Nationalité canadienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le [[droit <adj>]] image illustrant le Canada
Cet article est une ébauche concernant le droit et le Canada.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La citoyenneté ou nationalité canadienne lie les personnes physiques ou morales originaires du Canada à tous les droits et prérogatives attachés à cette nationalité.

La nationalité canadienne est typiquement obtenue à la naissance au Canada ou à l'étranger lorsqu'au moins un des parents est de nationalité canadienne. Elle peut aussi être accordée aux résidents permanents qui vivent au Canada quatre ans sur les six dernières années qui ont précédé la date de la demande.

Naturalisation[modifier | modifier le code]

Un étranger peut demander la nationalité canadienne si :

  • Il est âgé d'au moins 18 ans. S'il s'agit d'un mineur, le parent doit le faire pour lui [1]
  • Il a le statut de résident permanent
  • Il a vécu au Canada pendant au moins 1460 jours au cours des six ans qui ont précédé la date de la demande et il doit avoir été effectivement présent pendant au moins 183 jours par année civile
  • Il connait suffisamment le français ou l’anglais
  • Il n'est pas un criminel de guerre
  • Il passe avec succès l’examen de citoyenneté (entre 14 et 64 ans) [2]

Citoyenneté du Commonwealth : droit au Royaume-Uni et dans l'Union européenne[modifier | modifier le code]

En tant que citoyens du Commonwealth (en), les Canadiens sont considérés par le droit de la nationalité britannique comme étrangers, tout en bénéficiant de certaines facilités en ce qui concerne l'entrée et le séjour sur le territoire Royaume-Uni et pour y être naturalisé. Ceux dont l'un des grands-parents est né au Royaume-Uni, dans les îles Anglo-Normandes ou sur l'île de Man (ou s'il est né dans ce qui est aujourd'hui l'Irlande avant 1922), peuvent requérir depuis 1972 un UK Ancestry Entry Clearance qui donne le droit de travailler au Royaume-Uni pour une durée de 5 ans, après quoi le requérant peut demander une Indefinite leave to remain (en) (ILR, permis de séjour permanent) [3] et, le cas échéant, être naturalisé. Ce certificat d'entrée a été créé après la réforme de 1971 qui annulait la plupart des droits conférés par la citoyenneté du Commonwealth en matière d'immigration au Royaume-Uni. Environ 8 500 personnes sont entrées au Royaume-Uni en 2006 grâce à ce certificat[3].

En outre, les Canadiens entre 18 et 30 ans peuvent demander un working holiday visa (« Programme Vacances Travail ») qui leur permet de travailler deux ans au Royaume-Uni, dans le cadre du Youth Mobility Scheme qui a remplacé en 2008 le programme précédent[4]. Le visa coûte 270 dollars [4]. Cette possibilité n'est cependant pas liée à la citoyenneté du Commonwealth (le Japon en bénéficie également) mais à des accords bilatéraux[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]