Séris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seris (homonymie).

Séris
Séris
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Arrondissement Blois
Canton La Beauce
Intercommunalité Beauce Val de Loire
Maire
Mandat
Jean-Yves Peschard
2014-2020
Code postal 41500
Code commune 41245
Démographie
Population
municipale
375 hab. (2015 en stagnation par rapport à 2010)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 28″ nord, 1° 30′ 10″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 119 m
Superficie 17,52 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre
City locator 14.svg
Séris

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

Voir sur la carte topographique de Loir-et-Cher
City locator 14.svg
Séris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Séris

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Séris

Séris est une commune française située dans le département de Loir-et-Cher, en région Centre-Val de Loire.

Le gentilé est Sérisois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Superficie de 17,52 km2, altitude comprise entre 103 et 119 mètres.

Le territoire de la commune de Séris est compris dans la zone de production du vin bénéficiant de l'appellation IGP « Val de Loire », mais vers la fin du XIXe siècle, le phylloxera a conduit à la quasi-disparition de la vigne dans cette zone de la petite Beauce.

Localités voisines[modifier | modifier le code]

Concriers Concriers josnes
Concriers SERIS Josnes
Villexanton Courbouzon Courbouzon

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la 2e partie du XVIIIe siècle, le nom figurant sur la carte Casini est Sery[1].Les registres paroissiaux indiquent bien le nom de Séris. C'est vers 1790 que le village de Lussay a été rattaché à Séris pour en devenir un hameau.

Au cours du mois de décembre 1870, Séris a enduré les souffrances de la guerre, devenant même une des zones du front. Tout le secteur a vécu la résistance de l'armée de la Loire commandée par CHANZY qui avait établi son quartier général à Josnes, avant de faire retraite vers Vendôme puis Le Mans pour poursuivre le combat[2].

26 Sérisois sont morts pour la France au cours de la guerre 1914-1918[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Robert Huguet, champion du Loir-et-Cher de tennis de table et agriculteur local, a tenu le rôle de maire pendant près de 20 ans.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Yves Peschard DVD Agriculteur retraité[4]
Les données manquantes sont à compléter.

Depuis le 1er janvier 2016, la commune de Séris est rattachée à la communauté de communes Beauce Val de Loire. Cette entité réunit 33 commune et près de 20 000 habitants. Son siège est à Mer.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 375 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2010 (Loir-et-Cher : +0,9 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
826770791721742768738770774
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
752741780738748741736677608
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
566560532469470445423396374
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
406366297255265287349371375
2015 - - - - - - - -
375--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (21,6 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (26,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52 % contre 48,4 % au niveau national et 48,6 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52 % d'hommes (0 à 14 ans = 22,8 %, 15 à 29 ans = 13 %, 30 à 44 ans = 21,2 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 20,8 %) ;
  • 48 % de femmes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 9,6 %, 30 à 44 ans = 28,7 %, 45 à 59 ans = 15,2 %, plus de 60 ans = 22,5 %).
Pyramide des âges à Séris en 2007 en pourcentage[9]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
0,6 
13,0 
75 à 89 ans
13,5 
7,8 
60 à 74 ans
8,4 
22,3 
45 à 59 ans
15,2 
21,2 
30 à 44 ans
28,7 
13,0 
15 à 29 ans
9,6 
22,8 
0 à 14 ans
24,2 
Pyramide des âges du département de Loir-et-Cher en 2007 en pourcentage[10]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,6 
90  ans ou +
1,6 
8,3 
75 à 89 ans
11,5 
14,8 
60 à 74 ans
15,7 
21,4 
45 à 59 ans
20,6 
20,3 
30 à 44 ans
19,2 
16,2 
15 à 29 ans
14,7 
18,5 
0 à 14 ans
16,7 

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 1838, soit 5 ans après l'organisation de l'enseignement public issu des lois Guizot, Séris comptait un instituteur communal, au bourg, et un instituteur privé établi dans le hameau de Lussay[11].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Hilaire : avant 1790, elle relevait du chapitre de Saint-Avit d'Orléans. L'église actuelle a été entièrement reconstruite au XIXe siècle, avec nef et bas-côtés, sauf la forte tour du XVIe implantée à l'angle de la nef et du transept nord. La chapelle sous ce clocher est voûtée d'ogives et conserve un retable du XVIIIe siècle. À la place d'une flèche octogonale prévue mais jamais construite, le XIXe a laissé un petit toit en ardoises. Le mobilier de l'église, les vitraux, etc. date du XIXe, hormis une statue du XVIe et un tableau représentant Saint Hilaire fait par Jean Lebel en 1763.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui », sur cassini.ehess.fr (consulté le 26 février 2017)
  2. « Correspondances », sur webcache.googleusercontent.com (consulté le 26 février 2017)
  3. (en) Eric Blanchais, « MémorialGenWeb Relevé », sur www.memorialgenweb.org (consulté le 26 février 2017)
  4. https://www.lemonde.fr/centre-val-de-loire/loir-et-cher,41/seris,41245/
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « Évolution et structure de la population à Séris en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population du Loir-et-Cher en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 11 octobre 2010)
  11. TEST, « histoires-41 », sur www.histoire-41.fr (consulté le 26 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :