Saint-Pierre-des-Nids

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Pierre-des-Nids
La place de la Poôté et l'église Saint-Pierre.
La place de la Poôté et l'église Saint-Pierre.
Blason de Saint-Pierre-des-Nids
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Villaines-la-Juhel
Intercommunalité Communauté de communes du Mont des Avaloirs
Maire
Mandat
Angélique Poix
2014-2020
Code postal 53370
Code commune 53246
Démographie
Gentilé Poôtéen
Population
municipale
1 969 hab. (2014)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 56″ nord, 0° 05′ 58″ ouest
Altitude Min. 106 m – Max. 272 m
Superficie 37,34 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Pierre-des-Nids

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de Mayenne
City locator 14.svg
Saint-Pierre-des-Nids

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-des-Nids

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Pierre-des-Nids
Liens
Site web www.stpierredesnids53.com

Saint-Pierre-des-Nids est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 1 969 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Bas-Maine et de la campagne d'Alençon, entre les Alpes mancelles et le mont des Avaloirs. Son bourg est à 11 km au sud-est de Pré-en-Pail, à 15 km à l'ouest d'Alençon, à 16 km au nord-est de Villaines-la-Juhel et à 19 km au nord-ouest de Fresnay-sur-Sarthe[1].

Communes limitrophes de Saint-Pierre-des-Nids[2]
Pré-en-Pail-Saint-Samson (comm. dél. de Pré-en-Pail) Boulay-les-Ifs, Champfrémont Ravigny,
La Ferrière-Bochard (61)
Gesvres Saint-Pierre-des-Nids[2] La Ferrière-Bochard (61)
Gesvres Gesvres, Saint-Léonard-des-Bois (72) Saint-Céneri-le-Gérei (61),
Saint-Léonard-des-Bois (72)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Saint-Pierre des Nids s'appelait autrefois La Poôté.

  • 1050 : « Sanctus Petrus de Potestate nidi »[3]
  • 1128 : « Sanctus Petrus de Nidis »[4]
  • ~1160 : « Ecclesia sancti Petri de Potestate de Niz »[5]
  • 1180 : « Clericus de Nidis... ecclesia Sancti Petri de Nidis »[6]
  • 1250 : « Terra de Potestate de Nidis »[7]
  • 1251 : « Parrochia de nidis »[8]
  • 1333 : « La Posté Denis »[9]
  • 1358 : « La Posté de Saint Père »[10]
  • XIVe siècle : « Ecclesia de Potestate nidorum »[11]
  • 1447 : « La Poté de Niz »[12]
  • 1549 : « Sanctus Petrus de Nidis, alias la Posté »[13]
  • 1669 : La chastellenie de la Postée[14]
  • 1703 : La Poôté[15]
  • La Poté des Nids[16]
  • La Poôté[17]
  • 1789 : « La paroisse de Saint Pierre des Nis, dite la Poôté »[18]
  • En 1929, La Poôté devient officiellement Saint-Pierre-des-Nids[19].

La Poôté est issu de l'ancien français poesté, « seigneurie », « étendue de domination d'un seigneur »[20]. La paroisse était dédiée à l'apôtre Pierre, premier pape.

Le gentilé est Poôtéen.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1787, la municipalité est constituée avec un procureur syndic. Le cahier de doléances de 1789, rédigé par Moulin de la Blanchère, réclame des états provinciaux avec vote par tête et autant de représentants pour le tiers état que pour les deux autres ordres. Le 14 juin 1790, l'assemblée primaire demande l'annexion du canton au département de l’Orne.

