Pont de Frynaudour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pont de Frynaudour
Image dans Infobox.
Le viaduc avec une locomotive de La Vapeur du Trieux.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Caractéristiques techniques
Type
Matériau
Fonction
Fonction
Franchit
Historique
Architecte

Le pont de Frynaudour, autrement appelé « viaduc du Leff », est un pont en treillis métallique conçu par Gustave Eiffel en 1893 sur le Leff, reliant les communes de Quemper-Guézennec et Plourivo (Côtes-d'Armor).

Ce pont est situé sur la voie ferroviaire reliant Guingamp et Paimpol.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le lieu-dit 'Frynaudour' est une francisation d'une locution bretonne: "Fri-an-daou-dour" ('Le Nez des deux Eaux'), référence à la confluence des deux rivières: Le Trieux et le Leff, à cet endroit[1].

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le viaduc de Frynaudour est situé au point kilométrique (PK) 530,044 de la ligne de Guingamp à Paimpol, environ 3km après Pontrieux, juste avant la halte de Frynaudour et celle de Traou-Nez.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction du Viaduc a été supervisée par l'ingénieur Louis Harel de la Noë. Les pierres granitiques constituant l'ouvrage maçonné proviennent de l'ancienne forteresse de Frinaudour, à l'époque propriété de Louis d'Acigné[2], et détruite sur ordre de Jean VIII d'Acigné sous Henri IV[3].

Le pont construit en 1893 a été victime d'un sabotage à l'explosif le [4].

Architecture[modifier | modifier le code]

Construit sur les plans de Gustave Eiffel, le « pont bleu », comme on l'appelle dans la région, se compose de dix-huit mailles, sur une longueur de soixante-cinq mètres de long environ. Le tablier métallique du pont repose sur la culée en béton des piliers maçonnés en pierre, constitués de trois travées chacun, de chaque côté du Leff. L'ensemble fait environ 152 m de long.

Le pont se compose principalement de poutrelles métalliques en fer assemblées entre elles par rivetage. D'une largeur de quatre mètres environ, il encadre une seule voie ferrée : la ligne de Guingamp à Paimpol.

Une nacelle métallique de même style, suspendue sous la corde inférieure, est également intégrée à l'ouvrage et permet au besoin de faire des visites techniques sous le tablier.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://passion.histoire.pagesperso-orange.fr/PR1_petit.pdf
  2. [PDF] Article sur larochejagu.fr
  3. Histoire du viaduc sur trouver-en-bretagne.com
  4. Sabotage du pont en 1944 sur cerp22.free.fr