Université complutense de Madrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Complutense et Université de Madrid.
Université complutense de Madrid
Image illustrative de l'article Université complutense de Madrid
Devise Libertas Perfundet Omnia Luce
Nom original Universidad Complutense de Madrid
Informations
Fondation 1822
Type Université publique libre
Régime linguistique Espagnol
Localisation
Coordonnées 40° 26′ 57″ N 3° 43′ 41″ O / 40.449167, -3.72805640° 26′ 57″ Nord 3° 43′ 41″ Ouest / 40.449167, -3.728056
Ville Madrid
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Direction
Recteur José Carrillo Menéndez
Chiffres clés
Personnel 10 831
Étudiants 85 505
Divers
Mascotte Cygne
Particularités Plus grande université espagnole
Affiliation Europaeum
Groupe de Compostelle
Mediterra
Réseau d'Utrecht
UNICA
Site web http://www.ucm.es

Géolocalisation sur la carte : Communauté de Madrid

(Voir situation sur carte : Communauté de Madrid)
Université complutense de Madrid

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Université complutense de Madrid

L'université complutense de Madrid (en espagnol : Universidad Complutense de Madrid) connue officieusement comme « La Complutense » pour avoir été la seule université espagnole autorisée à accorder le titre de docteur au cours de la fin du XIXe et au début du XXe siècle, est l'une des principales et prestigieuses universités d'Espagne (et du monde hispanophone). Fondée en 1822 à partir de la réunion dans une seule institution des compétences prévues à différents sites, y compris les études royales de San Isidro, le Musée Royal des Sciences Naturelles de Madrid et l'Université d'Alcalá, elle est considérée comme l'une des plus vieilles universités du monde.

Elle dispose de deux campus: le campus de Moncloa et celui de Somosaguas, outre le bâtiment historique situé au centre de Madrid, dans la rue San Bernardo, Malasaña.

Sur les huit lauréats espagnols du prix Nobel, sept ont étudié ou étaient professeurs à l'Université Complutense. Parmi eux, le prix Nobel de physiologie ou médecine Severo Ochoa et Santiago Ramón y Cajal et le Nobel de littérature José Echegaray, Camilo Jose Cela, Vicente Aleixandre, Jacinto Benavente et Mario Vargas Llosa. D'autres figures notables ont également été étudiants à l'Université Complutense que ce soit en arts, sciences, philosophie ou politique espagnole et universelle comme Antonio Machado, Federico García Lorca, Gregorio Maranon, Manuel Azaña, Miguel de Unamuno et José Ortega y Gasset. Les deux derniers seraient les fondateurs de l'école philosophique appelé École de Madrid. Le centre de diffusion était la Faculté de Philosophie et de Lettres (maintenant Faculté de philosophie) de l'Université Complutense de Madrid. Sa Majesté le Roi Juan Carlos I y a également étudié le droit, l'économie et les finances publiques quand il était prince d'Espagne ; et sa fille, l'infante Dona Cristina de Borbón, y a fait sa carrière universitaire de sciences politiques.

À l'échelle internationale, la Complutense a conclu des accords de coopération avec certaines des universités les plus prestigieuses au monde, telles l'Université d'Oxford, l'Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne, l'Université de Rome La Sapienza et Harvard.

La Bibliothèque de l'Université Complutense de Madrid, avec un fonds de 2 941 815 volumes, est la plus grande bibliothèque universitaire en Espagne et la deuxième plus grande bibliothèque dans le pays après la Bibliothèque nationale d'Espagne.

Symboles[modifier | modifier le code]

Le bouclier et le sceau de l'Université sont régis par le blason suivant:

«Ajedrezado, de oro y gules, cargado de tortillo, de plata, sobrecargado de un sol, de oro, rodeado de la leyenda Luibertas Perfundet Onmnia Luce en letras del mismo metal, al timbre, coronel, orlado el escudo del cordón de San Francisco, de plata. Por soporte, el cisne de plata, picado y membrado de gules. El conjunto se encierra en una suerte de cinta de plata, cargada de la expresión VNIVERSITAS COMPLVTENSIS MATRITENSIS»

Estatutos de la Universidad Complutense de Madrid. Boletín Oficial de la Comunidad de Madrid nº 125 de 28 de mayo de 2003, p. 49

La bannière se compose d'un tissu rouge de gueules (Pantone 200) chargés en son centre avec le bouclier.

Histoire[modifier | modifier le code]

Rectorat de "La Complu", Cité universitaire.

Ses origines remontent à la fondation à Alcalá de Henares[1] de l’Estudio de Escuelas Generales par le roi Sancho IV de Castille le 20 mai[2] 1293. Avec l'accord du pape Alexandre VI, le Cardinal Cisneros, ancien élève de l’Estudio et régent de la Couronne espagnole, fonda en 1499 l'Universitas Complutum (Complutum étant le nom latin de la ville d'Alcalá de Henares).

Il faut attendre l'an 1836, pour que la reine Isabelle II transfère l'université au cœur de Madrid en la baptisant Universidad Central. En 1927, le roi Alphonse XIII entreprit la construction d'un vaste campus aux alentours de Madrid. Cependant, la guerre civile fit de la cité universitaire un champ de bataille, détruisant une partie substantielle de son patrimoine humain, scientifique, artistique, bibliographique et immobilier.

Ce n'est qu'en 1970 que l'université reprit son nom original. Un nombre croissant d'élèves et la multiplication des protestations contre le régime de Franco incitèrent les autorités à créer un campus plus éloigné dédié aux sciences sociales ; le Campus de Somosaguas.

Aujourd'hui, l'université dispose de plusieurs centres à l'étranger, tels que le Collège des hautes études européennes Miguel-Servet à Paris ou le Real Colegio Complutense de Harvard à Cambridge (Massachusetts).

L'université en chiffres[modifier | modifier le code]

  • Environ 100 000 étudiants
  • Environ 6 000 professeurs
  • Un catalogue centralisé de 2 630 000 volumes

Étudiants notoires[modifier | modifier le code]

Professeurs notoires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. complutense est justement le gentilé correspondant à Alcalá
  2. Marc Fumaroli, Les origines du Collège de France (1500-1560) : actes du colloque international (Paris, décembre 1995), Collège de France, 1998

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]