Roquefort (Lot-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roquefort.

Roquefort
Roquefort (Lot-et-Garonne)
Mairie.
Blason de Roquefort
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Agen
Canton L'Ouest agenais
Intercommunalité Agglomération d'Agen
Maire
Mandat
Jean-Pierre Pin
2014-2020
Code postal 47310
Code commune 47225
Démographie
Gentilé Roquefortais
Roquefortaises
Population
municipale
1 845 hab. (2016 en augmentation de 3,13 % par rapport à 2011)
Densité 245 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 10′ 30″ nord, 0° 33′ 38″ est
Altitude 70 m
Min. 53 m
Max. 156 m
Superficie 7,53 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Roquefort

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Roquefort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Roquefort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Roquefort
Liens
Site web Site de la mairie

Roquefort (Recahòrt en gascon) est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Roquefortais et Roquefortaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Carte du village et de ses principaux services.
Le village de Roquefort au cœur du relief lot-et-garonnais.

Commune de l'aire urbaine d'Agen située dans son unité urbaine à une dizaine de kilomètres au sud-ouest d'Agen, en Agenais en limite du Bruilhois.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Roquefort[1]
Brax Le Passage
Sainte-Colombe-en-Bruilhois Roquefort Estillac
Laplume Aubiac

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Bruilhois.

La commune de Roquefort accueillit des habitants de Lemud, en Moselle, expulsés par les Allemands à l'automne 1940. Le village voisin de Laplume en accueillit aussi.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Roquefort Blason Écartelé : aux 1er et 4e d'azur à la fasce d'or accompagnée, en chef, de deux coquilles du même et, en pointe, d'un croissant d'argent, aux 2e et 3e d'azur au chevronel d'or accompagné en pointe d'une salamandre d'argent, couchée dans son brasier d'or, et surmontée d'un soleil du même.
Devise 
"Virtutem fortuna"[2]
Détails
Reprise des armes des De Secondat, barons de Montesquieu et de Roquefort, avec l'accord de cette famille.
Officiel, blason adopté en 2013.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jean-Pierre Pin DVD Retraité DDE[3]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5]. En 2016, la commune comptait 1 845 habitants[Note 1], en augmentation de 3,13 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
292271328300308303306301317
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
305302302292251272284290292
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
276275256253269289305304307
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
3834975737379801 1981 5661 7671 820
2016 - - - - - - - -
1 845--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Elle fait partie de l’arrondissement d’Agen et de son aire urbaine qui compte une population de 103 715 habitants.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activités et économie[modifier | modifier le code]

La commune de Roquefort-sur-Garonne est le lieu d'implantation du siège social du groupe Fonroche Énergie, œuvrant dans les énergies renouvelables[8]. L'établissement de cette société, dans la zone d'activité Ccmmerciale des Champs de Lescaze, a fait l'objet de réserves de Réseau Ferré de France. Il était en effet prévu que le terrain concerné accueille un passage de la ligne Ter reliant Roquefort et le centre-ville d'Agen. Toutefois, Fonroche Energies a obtenu l'autorisation de s'installer[9].

La ZAC accueille aussi d'autres entreprises impliquées dans le secteur de l'énergie et/ou de l'écologie : Boalia (construction Basse Consommation), Maisolia (amélioration énergétique de l'habitat), Sun Valley 2 (production d'électricité), une serre maraîchère[10], ...

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Françounett0 ("Françounette"), surnom d'une authentique et belle jeune fille de Roquefort dont l'histoire a été racontée par le poète-perruquier agenais Jasmin. La jalousie ordinaire et l'obscurantisme disaient que son mari ne survivrait pas à la nuit de noces. Françounette, seule, en souffrait beaucoup sous les invectives et la raillerie. Un jeune homme, touché par sa personnalité, l'épousa toutefois, survécut évidemment et permit d'en terminer avec cette terrible superstition.

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]