GMC CCKW

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
GMC CCKW d'un particulier français en 2008.

Le GMC CCKW est un véhicule militaire américain de transport à trois essieux moteurs qui a servi durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) et durant la guerre de Corée (1950-1953) dans l'armée américaine et dans l'armée française durant la guerre d'Indochine (1946-1954) puis la guerre d'Algérie (1954-1962).

Il était proposé en plusieurs variantes, à cabine ouverte ou fermée, avec treuil et sans treuil, à châssis long (CCKW 353) ou court (CCKW 352) à pont SPLIT ou à pont BANJO, à caisse bois ou à caisse fer.

Historique[modifier | modifier le code]

Des GMC CCKW du Red Ball Express.
Un canon antiaérien Bofors 40 mm du 5e RIAM tracté par un GMC CCKW en 1984 à Djibouti.

Conçu au départ par la Yello Truck and Coach Company (intégrée par la suite dans la General Motors), ce véhicule répondait à une commande du Quatermasters Corps. Adaptation d'un modèle commercial, il fut construit à plus de 800 000 exemplaires entre 1941 et 1945[1]Le 800 000e exemplaire fut livré le [2] Il a été utilisé par l'ensemble des armées alliées durant ce conflit.

Ce véhicule est équipé de 10 roues motrices sur trois essieux (6 × 6). Il a permis de motoriser à 100 % l'armée américaine avec une charge de 3,450 tonnes[3] ou 10 hommes de troupe avec équipement et une autonomie de 400 kilomètres[2]. Surnommé "Jimmy" par les hommes de la troupe, il est considéré comme le cheval de trait des armées alliées.

Pour la construction des Advanced Landing Grounds (terrains d'aviation) américains en France à partir de 1944, comme celui de Querqueville (Manche), des roues jumelées étaient mises en place sur l'essieu avant, afin de ne pas faire d'ornières sur le terrain nivelé lors de la pose du carton bituminé, complété ensuite par un grillage à maille carrée de 76 mm (3") en acier corten[4],[5].

Dans le cadre du Lend-Lease, l’URSS en reçut plus de 100 000 exemplaires.

Entre 1946 et 1962, l'armée française l'a utilisé pendant la guerre d'Indochine puis la guerre d'Algérie. En 1969-1970, ce camion était utilisé en particulier dans les régiments d'artillerie anti-aérienne (405e RAA, 7e GAAMA, 57e R.A…) comme tracteur pour les canons Bofors 40 mm. Il était encore en service en France au début des années 1990 à quelques exemplaires.

Les derniers GMC CCKW en service, se trouvaient dans les petits centres de secours de lutte contre les incendies: camions citerne, dépanneuse, plateau bâché et chez certains dépanneurs civils.


En 2000, les derniers CCKW quittaient l'armée française à la suite de la réforme de l'armée par le président Chirac.

Le grand rayon de braquage et la consommation élevée en carburant (essence, 40L/100 km)[2] ont entraîné sa réforme. Dans les ventes des Domaines concernant ce matériel, il finissait par ne pas trouver d'acquéreur à 3 500 francs français.

Nomenclature[modifier | modifier le code]

La désignation CCKW vient de la terminologie utilisée par GMC :

CCKW signifie:
C le véhicule a été conçu en 1941
C la cabine est de type conventionnel
K toutes les roues sont motrices
W deux essieux avec roues jumelées à l’arrière

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Crochet, Camions de l'extrême, Éditions de Lodi, , 350 p. (ISBN 978-2-84690-307-3)
  2. a b et c Sous la responsabilité de Philippe Orain, Plages du débarquement et bataille de Normandie, Michelin guide touristique, , 212 p. (ISBN 978-2-06-719516-5), p. 176
  3. selon GMC CCKW sur Wiki en le 18 juin 2019
  4. Forgotten airfieldsl
  5. 9th U.S. Army Air Force en Normandie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]