Cramoisan : Benoît Faye, homme d'affaires, ami d'enfance de Pierre Clément (saison 1).
  • Scali Delpeyrat : Arnaud Laborde, tout puissant conseiller ministériel (saison 1).
  • Florence Loiret-Caille : Ghislaine Androux, maman de la victime (saison 1).
  • Mélodie Marcq : Alissa, prostituée junkie et indicatrice de Gilou (saison 1).
  • Brigitte Roüan : Karine Fontaine, journaliste, chroniqueuse judiciaire au Monde (saison 2).
  • Mehdi Nebbou : Mustapha Larbi, frère de Farouk Larbi, trafiquant de drogue (saison 2).
  • Samir Guesmi : Farouk Larbi, frère de Mustapha Larbi, trafiquant de drogue (saison 2).
  • Reda Kateb : Aziz, rappeur et trafiquant, issu des cités (saison 2).
  • Gilles Cohen : Martin Roban, chef d'entreprise et frère cadet du juge Roban, proche du maire de Villedieu (saison 3).
  • Nicolas Moreau : Didier Courcelles, maire de Villedieu, mandat auquel il a succédé au président de la République dont il est un proche (saison 3).
  • Misha Arias de la Cantolla : Ronaldo Fuentes, Mexicain immigré en France, soupçonné d'être le « boucher de la Villette » (saison 3).
  • Anne Alvaro : Isabelle Ledoré, amour de jeunesse de François Roban, mère d'Arnaud Ledoré (saison 3).
  • Corinne Masiero : Patricia, prostituée et indicatrice de Gilou (saison 3).
  • Jérôme Huguet : Thomas Riffaut, membre d'un collectif de défense des sans-papiers guidé par sa haine de la police (saison 4).
  • Judith Chemla : Sophie Mazerat, étudiante brillante qui va suivre Thomas Riffaut dans sa dérive destructrice (saison 4).
  • Jean-Quentin Châtelain : Johnny Jorkal, figure du grand banditisme, client de Pierre Clément (saison 4).
  • Florence Thomassin : Madame Jorkal, épouse d'un client de Pierre Clément (saison 4).
  • Ymanol Perset : Brandon Jorkal, neveu de Johnny
  • Abdelhafid Metalsi : Bachir Saraoui, un des frères Saraoui, tenanciers louches de boîte de nuit (saison 4).
  • Foëd Amara : Djibril Merini, trafiquant et indic du lieutenant Gilles Escoffier (Saison 5).
  • Émilie de Preissac : Laëtitia Ribeiro, cliente de Joséphine Karlsson (saison 5).
  • Fanny Valette : Cindy Ledoux (saisons 5 et 6).
  • Isabelle Candelier (saison 7).
  • Robert Plagnol : le directeur de la prison (saison 7).
  • Émilie Gavois-Kahn : la matone (saison 7).
  • Cyril Lecomte : David Cann (saison 7).
  • Isabel Aimé Gonzales Sola : Lola, codétenue, puis amie et cliente de Joséphine (saison 7 et 8).
  • Kool Shen : Ange Cisco (saison 8).
  • Salim Kechiouche : Bilal (saison 8).

Épisodes[modifier | modifier le code]

Audiences et dates de sortie[modifier | modifier le code]

Saison Horaire Période Audience PdA[18]
1 Mardi 20 h 50 Décembre 2005-janvier 2006 720 000 13,2 %
2 Lundi 20 h 50 Mai-juin 2008 600 000 9,6 %
3 Mai-juin 2010 871 000 15,2 %
4 Septembre-octobre 2012 960 000 15,6 %[19]
5 Novembre-décembre 2014
6 Septembre-octobre 2017
7 Février-mars 2019
8 Septembre-octobre 2020

Première saison (2005)[modifier | modifier le code]

La première saison comprend huit épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cadavre d'une jeune fille est retrouvé dans une benne à ordures, à proximité d'entrepôts abandonnés. Son corps dénudé a été livré aux chiens et son visage réduit en bouillie. Une autopsie révèle que ce corps est celui d'une Roumaine. Benoît Faye, le meilleur ami de Pierre Clément, substitut du procureur chargé de l'enquête, la connaissait bien. Il va être impliqué dans cette sale affaire agrémentée d'argent sale, de sexe et de politique.

