Luis Ortiz González

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luis Ortiz, Luis González (homonymie), Ortiz et González.

Luis Ortiz González (Madrid, le - idem, le ) était un fonctionnaire et homme politique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu une licence de droit de l'Université de Madrid, il réussit les concours de la fonction publique pour devenir inspecteur des Finances de l'État.

Sa carrière a ensuite évolué dans la haute administration : il fut ainsi directeur général des Impôts, puis directeur général de la Politique fiscale au ministère des Finances, avant de devenir Sous-secrétaire du Commerce entre 1975 et 1976, puis Sous-secrétaire des Travaux publics en 1976.

Il est décédé chez lui, à Madrid, le .

Activité politique[modifier | modifier le code]

En 1976, Luis Ortiz González est nommé ministre des Travaux publics dans le second gouvernement monarchique, dirigé par Adolfo Suárez, et conserve ce poste jusqu'à la formation par Suárez du premier gouvernement démocratique le . Le 3 mai précédent, il avait participé à la fondation de l'Union du centre démocratique, le parti du Président du Gouvernement.

Le , il devient ministre des Travaux publics et de l'Urbanisme dans le gouvernement formé par Leopoldo Calvo-Sotelo, élu la veille à la présidence du gouvernement en remplacement d'Adolfo Suárez.

Aux législatives anticipées du , il est élu député pour Zamora alors même que l'UCD ne conserve que 11 de ses 168 députés. Lors du scrutin suivant, organisé le , il conserve son siège mais sous les couleurs du Parti démocrate populaire (PDP).

Élu sénateur de la province de Zamora lors des élections générales du , il retourne au Congrès des députés à l'occasion des législatives anticipées du , toujours pour Zamora. Il est ensuite reconduit lors des élections des et .

Luis Ortiz González abandonne la vie politique à la fin de la VIIe législature espagnole, en 2004.