Montlandon (Eure-et-Loir)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montlandon
Montlandon (Eure-et-Loir)
La mairie, l'église Saint-Jacques et le pylône de l'émetteur de Montlandon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Nogent-le-Rotrou
Canton Nogent-le-Rotrou
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Perche
Maire
Mandat
Francis Fezard
2014-2020
Code postal 28240
Code commune 28265
Démographie
Population
municipale
241 hab. (2017 en diminution de 10,07 % par rapport à 2012)
Densité 84 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 23′ 36″ nord, 1° 01′ 28″ est
Altitude Min. 225 m
Max. 283 m
Superficie 2,87 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Montlandon
Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir
Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Montlandon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montlandon
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montlandon

Montlandon est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montlandon
Saint-Victor-de-Buthon Montireau
Montlandon Champrond-en-Gâtine
Frétigny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

* En 963, il y a plus de mille ans, Montlandon est cité au temps des invasions normandes.

"Les aventuriers normands qui venaient de Scandinavie et du Danemark pillèrent le Perche, le comté de Chartres et le Dunois. Les ravagent furent tels qu'on n'entendait plus aboyer un seul chien dans tout le pays. La rive gauche de l'Huisne (Condé, La Férrière, Montlandon, Nogent) avait été littéralement saccagée. Pour la défendre contre de pareilles incursions, Thibault de Chartres qui était le comte de notre région, décida de confier au comte de Rotrou, le territoire de la Férrière, Montigny, Nonvilliers, Rivray et Montlandon".

  • Au XXIème -XXIIème siècle[Quoi ?], Montlandon relevait du comte du Perche qui exerçait tous les pouvoirs : législatif, judiciaire, militaire et fiscal.

"De la baronnie de Nogent-le-Rotrou, dépendaient Rivray, Montigny, Montlandon, Nonvilliers, La Ferrière et plusieurs autres châtellenies."

  • Au temps des guerres de religion, vers 1540, une des périodes les plus noires de l'histoire de France, le Perche fut envahi par des bandes de pillards.

"Les gens mouraient de faim par milliers. Le fléau, aggravé par une épidémie, dura 6 ans, et fit beaucoup de ravages. Le comté du Perche fut disloqué. Le château de Nogent fut cédé au duc de Vendôme. Les châtellenies de Rivray, la Férrière, Montlandon, Nonvilliers, Happonvilliers, Montigny et Rémalard, toutes mouvantes du comté du Perche, revinrent au prince de Condé, frère du duc de Vendôme".

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Ginette Adam    
mars 2008 En cours Francis Fezard DVG Retraité Fonction publique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France Montlandon (Haute-Marne) (France)

Au , le village de Montlandon est jumelé avec le village de Montlandon (Haute-Marne), faisant partie de la commune de Haute-Amance.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2017, la commune comptait 241 habitants[Note 1], en diminution de 10,07 % par rapport à 2012 (Eure-et-Loir : +0,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
371325405423530575548600565
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
454474443445429379369365341
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
303291286267263216201232198
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
213222218217183209272265247
2017 - - - - - - - -
241--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • École maternelle.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Modélisme ferroviaire.
  • Exposition ferroviaire de Montlandon, organisée par l'association des Amis du Modélisme à Montlandon ;
  • Exposition broderie au point compté, organisée par l'association Montlandon Passions ;
  • Marché de Noël ;
  • Loto pour la sauvegarde de l'église[5].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Jacques.
L'église Saint-Jacques.
Le pylône émetteur et le château d'eau.
Le pylône émetteur et le château d'eau.
  • L'église Saint-Jacques, construite au XIe, était autrefois entourée d'un cimetière. Sur l'église à un seul croisillon, s'élèvait un clocher plus haut qu'aujourd'hui. En 1766, ainsi que le constate une inscription, il ne restait plus que les murs du monument. L'église fut refaite à neuf à cette époque et le clocher rétabli. Charpente inversée encore visible aujourd'hui[5].
  • Tour de garde, construite au début du XIe ;
  • Ancien relais de poste ;
  • Ancienne gare Frétigny - Montlandon de la ligne de Brou à La Loupe ;
  • Ancienne gendarmerie ;
  • Lavoir ;
  • Émetteur radio FM et télévision. Hauteur du pylône : 200 mètres.
Au niveau FM, l'émetteur de Chartres-Montlandon a la particularité de n'avoir que trois émetteurs pour France Inter (94.6), France Culture (98.1), France Musique (89.7) et donc aucun émetteur pour France Bleu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Francois-Andre Danican Philidor, compositeur et joueur d'échecs français.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]