Ann Blyth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blyth.
Ann Blyth
Description de cette image, également commentée ci-après

Ann Blyth en 1952

Nom de naissance Ann Marie Blyth
Naissance (87 ans)
Mount Kisco, New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Le Roman de Mildred Pierce (1945)
Peinture Numérique par l'artiste Nicolas Guerry

Ann Blyth est une actrice et chanteuse américaine née le à Mount Kisco, New York (États-Unis), qui a commencé sa carrière à seize ans. Elle a souvent joué dans des films musicaux mais également dans des films plus sombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses parents, Harry Blyth et Nan Lynch, de souche irlandaise, divorcent quand elle est en bas âge. Avec sa sœur ainée, elle fréquente diverses écoles catholiques de New York. Dès l'âge de six ans, elle chante dans des programmes de radio. Elle chantera ainsi pendant six ans dans un même show[1]. Elle obtient un premier rôle dans la pièce de théâtre, Watch on the Rhine en 1941 et 1942, à Broadway. Repérée par le réalisateur Henry Koster à Los Angeles, il lui fait faire un bout d'essai à l'issue duquel elle signe un contrat de sept ans avec les studios Universal avant de passer à la Warner Bros.

En 1945, à dix-sept ans, elle incarne le personnage de la fille ingrate de Joan Crawford dans le film noir Le Roman de Mildred Pierce. Ce rôle lui vaut d'être nommée aux Oscars dans la catégorie de la Meilleure actrice de second rôle.

La même année, lors de vacances d'hiver à Lake Arrowhead, elle est éjectée violemment d'une luge et se brise le dos. Les médecins pensent qu'elle ne pourra plus remarcher, mais elle guérit au bout de quatorze mois, avec le port d'un corset. Cette blessure empêchera la jeune actrice de tirer pleinement profit de son succès, bien qu'elle a été capable de tourner encore quelques films. En 1947, les studios Universal lui donnent un petit rôle dans Les Démons de la liberté, rôle qu'elle joue dans une chaise roulante.

Elle perd sa mère en 1946. En 1948, elle obtient un succès personnel en incarnant une sirène dans une comédie sans prétention, Mr. Peabody and the Mermaid (en), bien qu'il s’agisse d'un personnage qui ne parle pas.

Révélée dans le film noir par des maîtres du genre (Michael Curtiz, Jules Dassin, Roy Rowland), elle tourne ensuite essentiellement des comédies, parfois musicales (dirigées par Mervyn LeRoy ou Vincente Minnelli à l'occasion), avec des partenaires aussi brillants que William Powell, Bing Crosby, David Niven ou Robert Montgomery, des films d'aventures (La Perle noire en 1953), des films historiques (Le Monde lui appartient, avec Gregory Peck). Dans le genre du film à suspense, elle tourne avec Charles Boyer, Robert Mitchum et Tyrone Power, et dans l'adaptation littéraire, avec Fredric March.

À la fin des années cinquante et dans les années soixante, elle se produit dans des théâtres musicaux. Elle joue dans Une place au soleil d'après Theodore Dreiser, dirigée par Buzz Kulik au côté de Raymond Burr et Pat Crowley, en 1954 puis, en 1959, dans Suspected, face à June Allyson. Elle tourne dans des séries télévisées : La Grande Caravane (5 épisodes), La Quatrième Dimension (épisode La Reine du Nil où elle interprète une star du cinéma qui détient l'éternelle jeunesse), L'Homme à la Rolls, Switch, Quincy, et enfin Arabesque, son dernier rôle, en 1985.

Ann Blyth a son étoile sur le Walk of Fame de Hollywood.

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1953, à l'âge de 24 ans, elle épouse James McNulty, un gynécologue-obstétricien de 35 ans, frère du chanteur Dennis Day. Tous deux catholiques, ils reçoivent du cardinal Cooke le titre de Dame et Chevalier de l'ordre du Saint-Sépulcre[2]. James McNulty meurt le 13 mai 2007. Le couple a eu cinq enfants (deux fils et trois filles) : Timothy Patrick né en 1954, Maureen Ann en 1955, Kathleen Mary en 1957, Terence Grady en 1960 et Eileen Alana en 1963.

Dans les années cinquante, elle est membre de The Christophers, un groupe à but humanitaire dont la mission est d’utiliser l'action positive pour créer un monde meilleur dans des domaines tels que la politique, l'aide aux malades et aux pauvres, aux alcooliques et aux drogués. D'autres acteurs célèbres étaient membres du groupe : Loretta Young, Irene Dunne, Ricardo Montalban, Don Ameche, James Cagney et Bob Hope.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vidéo sur Youtube : d'Ann Blyth en 2013 à l'occasion de son 85e anniversaire.
  2. (en) « Ann Blyth Profile », Glamour Girls of the Silver Screen (consulté le 14 avril 2014)

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]