José Lladó

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Llado, Fernández et Urrutia.
José Lladó
Image illustrative de l'article José Lladó
Fonctions
Ministre espagnol des Transports et des Communications

(7 mois et 20 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez II
Prédécesseur Luis Ortiz
Successeur Salvador Sánchez-Terán
Ministre du Commerce

(11 mois et 26 jours)
Président du gouvernement Adolfo Suárez
Gouvernement Suárez I
Prédécesseur Leopoldo Calvo-Sotelo
Successeur Juan Antonio García Díez
Biographie
Nom de naissance José Lladó Fernández-Urrutia
Date de naissance (83 ans)
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Nationalité espagnole
Parti politique indépendant
Diplômé de université complutense
de Madrid
Profession haut fonctionnaire

José Lladó
Ministres des Transports d'Espagne

José Lladó Fernández-Urrutia, né le à Madrid, est un homme politique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Il obtient un doctorat en sciences chimiques à l'université complutense de Madrid. Nommé en directeur général des Industries chimiques et de la Construction du ministère de l'Industrie, il devient en outre président adjoint du Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC) en .

Il est relevé de ses fonctions au CSIC au bout de deux ans puis prend en le poste de sous-secrétaire du Commerce.

Ministre[modifier | modifier le code]

Le , José Lladó est nommé à 42 ans ministre du Commerce dans le premier gouvernement d'Adolfo Suárez. À la suite des premières élections libres depuis la guerre civile, il est désigné le  ministre des Transports et des Communications dans le gouvernement Suárez II.

Après le gouvernement[modifier | modifier le code]

Il est relevé de ces fonctions le . Le suivant, il est choisi comme nouvel ambassadeur d'Espagne auprès des États-Unis d'Amérique. Il abandonne ce poste en et rejoint le secteur privé, travaillant pour Banco Urquijo ou Banco Bilbao Bizcaya (BBV).

Il devient président du patronage royal du musée national centre d'art Reina Sofía (MNCARS) en [1]. Il démissionne au bout de six ans, pour protester contre les nominations de la ministre de la Culture Carmen Alborch à la direction de l'établissement[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « José Lladó, nombrado presidente del patronato del Centro Reina Sofía », El País,‎ (lire en ligne).
  2. (es) « Dimisiones en el patronato del Reina Sofía por las últimas decisiones de Carmen Alborch », El País,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]