Deuxième saison (2008)[modifier | modifier le code]

La deuxième saison comprend huit épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un cadavre est retrouvé calciné dans le coffre d'une voiture. Au même moment, une jeune fille des beaux quartiers de Paris fait une surdose d'héroïne. En liant les deux affaires, Laure Berthaud et son équipe parviennent à remonter un puissant réseau de stupéfiants, dirigé par deux hommes très influents, Mustafa et Farouk Larbi. Avec l'aide d'un policier du SIAT, la DPJ de Paris va monter une dangereuse opération d'infiltration, pour démanteler le réseau.

Troisième saison (2010)[modifier | modifier le code]

La troisième saison comprend douze épisodes.

Diffusions originales[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le cadavre mutilé d'une jeune femme est retrouvé. L'équipe du capitaine Berthaud se met alors à la recherche du « boucher de la Villette ». Parallèlement, le juge Roban instruit une affaire mettant au jour un financement occulte organisé par un maire proche du Président de la République.

Quatrième saison (2012)[modifier | modifier le code]

La quatrième saison comprend douze épisodes[20].

Elle a été tournée à Paris et en région parisienne, du 22 août au 9 décembre 2011 (épisodes 1 à 6) et de janvier à avril 2012 (épisodes 7 à 12)[21].

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le groupe DPJ de la capitaine Laure Berthaud est chargé d’élucider l’affaire d’un étudiant déchiqueté par la bombe artisanale qu’il fabriquait. Bientôt il se trouve face à quelques activistes d’une ultra gauche très radicale qui prônent la guérilla urbaine et ont pour cible directe la police.

Josephine Karlsson entraînée par sa haine de la police et des institutions accepte de déborder de son rôle d’avocate et se fait piéger par la DCRI qui surveille les activistes d’ultra gauche.

Pierre Clément, qui rêve de plus grandes affaires, se voit désigné par une figure du grand banditisme, Johnny Jorkal, pour le défendre.

Quant au juge Roban, de retour au palais après une longue absence, il est désormais placardisé.

Cinquième saison (2014)[modifier | modifier le code]

La cinquième saison a été écrite par Anne Landois et Simon Jablonka, ainsi que par les scénaristes Kristel Mudry, Sébastien Vitoux, Mathieu Missoffe, Yann Brion, Yann Le Nivet, Anne Rambach, Marine Rambach, et Olivier Fox. Elle comprend douze épisodes réalisés par Frédéric Jardin (épisodes 1 à 6), Frédéric Balekdjian (épisodes 7 à 10) et Nicolas Guicheteau (épisodes 11 et 12).

Le tournage s'est déroulé à Paris et en région parisienne dès le et pour une durée de huit mois.

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 2e DPJ doit élucider le meurtre d'une mère et de sa fille, retrouvées ligotées dans le canal de l’Ourcq. L’enquête, ardue, les entraîne dans le milieu du grand banditisme et des gangs de filles.

Sixième saison (2017)[modifier | modifier le code]

La sixième saison est la dernière d'Anne Landois qui tourne la page Engrenages[22].

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 2e DPJ est appelé sur une scène de crime exceptionnelle : un tronc humain retrouvé dans un tas d’encombrants dans le 19e arrondissement. Une enquête éprouvante et complexe démarre, alors que chacun cherche sa place au sein du groupe avec l’arrivée d’un nouveau commissaire.

L’enquête mène le groupe dans une banlieue nord où le commissaire Herville a été muté. Ils vont mettre au jour corruption et achat de paix sociale dans un quartier rongé par la délinquance et la pauvreté. Corruption qu’affrontent également de leur côté Roban et Joséphine alors qu’ils vivent des épreuves intimes inattendues.

