Courcité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Courcité
Courcité
L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Villaines-la-Juhel
Intercommunalité Communauté de communes du Mont des Avaloirs
Maire
Mandat
Yves Dauverchain
2014-2020
Code postal 53700
Code commune 53083
Démographie
Gentilé Courcitéens
Population
municipale
899 hab. (2015 en diminution de 1,1 % par rapport à 2010)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 24″ nord, 0° 14′ 54″ ouest
Altitude 182 m
Min. 153 m
Max. 269 m
Superficie 30,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Courcité

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Courcité

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Courcité

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Courcité

Courcité est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 899 habitants[Note 1] (les Courcitéens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mentions anciennes[modifier | modifier le code]

Les mentions anciennes[1] de Courcité sont : - Parrochia de Courcité, 1097-1125 ; - Parrochia de Curia Civitatis, 1273 ; - Prior de Corcité, Prior de Curia Civitatis, XIIIe siècle ; - Courcité, 1312 ; - Courcité, 1434 ; Eccl. De Curia Civitatis, XVe siècle ; - Saint-Pierre de Courcité, 1633.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Malgré les latinisations savantes du type Curia Civitatis, le toponyme est sans rapport avec ces termes latins, le mot curia étant par ailleurs absent de la toponymie française. Il s'agit en réalité du mot court « établissement rural » (même mot que cour en français moderne, écrit sans -t par fausse étymologie, d'après curia qui aurait donné *cuire, mais issu du bas latin cortem), suivi comme c'est généralement le cas d'un nom de personne. Cependant, l'absence de formes anciennes suffisamment caractérisées ne permet pas de déterminer l'origine de cet anthroponyme avec certitude. Le nom de personne germanique Sigitac a été proposé[2], Sigitac a en effet régulièrement abouti à *Sité en français, graphié par la suite -cité.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des ruines et monnaies romaines (Faustines, Constantins, Gordien le Pieux, Victorin et Postume) ont été découvertes en 1857 au village de Montméart situé sur une voie antique allant d'est en ouest[1]. En 989, l'abbaye d'Évron possède un domaine au hameau de Montaglan[3] et la Gravelle[4] et elle confirme la dîme de Coucité, v. 1100[5]. Durant les guerres de religion de la fin du XVIe siècle, des bandes anglaises, après avoir commis des désordres inouïs, délogent de Courcité, le 24 février 1593. Durant la Fronde, les registres et objets précieux de l'église sont cachés du 14 mai au 24 novembre 1636, « à cause des gens de guerre ». Au XVIIIe siècle, le territoire de Courcité « produit du seigle, de l'avoine et du carabin (patois mayennais : sarrasin)[6] ». Durant la Révolution, les Chouans, à plusieurs reprises, envahissent la région, en particulier fin 1799, où venant de Bais et s'étant déplacés à Courcité, ils sont attaqués par les cantonnements de Pré-en-Pail et du Ribay, finalement délogés par les trois bataillons de la 24e demi-brigade d'infanterie, qui se trouvait de passage.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Marcel Leroy SE Agriculteur
mars 2008 avril 2014 Alain Douillet SE Agriculteur
avril 2014[7] en cours Yves Dauverchain SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2015, la commune comptait 899 habitants[Note 2], en diminution de 1,1 % par rapport à 2010 (Mayenne : +0,52 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 9321 8551 8091 7921 8991 9051 9622 0522 113
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 2022 1002 0902 0312 0202 0311 9751 8321 778
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 6921 6601 4601 2251 2011 2041 1711 0891 040
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 0209489541 0029389921 004909899
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le calvaire de la Guinhard.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Orri, avocat au Mans, né à Courcité, est l'auteur de quelques poésies qui ont été imprimées avec celles de Charles Fontaine ; il a fait des mémoires sur les antiquités du Maine ; il a aussi composé quelques vers français sur la mort de Guillaume de Langeai du Bellai, et un art poétique français ; il vivait en 1544. La Croix du Maine[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[12].
  1. a et b ANGOT (abbé). Dictionnaire de la Mayenne, (1962), t. 1, p. 785
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud 1979
  3. ANGOT (abbé). Dictionnaire de la Mayenne, (1962), t. 3, p. 61
  4. ANGOT (abbé). Dictionnaire de la Mayenne, (1962), t. 2, p. 330
  5. ANGOT (abbé). Dictionnaire de la Mayenne, (1962), t. 1, p. 787
  6. a et b Le PAIGE (André-René), Dictionnaire topographique, historique généalogique, 1777, t.1, p. 249-250.
  7. « Courcité (53700) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. « Courcité sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)