Saviem TP3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saviem TP3
Saviem TP3

Marque Drapeau : France Saviem
Années de production 1969 - 1983
Production 10 836 exemplaire(s)
Classe Camionnette tactique
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence : 4 cylindres 2,6 litres (type 817)
Diesel : 4 cylindres MAN 3,3 litres (type 712)
Transmission 4x4, 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide P.T.A.C. V.L. 3 500 kg
P.T.A.C. P.L. 3 950 kg
Consommation mixte 13/15 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Fourgon et plateau-ridelles bâché
Dimensions
Longueur 4 997 mm
Largeur 1 996 mm
Chronologie des modèles

Le Saviem TP3 est la version à quatre roues motrices de la Renault Super Goélette SG2.

Le TP3 a été présenté à l'exposition de matériel militaire de Satory en 1969[1]. Il succède au Renault 2087 Goélette 4x4 dans les mêmes versions fourgon (transmissions[2] ou sanitaire) et camionnette tactique torpédo avec cabine décapotable et pare-brise rabattable.

Pour les modèles 1971[3], le SG2 4x4 devenu TP3 pour l'armée française est lancé dans le civil.

Les TP3 de fin de série s'appelleront TRM 1200[1] (Toutes Roues Motrices et charge utile de 1,2 tonne).

Les TP3 de l'armée française ont été remplacées par des TRM 2000, les versions sanitaires par des Citroën C25 4x4 Dangel et Peugeot J5 4x4 Dangel.

Saviem TP3.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b J.-M. Boniface et J.-G. Jeudy, 50 ans de véhicules militaires, éditions E.T.A.I.
  2. Pascal Meunier, Laurent Jacquot et Jean-Yves Hardouin, Un siècle de véhicules de la Gendarmerie Nationale, éditions E.T.A.I.
  3. L'argus, 24 septembre 1970.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]