Les Comédiens (film, 1967)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les Comédiens.
Les Comédiens
Titre original The Comedians
Réalisation Peter Glenville
Scénario Graham Greene
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Maximilian Productions
Trianon Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 150 minutes
Sortie 1967

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Comédiens (The Comedians) est un film franco-américain réalisé par Peter Glenville sorti en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Haïti, sous la dictature de Papa Doc, un petit groupe de rebelles essaie de s'opposer à la tyrannie. Un navire arrive à Port-au-Prince, et quatre passagers seulement en descendent. Brown est un homme cynique qui revient à Haïti pour rouvrir son ancien hôtel et chercher à renouer sa relation avec Martha Pineda, la femme d'un ambassadeur d'un pays d'Amérique du Sud. M. et Mme Smith sont des Américains qui veulent ouvrir un centre végétarien. Le Major Jones est un Britannique qui ne cesse de raconter ses aventures militaires en Birmanie. À peine arrivé, Jones est jeté en prison. Peu de temps après, Brown trouve dans la piscine vide de l'hôtel le corps d'un ancien ministre. Les Smith se rendent aux funérailles du ministre et sont témoins des violences faites à sa veuve par les Tontons Macoutes. Indignés, ils persuadent Brown de les aider à faire libérer Jones. Ils y arrivent, mais ils ne savent pas qu'en fait Jones a fait un marché avec les Tontons pour leur procurer des armes et des munitions en provenance de Miami. Les Smith se sentent inutiles et retournent aux États-Unis. Jones se rend compte qu'il ne peut pas faire venir les armes promises et cherche refuge chez les Pineda. Brown pousse Jones à aider les rebelles menés par Henri Philipot, le neveu du ministre assassiné. Lors d'une rencontre dans la résidence des Pineda, le Docteur Magiot, un patriote haïtien, arrange le départ de Jones pour les collines, et demande en vain l'aide de Brown. Magiot est tué par les Tontons Macoutes ; Jones, déguisé en femme, se rend au rendez-vous prévu avec les rebelles dans un cimetière, accompagné de Brown. Ils attendent toute la nuit, et Jones confesse à Brown que tout son passé militaire est faux et qu'il veut réussir cette mission pour au moins faire une fois dans sa vie quelque chose de valable. À l'aube, les deux hommes sont découverts et Jones est abattu. Mais les rebelles arrivent à temps pour sauver Brown et tuer les Macoutes. Brown laisse finalement Henri Philipot le persuader de prendre la place de Jones pour redonner confiance aux rebelles dans leur combat désespéré pour la liberté. À bord de l'avion qui l'emmène avec son mari loin de cette île, Martha se demande ce qu'il advient de son ancien amant.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]