Fontaine-Simon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontaine.
Fontaine-Simon
Fontaine-Simon
Église Notre-Dame et monument aux morts de Fontaine-Simon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Nogent-le-Rotrou
Canton Nogent-le-Rotrou
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Perche
Maire
Mandat
Jean Rousseau
2014-2020
Code postal 28240
Code commune 28156
Démographie
Population
municipale
949 hab. (2015 en augmentation de 5,33 % par rapport à 2010)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 16″ nord, 1° 01′ 12″ est
Altitude Min. 189 m
Max. 254 m
Superficie 16,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Fontaine-Simon

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 14.svg
Fontaine-Simon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontaine-Simon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontaine-Simon

Fontaine-Simon est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire, dans la région historique du Perche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Fontaine-Simon, situé à 26 km de Nogent-le-Rotrou et 39 km de Chartres est limitrophe du département de l'Orne (région Normandie).

Communes et département limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fontaine-Simon
Manou Senonches Senonches
Les Menus (Orne) Fontaine-Simon Belhomert-Guéhouville
Le Pas-Saint-l'Homer (Orne) Meaucé Belhomert-Guéhouville

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Provenant du département de l'Orne et de la limite sud de Manou, la rivière l'Eure, affluent en rive gauche du fleuve la Seine, traverse la commune pour se diriger ensuite vers l'est et Belhomert-Guéhouville.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Fontaine-Simon : le toponyme « Fons-Simonis » est attesté dès le XIe siècle, peut-être lié à un culte de l'eau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

  • La commune de La Ferrière-au-Val-Germond fut rattachée à celle de Fontaine-Simon par ordonnance royale du 21 décembre 1835 (Archives nationales-F 2 II Eure-et-Loir 1, plan annexé à la minute).
Le nom de la Ferrière, connu dès 1128 par le cartulaire de l'abbaye de Tiron, doit sans doute son origine à une industrie du fer antérieure.
On y trouve les restes d'une motte féodale surnommée localement « le camp gaulois ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires et conseil municipal[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean Rousseau SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de 15 élus. La commune est administrée par le maire, assisté de quatre adjoints[1].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Cadre de vie[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué deux fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[2].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 949 habitants[Note 1], en augmentation de 5,33 % par rapport à 2010 (Eure-et-Loir : +1,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
635 694 702 660 663 817 802 785 752
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
714 695 726 673 660 644 663 639 607
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
622 686 657 577 578 605 595 649 611
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
654 705 640 678 760 838 866 870 874
2013 2015 - - - - - - -
942 949 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame[modifier | modifier le code]

Fontaine Sainte-Anne[modifier | modifier le code]

  • Fontaine autrefois considérée comme miraculeuse et lieu de pèlerinage, son eau fut interdite à la consommation car trop ferrugineuse. Elle est dédiée à sainte Anne, patronne du village.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]