Saison 3 de Columbo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 3 de Columbo
Série Columbo
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine NBC
Diff. originale
Nb. d'épisodes 8

Chronologie

Cet article présente le guide de la saison 3 de la série télévisée Columbo. Les détails du crime sont révélés ainsi que les premiers indices que Columbo découvre, mais pas la façon dont il prouve la culpabilité.

Épisode 1 : Adorable mais dangereuse[modifier | modifier le code]

Titre original
Lovely but Lethal (trad. litt. : « Charmante mais létale »)
Numéro de production
18 (3.1)
Première diffusion
Réalisation

Jeannot Szwarc

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : Jackson Gillis ; histoire : Myrna Bercovici
Invités
Résumé détaillé
Viveca Scott est la propriétaire et dirigeante d'une grande compagnie de cosmétiques. Son laboratoire vient de découvrir un produit antirides à base de sumac vénéneux, une plante irritante très rare en Californie. Karl Lessing, un jeune chimiste ambitieux, vole la formule pour la vendre au prix fort à Viveca en lui proposant de devenir son associé. Elle accepte, mais Lessing menace de pas être aussi docile que Viveca l'espère. Autoritaire et dominatrice, celle-ci le frappe de rage, et le tue avec un microscope de grande taille. Sur les lieux du crime, Columbo détecte qu'un flacon vide (celui ayant abrité le produit) qui avait été caché est manquant. Cela le met sur la piste de Viveca. Shirley Blaine, la secrétaire de la compagnie concurrente que Lessing avait contacté pour y revendre sa formule, suspecte Viveca d'être l'auteur du meurtre. La jeune femme ambitieuse exerce alors un chantage auprès de Viveca pour obtenir un poste de direction dans sa société.
Commentaires
  • Plusieurs scènes intéressantes se trouvent dans cet épisode. En premier lieu, aucun des meurtres de cet épisode n'est réalisé par arme à feu, objet de prédilection de la série. Il s'agit d'un coup porté par un objet contondant et d'un empoisonnement.
  • Columbo se présente sur les lieux du crime avec un œuf dur qu'il écale, car, dit-il, il a sauté son petit déjeuner. Il dit aussi qu'il a toujours une salière dans sa poche, contrairement à ce jour-là, et c'est en cherchant du sel qu'il trouve la marque laissée dans la farine par le flacon volé.
  • Lorsqu'il rencontre Viveca pour la première fois, il déclare que sa femme est une grande admiratrice de ses produits (de la marque Beauty Mark). Plus tard, dans sa « ferme de régime », il fait allusion aux problèmes physiques de sa femme, d'ailleurs c'est une des rares répliques décrivant sa femme, ce qui contredit au passage l'image portée par la série Madame Columbo (Kate Loves a Mystery, 1979). D'ailleurs, dans une interview donnée à la sortie de Madame Columbo, auquel il n'a pas voulu participer, il en explique la raison : il imaginait plus « sa femme » comme une mamma à l'italienne avec six ou huit gamins… ce qui est semble-t-il est encore contredit par l'épisode L’enterrement de Madame Columbo où l'on aperçoit une photo de sa belle-sœur qui elle n'est pas du tout dans le style que Peter Falk se faisait de la famille à l'italienne… mais les temps avaient changé.
  • À noter également un faux raccord dans cet épisode. Un journal est déposé par Columbo sur une boîte sur le bureau de Viveca Scott (57 min 50 s). Or, dans le plan suivant (57 min 55 s), le journal disparaît, puis réapparaît à nouveau (58 min 02 s) et ce à plusieurs reprises. À la toute fin de la scène, Columbo reprend le journal sur le bureau (58 min 20 s) ainsi qu'une pochette jaune. Or, cette dernière était placée sous le journal auparavant et non pas au-dessus.

