Saint-Sixte (Lot-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Sixte
Saint-Sixte (Lot-et-Garonne)
Vue de Saint-Sixte vers 1900
Blason de Saint-Sixte
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Agen
Intercommunalité Communauté d'agglomération d'Agen
Maire
Mandat
David Sanchez
2020-2026
Code postal 47220
Code commune 47279
Démographie
Gentilé Saint-Sixtois
Population
municipale
358 hab. (2017 en augmentation de 4,99 % par rapport à 2012)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 07′ 45″ nord, 0° 47′ 02″ est
Altitude Min. 45 m
Max. 71 m
Superficie 5,92 km2
Élections
Départementales Canton du Sud-Est agenais
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Saint-Sixte
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Saint-Sixte
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Sixte
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Sixte
Liens
Site web http://st-sixte-47.fr/ www.st-sixte-47.fr

Saint-Sixte est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune traversée par l'Auroue. Saint-Sixte se situe également sur la rive gauche de Garonne. Elle est limitrophe du département de Tarn-et-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Établi entre la Garonne et l’Auroue, le village Saint-Sixte est, à une époque, peuplé principalement de mariniers. Il est ainsi construit tout en longueur et tourné vers le fleuve qu’il surplombe.

Jusqu'à la crue de 1875, Saint-Sixte est un port fluvial qui prospère grâce au commerce et à la batellerie. Des gabarres viennent alors mouiller aux villages du Double et de Port-de-Bonneau. Lors de la crue, le premier sera détruit entièrement. Il reste aujourd'hui du second quelques maisons cossues en bord de Garonne.

Stelle commémorative du massacre des Tziganes

Le au matin, quatorze forains Tziganes dont six mineurs sont fusillés par les Waffen SS, la même unité qui dans la journée pendra douze personnes dans le village voisin de Dunes.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 1989 Marcel Fournet    
mars 1989 mars 2008 Jean-Jacques Magné    
mars 2008 [2] Gérard Aujoux (démissionnaire)    
2010 En cours Danièle Lamensans-Garibaldi DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2017, la commune comptait 358 habitants[Note 1], en augmentation de 4,99 % par rapport à 2012 (Lot-et-Garonne : +0,22 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
736721747769766816791737753
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
752696665638631567546504474
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
421452427340325315313298314
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
303264249260255282303322354
2017 - - - - - - - -
358--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Héraldique[modifier | modifier le code]

Saint Sixte
Blason de Saint Sixte Blason
De gueules à une gabarre arrêtée d'argent, son mât accompagné d'un léopard d'or à dextre et d'une croix cléchée, vidée et pommetée d'or de douze pièces à sénestre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Ex-voto dit "de Bonne Aimée"

L’église de Saint-Sixte est édifiée au XIXe siècle quand les habitants du Double viennent s’installer sur les hauteurs pour reconstruire leur village entièrement détruit par la crue.

C’est une église gothique dont le clocher-tour est bâti à l’identique de celui de la commune voisine de Caudecoste. Sainte Catherine, patronne des mariniers qui constituent l’essentiel de la population locale, fait l’objet d’un culte important dans cette église dès sa construction terminée.

L’église Saint-Sixte abrite un remarquable ex-voto, sous la forme d’une maquette de bateau. Un ex-voto est une offrande faite à un saint par un fidèle, en remerciement d’une grâce accordée.

A Saint-Sixte, village essentiellement peuplé de familles de mariniers, l’offrande est faite à sainte Catherine, qui est la patronne des mariniers. L’ex-voto se présente sous la forme d’une maquette de bateau en bois peint sur la poupe duquel on peut lire l’inscription "Bonne Aimée". Il fut offert à l’église en 1828 par la famille Roucaud.

L’ex-voto dit "de Bonne Aimée" est classé au titre d’objet à l’inventaire des Monuments Historiques depuis le .

Galerie[modifier | modifier le code]

Vue de l'église Sainte Catherine vers 1900

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]