Septième saison (2019)[modifier | modifier le code]

La septième saison, dont le tournage a commencé le [23], est composée de douze épisodes. Ils sont réalisés pour moitié par Frédéric Jardin (épisodes 1 à 6) et Jean-Philippe Amar (épisodes 7 à 12). Le tournage a duré sept mois. La saison est dédiée à la mémoire du producteur Alain Clert, mort le 29 mai 2018 à l'âge de 76 ans[24]. Il était le père d’Alexandra Clert, créatrice d'Engrenages et ancienne avocate pénaliste.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le thème de la saison est les réseaux financiers occultes à partir d'un double meurtre dans un restaurant chinois du 13e arrondissement de Paris.

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la France France : à partir du 4 février 2019 sur Canal+, l'intégralité de la saison est disponible sur MyCanal depuis la diffusion du premier épisode.

Huitième saison (2020)[modifier | modifier le code]

La huitième saison, dont le tournage a commencé en mai 2019 est composée de dix épisodes. Le rappeur Kool Shen fait partie des artistes invités[25].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le 2e DPJ enquête sur un migrant adolescent retrouvé mort dans une laverie du 18e arrondissement[26]. Berthaud et Ali, aux méthodes différentes, doivent apprendre à former un groupe sans Gilou, incarcéré. Dans l'espoir de redevenir policier, celui-ci accepte de collaborer avec la Brigade Criminelle pour infiltrer un gang de braqueurs[27].

Diffusion originale[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la France France : à partir du 7 septembre 2020 sur Canal+, l'intégralité de la saison est disponible sur MyCanal depuis la diffusion du premier épisode.

Chaînes internationales[modifier | modifier le code]

La série est diffusée dans soixante-dix pays[28].

Pays Chaînes
Drapeau de l'Australie Australie SBS
Drapeau du Danemark Danemark DR2
Drapeau de la France France Canal+
Drapeau de la Finlande Finlande JIM (fi)
Drapeau de l'Italie Italie Fox Crime
Drapeau de la Suisse Suisse SF1 et TSR1
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni BBC Four
Drapeau du Mexique Mexique Once TV
Drapeau du Japon Japon AXN Mystery (ja)
Drapeau des États-Unis États-Unis Netflix
Drapeau de la Belgique Belgique RTBF
Drapeau du Portugal Portugal RTP2
Drapeau du Brésil Brésil +Globosat

Accueil[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

DVD et Blu-Ray[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Engrenages : Saison 1 (1er octobre 2007) ASIN B000FG5Q58
  • Engrenages : Saison 2 (22 juillet 2008) ASIN B0018KW46Y
  • Engrenages : Saison 3 (15 juin 2010) ASIN B003BQROH2
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 3 (12 octobre 2010) ASIN B003VKTOA8
  • Engrenages : Saison 4 (11 octobre 2012) ASIN B008JELN78
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 4 (9 octobre 2013) ASIN B00DWB8DHG
  • Engrenages : Saison 5 (17 décembre 2014) ASIN B00NVYV2U4
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 6 (24 octobre 2017) ASIN B073SJCN8Z
  • Engrenages : Saison 6 (24 octobre 2017) ASIN B073SJB8FK
  • Engrenages : Saison 7 (13 mars 2019) ASIN B07KZ4MVSY

Blu-Ray[modifier | modifier le code]

  • Engrenages : Saison 1 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3VY
  • Engrenages : Saison 2 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3SC
  • Engrenages : Saison 3 (4 septembre 2012) ASIN B008B2G3PK
  • Engrenages : Saison 4 (11 octobre 2012) ASIN B008JELMY2
  • Engrenages : Saison 5 (17 décembre 2014) ASIN B00NVYV33K
  • Engrenages : Coffret Intégrale Saisons 1 à 6 (24 octobre 2017) ASIN B073SHPT9V
  • Engrenages : Saison 6 (24 octobre 2017) ASIN B073SJ7G9Z
  • Engrenages : Saison 7 (13 mars 2019) ASIN B07KZXJNCZ