Épisode 2 : Quand le vin est tiré[modifier | modifier le code]

Titre original
Any Old Port in a Storm (trad. litt. : « N'importe quel vieux porto dans la tempête »)
Numéro de production
19 (3.2)
Première diffusion
Réalisation

Leo Penn

  • Durée : 91 minutes
Scénario
Scénario télévision : Stanley Ralph Ross ; histoire : Larry Cohen
Invités
Résumé détaillé

Adrian Carsini est l'un des plus grands experts œnologues au monde. Il est aussi un producteur de vin de grande qualité et s'apprête à recevoir un prix pour son travail. Mais son jeune demi-frère Enrico, propriétaire du vignoble familial, lui rend visite. Cet homme sportif tout à son opposé lui fait part à la fois de son futur mariage et de son intention de vendre le domaine à un groupe de producteurs de vin grand public. Pris de colère, Adrian frappe Enrico, puis le transporte inconscient dans son cellier attenant à sa maison. Il l'attache par des liens, coupe le climatiseur déshumidificateur des lieux et part une semaine à New York. À son retour, Enrico est mort de déshydratation. Adrian habille son frère avec la tenue de plongeur qui se trouvait dans le coffre de sa voiture et le jette dans la mer. Lorsque son corps est retrouvé, le légiste conclut à un choc l'ayant assommé et laissé inconscient sous l'eau jusqu'à épuisement de l'oxygène.

Columbo trouve pourtant étrange que la voiture de la victime, une Ferrari décapotable de grand prix, soit restée une semaine soumise aux éléments, capote baissée, sans trace des intempéries de la semaine passée. Il suspecte Adrian d'y être mêlé : il a envoyé de New York une lettre et un chèque comme cadeau de mariage pour son jeune frère. Le lieutenant va devoir s'imprégner de culture viticole pour aborder son suspect.
Commentaires
  • Le TWA Flight Center apparaît dans cet épisode pour illustrer le vol retour d'Adrian Carsini de New York vers Los Angeles après son voyage d'affaire lui procurant un alibi.
  • Dans cet épisode, on apprend que Columbo a des enfants.
  • On voit pour la première fois le lieutenant Columbo dans son bureau. Il y reçoit la visite de la fiancée de Enrico Carsini (qu'elle appelle de son nom américain « Eric »), qui vient lui faire part de ses craintes liées à la disparition de ce dernier.
  • On apprend que la voiture de Columbo (la fameuse Peugeot 403 cabriolet de 1959) a 160 000 kilomètres (100 000 miles) au compteur et qu'il en prend soin. Dans cet épisode la 403 est grise avec la capote marron clair
  • On apprend également : que le grand-père de Columbo fabriquait lui-même son vin en Sicile, que ses deux parents sont italiens, et qu'il est né, selon ses dires, tout de suite après la prohibition américaine (soit après 1933).
  • Le titre original est un jeu de mots entre l'expression anglaise : any port in a storm (« n'importe quel port pendant une tempête ») qui signifie que dans l'urgence on ne choisit pas, on prend ce qui vient et les termes old port, littéralement « vieux porto ».
  • Un des rares voire le seul épisode de la série où se crée une certaine amitié entre le meurtrier et le Lieutenant. Dans la plupart des épisodes, le meurtrier sous-estimant le Lieutenant le toise, le prend pour un idiot, est arrogant et désagréable envers ce dernier ; dans cet épisode, Adrian Carsini éprouve un profond respect envers Columbo ainsi que des signes de grande gentillesse à son égard. Columbo éprouve même du regret à l'arrêter. D'ailleurs Columbo a accepté de s'intéresser à l'affaire car la fiancée d'Enrico a su jouer sur la fibre italienne de l'inspecteur. À la fin de l'épisode, en signe d'estime, Columbo offre à Adrian une bouteille de grand cru (un Montefiascone) et Carsini lui fait remarquer qu'il est devenu un « excellent connaisseur » (il ajoute « Celui-ci est parfait pour cette sorte d'adieux »).
  • On peut entendre dans cet épisode la musique de Sous le ciel de Paris jouée au violon (71e minute).
  • La secrétaire de Carsini est jouée par Julie Harris, partenaire de James Dean dans À l'est d'Éden.

