Maison de Holstein-Gottorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maison de Holstein-Gottorp
Type Maison impériale et royale
Pays Drapeau de la Suède Suède
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Titres Rois de Suède (1751-1818)
Empereurs de Russie (1762-1917)
Grands-ducs d'Oldenbourg (1773-1918)
Rois de Norvège (1814-1818)
Fondation 1544
Adolphe de Schleswig-Holstein-Gottorp
Déposition Frédéric-Auguste II d'Oldenbourg
Ethnicité Allemande
Suédoise
Russe

Cadette de la dynastie des Oldenbourg, la maison de Holstein-Gottorp a régné sur la Suède entre 1751 et 1818, la Russie de 1762 à 1917, l'Oldenbourg entre 1773 et 1918, et plus brièvement sur la Norvège de 1814 à 1818.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1544, le roi Christian III de Danemark donne Gottorp à son frère Adolphe. C'est l'acte fondateur de la maison de Schleswig-Holstein-Gottorp. En 1720, le traité de Frederiksborg, fait perdre aux ducs de Gottorp les terres qu'ils ont en Schleswig, ils prennent alors le nom d'Holstein-Gottorp.

En Suède[modifier | modifier le code]

Le roi Frédéric Ier de Suède et la reine Ulrique-Éléonore n'ont pas d'enfants. À la mort de la reine, en 1741, la question de la succession se pose donc avec acuité. Plusieurs candidatures sont avancées, mais c'est finalement Adolphe-Frédéric, un cadet de la maison de Holstein-Gottorp et descendant du roi Charles IX par sa fille Catherine, qui est élu prince héritier de Suède en 1743, sous la pression de la Russie. Il devient roi à la mort de Frédéric Ier , en 1751.

Le petit-fils d'Adolphe-Frédéric, Gustave IV, est déposé en 1809, et ses descendants sont exclus de la succession au trône, qui passe à son oncle Charles XIII. N'ayant pas d'enfants, celui-ci adopte successivement le prince danois Christian-Auguste d'Augustenbourg puis, après la mort de ce dernier, le maréchal français Jean-Baptiste Bernadotte, qui devient le premier roi de Suède de la maison Bernadotte en 1818. Les deux dynasties sont reliées par le sang depuis le mariage, en 1881, d'une arrière-petite-fille de Gustave IV, Victoria de Bade, avec le prince héritier Gustave de Suède (futur Gustave V).

En Russie[modifier | modifier le code]

En 1762, l'aîné de la maison de Holstein-Gottorp, Pierre, devient empereur de Russie. Son fils, Paul, échange les dernières terres qu'il a en Holstein au Danemark contre l'Oldenbourg et prend le nom de Romanov. Ses descendants règnent sur la Russie jusqu'à la révolution russe de 1917. Les différents prétendants au trône russe sont issus de cette branche.

Au Oldenbourg[modifier | modifier le code]

Paul Ier de Russie ne reste comte d'Oldenburg que cinq mois, et dès le , il cède le comté à Frédéric-Auguste de Holstein-Gottorp, qui devient le premier duc d'Oldenbourg en 1774.

À la suite du congrès de Vienne le duché d'Oldenbourg est érigé en grand-duché. Mais le duc Guillaume et son cousin et successeur Pierre ne firent jamais usage du titre de grand-duc. À la mort de ce dernier, par la patente du , Auguste d'Oldenbourg prend le titre de grand-duc. La diète de la Confédération germanique en prend acte le 4 juin suivant.

Liste des souverains[modifier | modifier le code]

Rois de Suède[modifier | modifier le code]

Empereurs de Russie[modifier | modifier le code]

Grands-ducs d'Oldenbourg[modifier | modifier le code]

Galerie de portraits[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Arbre généalogique suédois[modifier | modifier le code]

Ascendance d'Adolphe-Frédéric[modifier | modifier le code]

Descendance d'Adolphe-Frédéric[modifier | modifier le code]