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ICI Tou.tv lance une offre enrichie grâce à un nouveau modèle d’affaires en partenariat avec TELUS et Rogers », consulté le 6 mars 2014
  2. C’est la deuxième fois que la BBC acquiert une série française depuis Belle et Sébastien.
  3. (en) Engrenages (Spiral) - Netflix acquires the show, consulté le 26 juillet 2012
  4. (en) « Global Hit Spiral Acquired by MHz Networks- Premieres Nationally in November », consulté le 24 octobre 2012
  5. Pauline Moullot, « Pourquoi les officiers de la PJ ne sont pas des «Experts» à la française », sur Slate,
  6. Pauline Moullot, « Engrenages: en France, la police ne règle pas ses problèmes qu'en interne », sur Slate,
  7. Pauline Moullot, « Engrenages: Pourquoi il n’existe pas seulement un procureur, mais aussi un juge d’instruction », sur Slate,
  8. Sandrine Briclot, « Télévision : les rouages d’Engrenages », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 10 août 2020).
  9. Françoise-Marie Santucci, « « Engrenages » mécaniques », sur liberation.fr, (consulté le 13 octobre 2020).
  10. Sullivan Le Postec, « Autopsie d’« Engrenages » : du prototype à la série », sur a-suivre.org, (consulté le 13 octobre 2020).
  11. Igor Hansen-Love, « Engrenages saison 4: "Les flics ne sont pas des héros freelance!" », sur L'Express, (consulté le 3 septembre 2012)
  12. François Léger, « Engrenages saison 5 : la suite en préparation après la fin de la saison 4 », sur Reviewer.fr,
  13. Flore de Bodmanl, « La saison 5 d’« Engrenages » ne se fera pas attendre », sur Le Nouvel Observateur,
  14. Canal+, « Engrenages : Le tournage de la saison 6 commence demain ! », sur Canalplus.fr, (consulté le 10 mai 2016)
  15. lefigaro.fr, « Le tournage de la saison 6 d’Engrenages démarre enfin ! », sur TVMag, (consulté le 10 mai 2016)
  16. a et b « Engrenages (Canal+) : une saison 6 avec un nouveau commissaire pour succéder à Pierre Clément », sur Toutelatele (consulté le 10 mai 2016)
  17. Engrenages» : la série phare de Canal+ entièrement tournée dans la région
  18. Part d'audience Abonnés Canal+
  19. « Engrenages : la saison 4 s’achève avec succès sur Canal+ », sur toutelatele.com, (consulté le 10 août 2020).
  20. Sandra Benedetti, « Sur le tournage d'Engrenages saison 4 », sur L'Express, (consulté le 3 septembre 2012)
  21. « Engrenages - Saison 1 t(MetaTags.title) / myCANAL », sur myCANAL (consulté le 19 octobre 2020).
  22. Lubiie, « 10 bonnes raisons de suivre la nouvelle enquête Engrenages saison 6 », Lubie en Série,‎ (lire en ligne, consulté le 22 septembre 2017)
  23. Pascal, « Le tournage de la saison 7 d'Engrenages débute », sur leblogtvnews.com, (consulté le 19 janvier 2018)
  24. Clément Garin, « Alain Clert, producteur de la série Engrenages, est mort », sur telestar.fr, (consulté le 9 février 2018).
  25. Engrenages: la saison 8 en tournage, sur lefigaro.fr, consulté le 28 mai 2019
  26. AlloCine, « Engrenages sur Canal+ : la saison 8 a été inspirée par... une photo virale ! », sur AlloCiné (consulté le 8 septembre 2020)
  27. « Voici ce que vous réserve la saison ultime de "Engrenages" », sur Le HuffPost, (consulté le 8 septembre 2020)
  28. « La série "Engrenages" s'exporte dans 70 pays : enfin un succès made in France ! », sur leplus.nouvelobs.com (consulté le 10 août 2020).
  29. « Emmy Awards : Engrenages élue meilleure série dramatique », sur Le Figaro (consulté le 25 novembre 2015)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]