Soulages-Bonneval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Aveyron
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Aveyron.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soulages.
Soulages-Bonneval
Le bourg de Soulages-Bonneval.
Le bourg de Soulages-Bonneval.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Aubrac et Carladez
Intercommunalité Communauté de communes Aubrac et Carladez
Maire
Mandat
Cyrille Bourrier
2014-2020
Code postal 12210
Code commune 12273
Démographie
Gentilé Soulageois
Population
municipale
292 hab. (2014)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 40′ 37″ nord, 2° 47′ 24″ est
Altitude Min. 760 m – Max. 978 m
Superficie 15,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Soulages-Bonneval

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Soulages-Bonneval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soulages-Bonneval

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soulages-Bonneval

Soulages-Bonneval est une commune française située dans le département de l'Aveyron, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le territoire de cette commune matérialise une fraction centre-sud du Massif central sur le plateau de la Viadène[précision nécessaire]. Il est traversé par la Selves, un affluent de la Truyère.

Map commune FR insee code 12273.png

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Soulages-Bonneval est limitrophe de cinq autres communes.

Communes limitrophes de Soulages-Bonneval
Huparlac Cassuéjouls
Saint-Amans-des-Cots Soulages-Bonneval Laguiole
Montpeyroux

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Entre 1790 et 1794, Soulages-Bonneval absorbe trois communes : Lagardelle, Les Salles et Soulaguet. La commune est ensuite rattachée à celle de Cassuéjouls de 1833 jusqu'en 1844[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1792 1796 Guillaume Birou    
         
1972 1983[2] Suzanne Cresteil    
1983 1995 Anne-Marie Calmels    
1995 2014 Gérard Alazard UMP  
2014 en cours Cyrille Bourrier SE Entrepreneur en bâtiments

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 292 habitants, en augmentation de 8,15 % par rapport à 2009 (Aveyron : 0,57 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
322 301 458 555 498 406 416 442 411
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
450 398 406 353 350 329 300 294 274
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
289 287 281 267 257 230 260 255 259
1999 2004 2009 2014 - - - - -
235 269 270 292 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Raymond Capoulade, créateur d'un musée de la vie rurale en Aubrac et chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Molinier, Une famille rouergate, à travers quatre siècles d'histoire (1598-1950), 1993.
  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Guy Dumas), La Guiòla : Cassuèjols, Curièiras, Mont-Peirós, Solatges / Christian-Pierre Bedel e les estatjants del canton de La Guiòla, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 372 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-51-3, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF37658504)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]