Épisode 3 : Candidat au crime[modifier | modifier le code]

Titre original
Candidate for Crime (trad. litt. : « Candidat pour un crime »)
Numéro de production
20 (3.3)
Première diffusion
Réalisation

Boris Sagal

  • Durée : 94 minutes
Scénario
Scénario télévision : Irving Pearlberg & Alvin R. Friedman & Roland Kibbee & Dean Hargrove ; histoire : Larry Cohen
Invités
Résumé détaillé

Un candidat au Sénat, Nelson Hayward, n'est pas à son aise avec son conseiller de campagne. Ce dernier s'appelle Harry Stark, c'est un homme autoritaire et calculateur qui chapeaute tous les faits et gestes du conseiller depuis longtemps. Ce dernier trompe son épouse avec la propre secrétaire de celle-ci; et le conseiller le sait. Il fait chanter le candidat pour parvenir à évincer la jeune maîtresse, Linda Johnson. Cela ne convient guère à Hayward, sincèrement épris, d'autant qu'il se retrouve sous protection policière après avoir reçu des menaces (dont on comprend qu'elles ont été orchestrées par les deux protagonistes pour lui attirer de la sympathie et lui donner davantage de voix dans le scrutin à venir). Faisant croire qu'il va aller en secret expliquer à Linda que leur relation doit s'interrompre, Hayward convainc son conseiller de prendre sa place, ses vêtements, sa voiture et partir semer la protection policière. Ils se retrouvent aux abords de la maison de plage du candidat, très éloignée de la ville. Stark est tué à bout portant après que la lumière du porche ait du être allumée pour le viser correctement. L'assassin rejoint ensuite sa femme pour une fête d'anniversaire où de nombreuses personnes sont conviées. La police commence par présumer qu'Harry ait pris la place de Nelson pour qu'il puisse aller sans eux à la fête, et que l'ennemi de Nelson ait tué Harry par erreur.

Mais, pour Columbo, la disposition des véhucules et la position des protagonistes sur la scène du crime ne collent pas, tout autant que l'attitude de Nelson lorsque Columbo lui dit qu'il n'était peut-être pas la cible. Libéré de Harry, Nelson fait campagne avec sa femme à son côté et continue toujours de voir sa maîtresse en secret.
Commentaires
  • Une petite erreur à signaler dans le doublage français : dans la première scène, le nom de la jeune femme qui est la maîtresse d'Hayward est Linda. Dans la suite de l'épisode, on l'appelle Lisa.
  • Une erreur de doublage : le conseiller dit "Vous avez des squelettes dans le placard". En français, on dit "des cadavres dans le placard".
  • Katey Sagal tient le petit rôle de la secrétaire de Nelson Hayward, son père étant à la réalisation.
  • Au lieu de lire les rapports comme à son habitude, c'est en examinant le corps de la victime que Columbo découvre qu'il aimait se vêtir de choses solides et durables, ce qui ne correspond pas à la montre que porte la victime ce soir-là. Or, en général, Columbo ne fait jamais cette vérification suite sans doute à son aversion du sang. De plus, sa théorie de la voiture dans le bureau d'Hayward sur le ou les meurtriers qui bloquent le passage ne tiendrait pas la route devant un tribunal.
  • Chose rare, Columbo apparaît un court instant au tout début de l'épisode.

Épisode 4 : Subconscient[modifier | modifier le code]

Titre original
Double Exposure (trad. litt. : « Double Exposition »)
Numéro de production
21 (3.4)
Première diffusion
Réalisation

Richard Quine

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : Stephen J. Cannell ; histoire : Richard Quine
Invités
Résumé détaillé

Le Dr Bart Keppel, chercheur en techniques de publicité et éditeur de films publicitaires, a des difficultés relationnelles avec son client, Victor Norris. Ce dernier le menace de raconter à la police qu'il fait chanter ses clients avec un mannequin, Tanya, pour obtenir davantage d'argent de leur part pour étouffer le scandale. Keppel a fomenté l'assassinat de cet homme, et commence par lui faire manger du caviar, sachant que Norris en est friand. Pourtant, à l'insu du gourmet, les œufs d'esturgeons sont exagérément salés. Tandis que le publicitaire projette un film à une dizaine de personnes, dont il lit le texte depuis les coulisses, il patiente le temps que des images subliminales qu'il a lui-même insérées dans le film fassent leur effet et incitent le client concerné à sortir de la salle, pour boire dans le couloir d'à côté. Keppel laisse un enregistrement pré-établi de sa voix continuer à prononcer le texte. Il sort, tue Norris, cache son arme et reprend la place de narrateur comme si de rien n'était. Ceci sera son alibi, et des indices laissés par Keppel pointent vers Mrs Norris.

