Insigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Insigne sur l'uniforme d'un gendarme de la maréchaussée du Royaume des Pays-Bas.

Un insigne est une marque distinctive d'appartenance à un groupe, un grade, un rang ou une fonction.

Au singulier, l'insigne désigne habituellement l'élément principal, le plus souvent métallique ou textile. Au pluriel, les insignes désignent l'ensemble des parties d'une décoration, ou les différents éléments faisant partie d'un rang, d'un grade ou dignité (les insignes de grand-croix de la Légion d'honneur, comprennent : un bijou, un cordon, une plaque).

Les grandes familles d'insignes regroupent les insignes :

Insigne de fonction[modifier | modifier le code]

Revers de l'insigne de fonction de membre des Conseils de prud'hommes français.

Si un insigne de fonction peut prendre la forme d'une décoration portée individuellement, il ne récompense pas la personne qui le porte mais indique la fonction qu'occupe celle-ci ainsi que l'appartenance à une institution à un moment donné. En effet, une fois le mandat de fonction terminé, son titulaire doit déposer, voire rendre ses insignes de fonction à l'institution dont il dépend. Voici à titre d'exemple, différentes catégories insignes de fonction de :

  • charges électives, comme en France avec les députés, sénateurs, conseillers régionaux, généraux et municipaux disposent depuis la IIIe république d'insigne propre à chaque catégorie. Les membres des Conseils de Prud'hommes, portent ainsi depuis 1828, un insigne en sautoir.
  • charges ecclésiastiques, comme les Croix de chapitre.
  • charges de cours, comme certaines fonctions dans les cours impériales et royales d'Europe peuvent s'accompagner d'attribut spécifique : clés pour les chambellans, portées à un nœud de ruban à la taille, masse d'armes du héraut d'armes, chaine (hausse-col) d'huissier.
  • Insigne de fonction du roi d'armes et des hérauts d'armes de France.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guimaraes (Christophe) l'Insigne de fonction des hérauts d'armes de France sous la Restauration. 76 p. chez l'auteur, Montluçon - 2015. ISBN 978-2-9544800-1-5 - Préface de Hervé Pinoteau de l'Académie internationale d'héraldique. Etude inédite sur le sujet.Alain Di Stefano, Histoire des insignes et des costumes des sénateurs, Paris, Public - Réalisations,‎ , 114 p.
  • Edmond Launay, André Souyris-Rolland, Insignes et médailles des députés 1789-1898, Paris, Public - Réalisations,‎ , 164 p.
  • Bertrand Berthod, Du chapitre des croix, croix de chapitre des chanoines de France, Lyon, Musée de Fourvière,‎ , 76 p. (ISBN 978-2-9528707-0-2)
  • Richard Filmotte, Les insignes de la gendarmerie nationale, Cahors, SHGN, coll. « patrimoine »,‎ , 165 p. (ISBN 2-11-095131-1)
  • Étienne Martin, Les croix de chapitre à Nancy et à Toul, évolution du costume canonial nancéien, Paris, Histoire et curiosités chez l'éditeur,‎ , 128 p. (ISBN 978-2-9528707-1-9)
  • Dominique Henneresse et Marie-Claude Henneresse, Insignes & Tenues des aumôniers militaires français depuis 1852, Anthony, E.T.A.I. chez l'éditeur, coll. « patrimoine »,‎ , 200 p. (ISBN 978-2-7268-9563-4)