Halftracks américains de la Seconde Guerre mondiale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
M3 Half Track

L’autochenille blindée - Half-track en anglais - fut le premier véhicule de transport de troupes de l'US Army à être employé opérationnellement. Il fut construit et utilisé intensivement durant la Seconde Guerre mondiale et continua sa carrière bien au-delà au Proche-Orient notamment où il fut utilisé sous de nombreuses versions en Israël ou au Liban (ALS). Certaines versions sont d'ailleurs encore utilisées aujourd'hui comme le Tsefa. Sa version antiaérienne, le M 16, termine quant à lui sa carrière opérationnelle au milieu des années 1980. Soixante-dix variantes représentant 41 000 véhicules sortirent des usines de Diamond T, White et Autocar.

Origines et développement[modifier | modifier le code]

Les services techniques de l'United States Army testent l'autochenille Citroen-Kégresse P17, dont les essais sont convaincants. La firme James Cunningham Son & Co achète la licence Kégresse et conçoit le Half Track Car T1 en 1932[1]. De ce véhicule dérivent les prototypes des Halftracks M2/M3.

Modèles[modifier | modifier le code]

Versions transport de troupes[modifier | modifier le code]

M2 Half Track Car[modifier | modifier le code]

Article détaillé : M2 Half Track Car.

Le M2 est initialement conçu pour être utilisé comme un tracteur d'artillerie, mais il sert aussi dans des unités de reconnaissance.

M3 Half Track[modifier | modifier le code]

Article détaillé : M3 Half-track.
Half-track M3

Conçu par le constructeur Diamond T comme le Half-track M2, il pouvait transporter jusqu'à 10 combattants. Mis en œuvre par un équipage de 3 hommes, il disposait d'un moteur essence, d'une boîte de vitesses à 4 rapports et d'un treuil avant de 4,5 t. L'épaisseur de son blindage variait entre 6,3 et 12,7 mm. La version M3A1 disposait d'une mitrailleuse lourde placée à l'avant du véhicule.

M5 et M9 Half Track[modifier | modifier le code]

Versions armées[modifier | modifier le code]

Véhicules antiaériens[modifier | modifier le code]

T48 et M3 Half-track Gun Motor Carriage[modifier | modifier le code]
Articles détaillés : T48 GMC et M3 GMC.
M15 Combination Gun Motor Carriage[modifier | modifier le code]
Article détaillé : M15 CGMC.

La recherche d'un canon antiaérien mobile pour la protection des troupes mécanisées et des colonnes de ravitaillement lança le développement de plusieurs projets, l'un débouchant sur la création du M16 MGMC et l'autre sur le M15. Pour ce dernier il s'agissait alors d'associer au châssis du M2 Half Track le canon antiaérien de 37 mm. Mais à l'automne 1942, l'U.S. Navy, alors chargée de l'étude sur l'artillerie antiaérienne, abandonne le projet car elle était plus séduite par l'utilisation de mitrailleuses. Néanmoins, quelques mois avant la débarquement en Afrique du Nord, elle relance l'étude de ce projet pour ses propres intérêts.

Le T30 HMC quant à lui est né de l'association de la caisse d'un Halftrack M3 et d'un obusier M1A1 de 75 mm. C'est à la fin de l'année 1941 que l'Ordnance Department commanda le développement d'un obusier automoteur sur le modèle allemand. Cela ne devait alors être qu'une solution temporaire en attendant l'arrivée de véhicules sur châssis de blindé.

M13 et M16 Multiple Gun Motor Carriage[modifier | modifier le code]
Articles détaillés : M13 MGMC et M16 MGMC.

Canons automoteurs[modifier | modifier le code]

T19 et T30 Half Track Howitzer Motor Carriage[modifier | modifier le code]
Articles détaillés : T19 HMC et T30 HMC.

Le T19 HMC était un obusier M2A1 de 105 mm monté sur un châssis de M3 Half Track. Il a vu le jour pendant la Seconde Guerre mondiale dans les rangs de l'United States Army et a été produit en 324 exemplaires par Diamond T entre janvier 1942 et avril 1942. Il servit principalement durant la campagne d'Afrique du Nord, lors de l'Opération Husky et au cours de la campagne d'Italie, et plus tard lors du débarquement de Provence en 1944.

M4 et M21 Half-track Mortar Carrier[modifier | modifier le code]
Articles détaillés : M4 MC et M21 MMC.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Utilisation militaire pendant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Utilisation militaire après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Half-track de la gendarmerie mobile française à Satory

Servi durant la guerre d'Indochine et la guerre d'Algérie au sein de l'armée de terre et de la gendarmerie. La gendarmerie mobile utilisera le half-track jusqu'au milieu des années 1970 avant de le remplacer par le VBRG.

Ce véhicule sera encore utilisé dans les années 1980 par le 57e régiment d'artillerie basé à Bitche (Moselle) en tant que véhicule de soutien pour la brigade de commandements.

Belgique[modifier | modifier le code]

A servi dans la gendarmerie belge (peinture bleu foncé).

Half-track M17 lors de la Guerre de Corée

Utilisation civile après la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. SAE Journal, vol. 33, Society of Automotive Engineers, 1934, p. 34 et 36 ; Hunnicutt 2001, p. 11-12 ; Bishop 2002 ; Honegger 2006 : p. 15

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Boniface, Scout-cars & half-tracks, Editions Presse Audiovisuel, 1989, 287 pages
  • Les Half-tracks antiaériens US, Militaria N° 47, juillet 1989
  • Thomas Berndt, American Tanks of WWII, MBI Publishing Company, 1994, p.25 à 44
  • Les Half-tracks, Militaria N° 137, décembre 1996
  • Les Half-tracks de DCA, Militaria N° 158, septembre 1998
  • Half-track (le) - 1. genèse et développement, Charge Utile N° 88, avril 2000
  • Half-track (le) - 2. versions armées et protos, Charge Utile N° 89, mai 2000
  • Half-track (le) - 3. dans l'armée française, Charge Utile N° 90, juin 2000
  • Hunnicutt 2001 : R.P. Hunnicutt, Half-track: A History of American Semi-tracked Vehicles, Presido Press, 2001.
  • Bishop 2002 : Chris Bishop, The Encyclopedia of Weapons of World War II, Sterling Publishing Company, Inc., 2002, American halftracks, p. 81
  • Stephen Bull, Encyclopedia of Military Technology and Innovation, Greenwood Publishing Group, 2004, p. 118
  • Honegger 2006 : Pascal Honegger, General information about Citroën Kegresse cars, KRYBEBÅNDS-SOCIETETET, novembre 2006, 33 p. (PDF) - À télécharger sur Kegresse.Dk [1]
  • Jean-Michel Boniface, MILITAIRES. Half-Tracks au Moyen-Orient, Charge Utile 206, Février 2010, p. 60-67
  • Patrick Sarrazin, Les Half-Tracks Mortar Motor Carriage, Tank & Military Vehicles, Juin 2012, p. 42-49
  • Gordon L Rottman, World War II US Armored Infantry Tactics, Osprey Publishing, 2012, 64 pages
  • Steven Zaloga, M3 Infantry Half-Track 1940-73, Osprey Publishing, 2013, 48 pages
  • Steven Zaloga, US Armored Divisions: The European Theater of Operations, 1944-45, Osprey Publishing, 2013, 96 pages
  • Mike Green, American Tanks & AFVs of World War II, Osprey Publishing, 2014, 376 pages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

  • ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DU PATRIMOINE HISTORIQUE MILITAIRE - Half-Track M3 - [8]
  • ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DU PATRIMOINE HISTORIQUE MILITAIRE - Half-Track M16 - [9]