À la création des cantons, La Poôté est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[19].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Pierre-des-Nids

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
D'azur semé de fleurs de lis d'or au lion d'or couronné de gueules adextré d'une clef d'or ; au chef cousu de gueules bastillé de trois pièces et chargé de sept billettes d'or ordonnées 4 et 3.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
  1977 Louis Thoreton   Agriculteur
1977 1995 Albert Pinçon   Instituteur
juin 1995[21] mars 2001 Jean-Luc Gombert RPR, puis DVD[22] Directeur d'école publique
mars 2001[23] mars 2014 Henri Leblond    
Mars 2014[24] Novembre 2015[25] Jean Rapy   Aide-soignant
Novembre 2015[26] en cours Angélique Poix   Secrétaire
Les données manquantes sont à compléter.
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints[27].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1 969 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Saint-Pierre-des-Nids[28]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-Pierre-des-Nids a compté jusqu'à 3 352 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 806 2 808 2 765 2 991 3 291 3 237 3 352 3 121 3 150
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 242 3 208 3 135 3 174 3 100 3 009 2 975 2 852 2 822
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 663 2 600 2 523 2 004 1 867 1 883 1 771 1 746 1 721
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 718 1 610 1 419 1 528 1 595 1 712 1 890 1 932 1 969
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[29].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Fête de la Pentecôte en mai.
  • Fête de la pêche en juin.
  • Fête de la musique en juin.
  • Randonnée le Chemin des Arts en août.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Hélène Grégoire, (1904 à La Poôté - 1988), écrivain.
  • Antoine Hyacinthe Moullin de la Blanchère, juge de paix à la Révolution de 1789.
  • Abbé de Verdelin, curé de la paroisse, « non jureur » sous la Révolution.
  • Le soldat Jules Achille du 415e RI né en 1893 à La Pooté (aujourd'hui Saint-Pierre-des-Nids), mort à Vrigne-Meuse dans les Ardennes le 11 novembre 1918[34]. Les derniers tués de la grande guerre appartenaient au 415e RI. Ils étaient aux nombres de 21 soldats dont Jules Achille de la classe 13, tué au combat quelques minutes avant le cessez-le-feu, le 11 novembre 1918.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Orderic Vital, Hist. éccl., t. V, p. 177
  4. Ibid., p. 203
  5. Cart. de Saint-Evroul, f.110
  6. Ibid., f.88
  7. Ibid., f.5
  8. Ibid., f.87
  9. Bibl. des Arts, Le Mans, mss. 1474, f. 76
  10. Arch. nat., JJ 90., f.37
  11. Pouillé
  12. Arch. nat., R/5, 395, f.106
  13. Ins. eccl.
  14. Aveu de la Mayenne
  15. Reg. paroiss.
  16. Hubert Jaillot
  17. Carte de Cassini
  18. Cahiers paroiss.
  19. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1495
  21. « Une nouvelle liste pour les municipales », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2015)
  22. « ouest-france.fr : Jean-Luc Gombert, ancien maire de Saint-Pierre des Nids, de sensibilité gaulliste,... » (consulté le 24 mai 2009)
  23. « Municipales : Henri Leblond ne briguera pas de 3e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2015)
  24. « Jean Rapy a été élu maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 16 avril 2014)
  25. « Le maire, Jean Rapy, démissionne », Orne Hebdo, 09 novembre 2015.
  26. « Angélique Poix, nouveau maire de Saint-Pierre-des-Nids », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 novembre 2015)
  27. « Saint-Pierre-des-Nids (53370) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2015)
  28. Date du prochain recensement à Saint-Pierre-des-Nids, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  29. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  30. « Menhir dit La Pierre au Diable », notice no PA00109606, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  31. « Château du Plessis-Bochard », notice no PA53000003, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  32. Fichier des arrêtés de protection de biotope de la Direction régionale du l'environnement, de l'aménagement et du logement, consulté le 9 novembre 2015
  33. a et b Liste des communes concernées par un site Natura 2000 en Mayenne, consulté le 9 novembre 2015
  34. Article du Maine Libre vendredi 14 novembre 2008 auteur Frédérique Brehault avec la participation du petit-fils Pierre Gérault de Saint-Biez-en-Belin (sarthe)

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

« Saint-Pierre-des-Nids », dans Alphonse-Victor Angot, Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Goupil, 1900-1910 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :