SAVIEM SM8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saviem SM8)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Saviem SM8 ou Renault TRM4000 est un camion qui a été décliné en plusieurs versions.

Version civile à deux roues motrices[modifier | modifier le code]

Le SM8 (8 tonnes de charge utile) fut construit par Saviem à partir de septembre 1967[1] jusqu'en 1975 en version de camion porteur de 12,3 tonnes de poids total en charge (P.T.C.) et en tracteur routier SM8 T de 19 tonnes de poids total roulant (P.T.R.) ou SM8 TY de 21,5 tonnes de P.T.R.

La cabine devient basculante (type 812) et le moteur diesel 6 cylindres M.A.N. type 597 de 5,27 litres et de 135 ch SAE à 2 900 tr/min est nouveau. Le camion est équipé d'une transmission manuelle type 301-12 à 5 rapports, d'un pont arrière type 457 à simple démultiplication, de suspensions à ressorts multilames à flexibilité variable avec tampon Evid-Gom et de freins à tambours à air comprimé.

Le SM8 existe en plateau nu, à ridelles et bâché ou en benne avec des empattements de 3 m ; 3,5 m ; 4 m ; 4,5 m et 5,3 m.

Il a été remplacé par le modèle J.

Version militaire à quatre roues motrices (4x4)[modifier | modifier le code]

Saviem SM8 4x4
SAVIEM SM8

Appelé aussi Renault TRM4000
Marque Drapeau : France Saviem - Renault V.I.
Années de production 1977 - 1989
Production 8 806 exemplaire(s)
Classe Camion tactique
Usine(s) d’assemblage (1977-80) Bourg en Bresse - (1980-89) Blainville
Moteur et transmission
Moteur(s) Diesel MAN : 6 cylindres 5,27 litres (type 597)
Couple maximal 400 Nm
Transmission Boîte de transfert à 2 rapports, 5 vitesses
Poids et performances
Poids à vide P.T.A.C. 10 000 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Cabine 812 (basculante), plateau-ridelles bâché
Chronologie des modèles

Le Saviem SM8 4x4 est un camion militaire tactique de 10 tonnes de P.T.C. à quatre roues motrices lancé par Saviem en 1977.

En 1972, le SM8 4x4 est présenté à l'armée française qui reçoit ses premiers camions au cours du premier trimestre 1978[2]. Ils remplacent les Simca Cargo.

Le SM8 4x4 possède un moteur 6 cylindres M.A.N. de 5,27 litres et de 135 ch SAE, à pompe rotative Bosch et procédé d'injection M. Il est équipé d'une boîte de vitesses à cinq rapports et de freins à air comprimé.

C'est un 4x4 permanent avec blocage du différentiel central dans la boîte de transfert. La manœuvre enclenche en même temps la gamme des petites vitesses. Le SM8 4x4 dispose également d'un blocage du différentiel du pont arrière.

Il existe des essieux arrière en monte simple (SM8 4x4 D110) ou en roues jumelées (SM8 4x4 D130). La dimension des pneumatiques est 1200 R 20 avec des roues simples et 10,5 R 20 avec des roues jumelées.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors des tests effectués par l’armée de terre afin d’évaluer le véhicule, il ressort que le camion est considéré "bon" mais plusieurs critiques sont formulées. Le constructeur est invité à améliorer rapidement le prototype, notamment la cabine torpédo proposée par Saviem, qui n’est pas étanche et ne confère pas une visibilité suffisante au conducteur. De plus, le bruit du moteur est jugé beaucoup trop important du fait de l’absence totale d’insonorisation.

Renault-Saviem est donc obligé d'améliorer le SM8. Pour la cabine, le constructeur proposera deux possibilités, soit intégrer la cabine tôlée du SM8, soit une cabine de type militaire réalisée par le carrossier Carrier. Cette cabine est la copie conforme de celle du Berliet GBD, créée par Berliet en 1973 pour l’appel d’offres de l’armée pour lequel concourrait le SM8 (copie fortuite ?...). La cabine militaire est très simple à dessiner mais doit se conformer aux prescriptions militaires comme être équipée d’un hard top et d’un pare-brise rétractable. La cabine militaire Carrier n’aura pas les faveurs de l’armée à cause de son prix nettement trop élevé. La version SM8 avec cabine civile est retenue, bien que les performances du véhicule soient inférieures à celles du Berliet GBD, différence toutefois compensée par le prix. Or, avec sa cabine créée par Carrier, cette différence s’atténue et le SM8 apparaît bien moins compétitif….

Le Saviem SM8 4x4, qui deviendra le Renault SM8 4x4 en 1980 puis le Renault TRM 4000 en 1986, sera produit jusqu'au début 1989[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Gabriel Jeudy, Les camions de chez nous en couleurs, ETAI
  2. a et b J-M Boniface et J-G Jeudy, 50 ans de véhicules militaires français, ETAI

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'atlas des camions français, éditions Atlas, 2007. (ISBN 978-2-7234-5924-2)
  • L'automobile ancienne.com - Renault-Saviem TRM4000 et Saviem SM8 Carrier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]