Columbo est intrigué par la présence du magnétophone, ainsi que par le sang-froid de Keppel dans les minutes qui ont suivi la découverte du corps. Le projectionniste, Roger White, a découvert d'autres indices qui lui font comprendre qui est l'assassin. Il lui propose alors un arrangement financier, mais Keppel le tuera par la suite.
Commentaires
  • C'est la troisième apparition de Robert Culp comme assassin dans la série, après les épisodes Faux témoin (Death Lends a Hand) en 1971 et Le Grain de sable (The Most Crucial Game) en 1972
  • Lors de sa deuxième rencontre avec Keppel, Columbo lui apporte une photo de sa femme afin qu'il voit à quoi une vraie ménagère ressemble, mais finalement il ne la lui montre pas.
  • Dans la version française, le mannequin Tanya n'apparaît jamais à l'image. Il est évoqué seulement par allusions. Le personnage apparaît pourtant dans le générique final.
  • Il y a un faux raccord en VF lorsque Keppel rencontre Columbo, il l'appele directement "lieutenant" juste avant que Columbo se présente avec son badge (le problème arrive plusieurs fois comme pour l'épisode Jeu des Mots dans la saison 7).

Épisode 5 : Édition tragique[modifier | modifier le code]

Titre original
Publish or Perish (trad. litt. : « Publier ou Périr »)
Numéro de production
22 (3.5)
Première diffusion
Réalisation

Robert Butler

  • Durée : 71 minutes
Scénario
Scénario télévision : Peter S. Fischer ; histoire : Robert Butler
Invités
Résumé détaillé

Riley Greenleaf est un éditeur qui est sur le point de perdre, au profit d'un concurrent qu'il déteste, son contrat d'édition avec un auteur de livres à succès Alan Mallory. Greenleaf engage Eddie Kane, un artisan terroriste spécialiste en explosifs pour tuer Alan dans son bureau, en échange de quoi il publiera son livre qui est un manuel pour fabriquer des bombes artisanales (How to blow up anything in ten lessons). Riley Greenleaf s'arrange pour avoir un solide alibi au moment du meurtre tout en laissant volontairement des indices l'accusant afin de faire croire à un coup monté contre lui.

Voyant que Columbo le suspecte, Riley tue Eddie en faisant sauter sa maison, en laissant derrière lui des indices compromettants pour faire accuser son complice comme seul coupable.
Commentaires

Épisode 6 : Au-delà de la folie[modifier | modifier le code]

Titre original
Mind over Mayhem (trad. litt. : « L'esprit au dessus du chaos »)
Numéro de production
23 (3.6)
Première diffusion
Réalisation

