Brommat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brommat
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Aubrac et Carladez
Intercommunalité Communauté de communes Aubrac et Carladez
Maire
Mandat
Didier Cayla
2014-2020
Code postal 12600
Code commune 12036
Démographie
Gentilé Brommatiens
Population
municipale
639 hab. (2015 en diminution de 7,79 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 49′ 51″ nord, 2° 41′ 08″ est
Altitude Min. 312 m
Max. 933 m
Superficie 43,28 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Brommat

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Brommat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brommat

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brommat

Brommat est une commune française située au nord du département de l'Aveyron dans la région Occitanie. Elle est limitrophe avec la commune de Mur-de-Barrez.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Mur-de-Barrez Thérondels Paulhenc Rose des vents
Taussac N Cantoin
O    Brommat    E
S
Lacroix-Barrez Saint-Symphorien-de-Thénières Sainte-Geneviève-sur-Argence

Site[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Brommat est situé dans la région du Barrez, un plateau volcanique du sud du massif central. Elle est limitée à l'est par la très profonde vallée de la Truyère et vallonnée par plusieurs de ses affluents comme la Bromme et le Siniq. La commune actuelle est issue de la réunion en 1829 de l'ancienne commune avec celles d'Albinhac, de Cussac et de Rueyres. Territoire rural caractéristique de l'ancien Carladez, Brommat a connu un essor particulier lié à la construction d'un barrage et d'une usine hydro-électrique à Sarrans sur la Truyère dans les années 1930, complétés par le barrage de Labarthe.

Map commune FR insee code 12036.png

Accessibilité[modifier | modifier le code]

La gare SNCF la plus proche est Aurillac. La ligne régionale de bus LR114 dessert ensuite Mur-de-Barrez.

Histoire[modifier | modifier le code]

Brommat est mentionné à l'époque carolingienne, au Xe siècle, comme chef-lieu de viguerie, le Brommatès. Il semblerait que ce soit plutôt un centre secondaire dépendant de Bars, chef-lieu du Barrensis, ou Barrez[1]. Le Barrez était la partie rouergate du Carladez, ou vicomté de Carlat. Acquis avec la vicomté de Millau par la famille des comtes de Provence, il passa aux comtes de Barcelone et au roi d'Aragon. Ainsi, Brommat et l'ensemble du Carladez faisaient partie du Royaume de Majorque de 1276 à 1344.

Le Carladez fut ensuite rattaché au comté de Rodez puis au royaume de France. En 1643, il fut cédé aux Grimaldi, prince de Monaco, qui furent seigneurs suzerains de Brommat jusqu'à la Révolution française.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Francis Issanchou DVD Conseiller général
mars 2014 en cours Didier Cayla DVD Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2015, la commune comptait 639 habitants[Note 1], en diminution de 7,79 % par rapport à 2010 (Aveyron : +0,85 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
850 446 1 688 1 804 1 709 1 772 1 723 1 562 1 475
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 609 1 533 1 515 1 415 1 387 1 283 1 216 1 203 1 213
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1 161 1 189 1 137 3 293 1 334 1 361 1 166 1 074 971
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2015
908 932 861 781 726 718 710 646 639
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Château de Castel Noël[modifier | modifier le code]

Il était autrefois appelé Calhac. Il a longtemps appartenu aux vicomtes de Carlat. Il apparaît peu après 1010 dans le testament d'Agnès de Carlat. Le corps de logis actuel remonte au XVe siècle et le donjon au XIVe siècle mais a été modifié au XIXe siècle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Château d'Albinhac[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Château d'Albinhac.

 Inscrit MH (1992)[6].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Maison du XVe siècle[modifier | modifier le code]

 Inscrit MH (1928)[7].

Cette maison du XVe siècle est située près de l'église de Brommat.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Barrage de Sarrans[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Barrage de Sarrans.

Le barrage de Sarrans sur la Truyère marque la frontière entre la Commune de Brommat et celle de Sainte-Geneviève-sur-Argence.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Anthime-et-Saint-Saturnin[modifier | modifier le code]

 Inscrit MH (1927)[8].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Église Saint-Roch[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Église Saint-Roch d'Albinhac.

 Inscrit MH (1933)[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Église Saint-Cyrice-et-Sainte-Juliette[modifier | modifier le code]

 Inscrit MH (1995)[10].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc+fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Bernard Monzie), Lo Mur : Brocmat, La Crotz, Muròls, Taussac, Terondèls / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton del Mur-de-Barrés, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 239 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-26-2, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36688571)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric de Gournay, Le Rouergue au tournant de l'an mil : de l'ordre carolingien à l'ordre féodal, IXe-XIIe siècle, Toulouse, CNRS, Université de Toulouse-Le Mirail, coll. « Méridiennes », , 512 p., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-912025-16-8, ISSN 1297-8531, notice BnF no FRBNF39266403), p. 68
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. Notice no PA00094247, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Notice no PA00093975, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Notice no PA00093973, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Notice no PA00093974, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. Notice no PA00135443, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Arbres Remarquables.
  12. Notice d'autorité personne : (notice BnF no FRBNF15959821)