Rudologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La rudologie (du latin rudus, "décombres, masse non travaillée") est l'étude systématique des déchets, des biens et des espaces déclassés. Elle a été créée en 1972 par Jean Gouhier, géographe à l'université du Maine[1]. Les praticiens de la discipline sont des « rudologues ».

Le rudologue analyse la production des déchets en amont et propose des solutions techniques à tous les partenaires de la filière: producteurs, collecteurs, traiteurs[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gérard Bertolini, Le marché des ordures: Économie et gestion des déchets ménagers, L’Harmattan, collection Environnement, 1990, Paris.
  • Dany Dietmann, Déchets ménagers : Le Jardin des impostures, , 162 p., 13,5x21,5 (ISBN 2-7475-8070-9)
  • Mathieu Durand, Yamna Djellouli, Cyrille Naoarine, 2015, Gestion des déchets : innovations sociales et territoriales, Rennes : PUR, 302p.
  • Inserm et CNRS, Gestion des déchets : Guide pour les établissements publics d’enseignement supérieur ou de recherche, , 194 p., PDF (lire en ligne)
  • Jean Gouhier : « Déchet » dans Dictionnaire des notions, Encyclopaedia Universalis, Paris, 2005
  • Jean Gouhier : Au-delà du déchet, le territoire de qualité. Manuel de rudologie, Presses universitaires de Rouen et du Havre ()
  • Le Dico des métiers, ONISEP, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Gouhier, « Rudologie », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 4 août 2020)
  2. « Rudologue », sur onisep.fr/, (consulté le 23 mars 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]