Alf Kjellin

  • Durée : 70 minutes
Scénario
Scénario télévision : Steven Bochco & Dean Hargrove & Roland Kibbee ; histoire : Robert Specht
Invités
Résumé détaillé
Dans un institut de recherches scientifiques renommé, le Dr. Marshal Cahill apprend que son propre fils, qui est sur le point de recevoir un prix pour ses recherches en chimie, a en fait volé les travaux du feu Dr. Finch, un ancien membre de l'institut. Le père outragé décide d'éliminer l'importun qui a découvert la supercherie et qui vient de lui en faire part, le Professeur Nicholson. Ce soir-là, Le Dr Cahill mène, depuis la salle de l'ordinateur, des exercices de tactiques militaires en pilotant une simulation qui se déroule dans une salle de guerre. Il a programmé un robot pour piloter la simulation à sa place, et il va tuer le Pr. Nicholson pendant que tout le monde le croit aux commandes de l'ordinateur. Des indices incohérents laissés sur place mènent Columbo à penser que la scène du crime est maquillée. Petit à petit, le lieutenant découvre les éléments de l'affaire, y compris que le robot peut manipuler l'ordinateur, détruisant l'alibi de Cahill.
Commentaires
  • Rares sont les enfants à avoir une présence importante dans la série; ici un jeune garçon va être d'une grande utilité pour le lieutenant.
  • Le robot utilisé est le même que celui du film Planète interdite : Robby le robot. Dans l'épisode, il est manipulé par un enfant surdoué, Steve Spelberg, dont le nom vient de Steven Spielberg, qui avait dirigé l'épisode 3 (1-1) Le Livre témoin (Murder by the Book), mais qui n'était pas encore célèbre à l'époque.
  • Dans cet épisode, Columbo explique que son chien n'a pas de nom, parce que lui et sa femme n'ont jamais pu se mettre d'accord; pour cette raison ils l'appellent juste le Chien ou ils le sifflent, ce qui ne change rien car de toute façon, il ne vient pas.
  • Au début de l'épisode, on voit Columbo discuter avec le directeur d'une maison de dressage qui lui explique qu'ils ne peuvent pas le garder (le chien), car il est trop « mauvais élève » et « démoraliserait les autres chiens ».
  • Dans la version française, lorsqu'il se présente à Columbo, on peut entendre que le Dr Cahill se prénomme "Michael" et non "Marshall".

Épisode 7 : Le Chant du cygne[modifier | modifier le code]

Titre original
Swan Song (trad. litt. : « Chant du Cygne »)
Numéro de production
24 (3.7)
Première diffusion
Réalisation

Nicholas Colasanto

  • Durée : 94 minutes
Scénario
Scénario télévision : David Rayfiel ; histoire : Stanley Ralph Ross
Invités
Résumé détaillé

Tommy Brown est guitariste et chanteur de country. Il est le membre le plus renommé et la tête d'affiche d'un groupe d'une vingtaine de choristes dont son épouse Edna est elle-même la chef. Elle emploie la notoriété de son époux, qui remplit efficacement les salles, pour canaliser une forte partie des recettes de vente des disques et des places de concerts pour mettre au point un projet de construction de temple. Tommy voudrait profiter des filles et de la vie facile que sa renommée lui permet, mais sa femme l'en empêche efficacement en prenant soin de veiller à ce que les nombreuses groupies qui gravitent autour d'eux ne deviennent pas des maîtresses de son compagnon, qu'elle sait effectivement volage et peu regardant. Edna menace aussi son compagnon pour éviter qu'il ne la quitte. En effet, Tommy est coupable d'un détournement de mineur qu'il a fait il y a plusieurs années avec l'une de ses chanteuses actuelles, Tina.

Tommy est aussi pilote d'avion et il lui arrive de prendre lui-même les commandes d'un appareil privé pour rentrer chez lui. Lors du voyage de retour, il emporte une bouteille isotherme pleine de café drogué aux barbituriques et drogue sa femme et Tina de cette manière, puis jette la bouteille isotherme et saute en parachute laissant l'avion s'écraser avec les deux passagères. Il prétextera le mauvais temps, des défaillances techniques et une chance inouïe qui lui a sauvé la vie. Puisque la guitare noire du chanteur, dont il ne se sépare normalement jamais, ne se trouvait pas présente dans l'avion; le frère de la victime (au courant des difficultés relationnelles entre sa sœur et son beau-frère) avertit la police que c'est, d'après lui, un coup monté.

