Rafael Catalá Polo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rafael Catalá
Illustration.
Fonctions
Député aux Cortes Generales
En fonction depuis le
(1 an, 11 mois et 12 jours)
Élection
Réélection
Circonscription Cuenca
Législature XIe et XIIe
Groupe politique Populaire
Ministre espagnol de la Justice
Grand notaire du Royaume
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 12 jours)
Président du gouvernement Mariano Rajoy
Gouvernement Rajoy I et II
Prédécesseur Soraya Sáenz de Santamaría (par intérim)
Alberto Ruiz-Gallardón
Ministre espagnol de l'Équipement
(intérim)

(3 mois et 16 jours)
Président du gouvernement Mariano Rajoy
Gouvernement Rajoy I
Prédécesseur Ana Pastor
Successeur Íñigo de la Serna
Biographie
Nom de naissance Rafael Catalá Polo
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Parti politique Parti populaire
Diplômé de Université complutense
de Madrid
Profession Administrateur civil

Rafael Catalá Polo
Ministres de la Justice espagnols

Rafael Catalá Polo, né le à Madrid, est un homme d'État espagnol membre du Parti populaire (PP).

Il est ministre de la Justice depuis le ainsi que député au Congrès des députés depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est diplômé en droit de l'université complutense de Madrid et appartient au corps supérieur des administrateurs civils de l'État.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Il est secrétaire d'État à la Justice entre [1] et [2], secrétaire d'État à la Planification et aux Infrastructures entre [3] et [4], puis secrétaire d'État aux Infrastructures, aux Transports et au Logement[5].

Ministre de la Justice[modifier | modifier le code]

À la suite de la démission du ministre de la Justice Alberto Ruiz-Gallardón le , le président du gouvernement Mariano Rajoy annonce qu'il sera son successeur[6]. Après un intérim de six jours exercé par la numéro deux du gouvernement Soraya Sáenz de Santamaría, Rafael Catalá prête serment le 29 septembre[7].

Député au Congrès[modifier | modifier le code]

Lors de sa nomination, Rafael Catalá n'est pas élu au Congrès des députés. Pour les élections générales du , il est investi tête de liste dans la circonscription électorale de Cuenca, en Castille-La Manche. Sa liste obtient 41,90 % des voix et deux des trois sièges à pourvoir[8]. Il est réinvesti tête de liste dans la même circonscription pour les élections générales du . Sa liste obtient 45,79 % des voix et deux des trois sièges à pourvoir, améliorant son score de décembre 2015 de quatre points[9].

Le , le Congrès vote par 207 voix pour et 134 contre une motion de réprobation à son encontre en conséquence de sa mise en cause dans l'affaire Lezo, un scandale de corruption touchant le PP de la Communauté de Madrid[10], l'opposition considérant qu'il n'a pas donné d'explications assez convaincantes lors de sa comparution devant la commission de la Justice. C'est alors la première fois depuis que le Congrès des députés approuve la réprobation de l'action d'un ministre[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Real Decreto 786/2002, de 26 de julio, por el que se nombra Secretario de Estado de Justicia a don Rafael Catalá Polo. », Bulletin officiel de l'État du
  2. (es) « Real Decreto 598/2004, de 19 de abril, por el que se dispone el cese de don Rafael Catalá Polo como Secretario de Estado de Justicia. », Bulletin officiel de l'État du
  3. (es) « Real Decreto 1859/2011, de 23 de diciembre, por el que se nombra Secretario de Estado de Planificación e Infraestructuras a don Rafael Catalá Polo. », Bulletin officiel de l'État du
  4. (es) « Real Decreto 469/2012, de 5 de marzo, por el que se dispone el cese de don Rafael Catalá Polo como Secretario de Estado de Planificación e Infraestructuras. », Bulletin officiel de l'État du
  5. (es) « Real Decreto 470/2012, de 5 de marzo, por el que se nombra Secretario de Estado de Infraestructuras, Transporte y Vivienda a don Rafael Catalá Polo. », Bulletin officiel de l'État du
  6. (es) « Rafael Catalá Polo será el nuevo ministro de Justicia », El País, le
  7. (es) « Catalá toma posesión como ministro y dice que revisará la ley de tasas judiciales », El País, le
  8. « Elecciones Generales 2015 », sur resultadosgenerales2015.interior.es (consulté le 27 juin 2016)
  9. « Elecciones Generales 2016 - Cuenca », sur resultados2016.infoelecciones.es (consulté le 27 juin 2016)
  10. (es) « Rafael Catalá será reprobado por mayoría abrumadora del Congreso », ELMUNDO,‎ (lire en ligne)
  11. (es) Fernando Garea, « Rafael Catalá, primer ministro reprobado por el pleno del Congreso », El País,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]