Columbo commence à avoir des soupçons lorsqu'il découvre que la ceinture de sécurité du pilote n'était pas bouclée, contrairement aux deux autres et lorsqu'il trouve la boîte à navigation vide (puisqu'elle contenait le parachute au lieu des cartes). Ses soupçons se confirment lorsqu'il apprend que Tommy était un expert en parachute, et qu'il y avait une bouteille isotherme, non retrouvée, dans l'avion.
Commentaires
  • Bien qu'il interprète un personnage fictif, Johnny Cash se contente de sa véritable personnalité : sa musique, sa guitare noire, son accoutrement et même sa façon de placer sa guitare derrière son dos lorsqu'il ne l'utilise pas.
  • C'est le deuxième épisode de la comédienne Ida Lupino après Accident (épisode 6/saison 1).
  • Pour se débarrasser de son épouse et de sa petite protégée, Tommy Brown se sert d'un café drogué aux barbituriques. Il est à noter que Johnny Cash fut autrefois un grand consommateur de cette drogue, ce qui mit notamment fin à son premier mariage en 1966.
  • Autre détail reliant le chanteur à son rôle : Tommy Brown affirme qu'il a servi dans l'Aviation pendant la guerre de Corée où il a appris à plier des parachutes. Johnny Cash a lui-même servi pendant cette période sauf qu'il fut envoyé en Allemagne.
  • C'est la deuxième fois que Columbo regrette d'avoir arrêté l'assassin à la fin (la première étant Quand le vin est tiré épisode 2/saison 3).

Épisode 8 : En toute amitié[modifier | modifier le code]

Richard Kiley (Commissioner Halperin) et Peter Falk (l'inspecteur Columbo)
Titre original
A Friend in Deed (trad. litt. : « Un Ami en plein Acte »)
Numéro de production
25 (3.8)
Première diffusion
Réalisation

Ben Gazzara

  • Durée : 94 minutes
Scénario
Scénario télévision : Peter S. Fischer ; histoire : Ben Gazzara
Invités
Résumé détaillé

Hugh Caldwell tue sa femme lors d'une dispute à son domicile (bien que le crime soit hors champ). Son voisin et ami Mark Halperin, vivant en face de chez lui, est le chef de la police (Commissioner). Mis au courant du crime, il aide son voisin à maquiller le meurtre en un cambriolage ayant mal tourné : il est aidé en cela par une vague récente de vols avec effraction dans les beaux quartiers. Columbo constate que la victime est en chemise de nuit alors qu'il n'y a pas d'empreintes sur la poignée du placard de la penderie. Le lendemain, Halperin noie sa femme dans sa baignoire. Par un échange de bons procédés, il exige de Caldwell que ce dernier se déguise en cambrioleur et qu'il jette le corps dans la piscine, sous les yeux de témoins, afin de fournir à Halperin un parfait alibi.

D'autres anomalies, notamment des bijoux volés sans valeur, continuent d'intriguer Columbo. Halperin utilise sa position de chef de la police pour tenter d'orienter l'enquête de Columbo.
Commentaires
  • Un épisode un peu différent de la formule habituelle car il fait intervenir deux victimes (dont l'une est déjà assassinée au début de l'épisode) et deux assassins. La deuxième particularité de l'épisode est que le commissaire Halperin, maquilleur des deux crimes, est un supérieur hiérarchique de Columbo.
  • La voiture de Columbo tombe en panne à deux reprises dans cet épisode: il vient en retard sur les lieux du crime.
  • Chez un vendeur de voitures, on lui en propose 80 $, après que Columbo a mentionné le kilométrage de sa Peugeot (250 000 kilomètres).
  • Chose rare, on voit Columbo discuter de l'affaire avec ses collègues au bureau ainsi que sur les lieux du crime.
  • À un moment, il montre des photos, dont une de son beau-frère (que l'on voit mal), et une où l'on voit deux enfants qu'il présente comme étant ses neveu et nièce.
  • Même si l'idée n'a pas été directement reprise, il y a néanmoins une vague inspiration de l'échange des meurtres du film L'inconnu du Nord-Express de Alfred Hitchcock.
  • L'hélicoptère qui patrouille de nuit se métamorphose subitement entre deux plans lorsqu'il arrive au-dessus de la piscine.
  • Juste avant que les deux complices ne se retrouvent au funérarium auprès de la dépouille de Mrs Caldwell, un plan de coupe montre la Villa Ephrussi de Rothschild, située à Saint Jean Cap Ferrat en France. Le choix de ce plan fixe dans cet épisode est pour le moins surprenant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]