Sverker II de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sverker le Jeune
(sv) Sverker den yngre
Monnaie de Sverker II le Jeune
Monnaie de Sverker II le Jeune
Titre
Roi de Suède
1195/11961208
Prédécesseur Knut Eriksson
Successeur Erik Knutsson
Biographie
Dynastie Maison de Sverker
Date de naissance vers 1164
Date de décès
Lieu de décès à Gestilren
Sépulture Abbaye d'Alvastra
Père Karl Sverkersson
Mère Kristina Stigsdatter de Hvide
Conjoint Benedicta Ebbesdotter
Ingegärd Birgersdotter
Enfant(s) Helena
Karl
Kristina
Margareta
Johan
Ingrid
Liste des monarques de Suède

Sverker le Jeune (Sverker den yngre en suédois), né vers 1164 et mort le 17 juillet 1210, est roi de Suède de 1195 ou 1196 à 1208.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origine et famille[modifier | modifier le code]

Sverker II Karlsson le Jeune (den yngre), fils de Charles VII de Suède, succède à Knut Ier (qui avait tué et succédé à son père) sans contestation. Il s’appuie sur le Danemark et sa première épouse vers 1180 Benedikta (Bengta) est la fille du magnat danois Ebbe Sunesen Hvide, un parent du tout puissant archevêque de Lund Absalon. Bengta disparaît à 35 ans après avoir donné au roi deux enfants :

En secondes noces, vers 1200, Sverker II épouse Ingegerd Birgersdotter (1230 †) la fille du très puissant Jarl Birger Brosa petit-fils du fondateur de cette même famille des Folkungar. Elle sera la mère du roi

Règne[modifier | modifier le code]

C'est sous son règne que l'église de Suède bénéficie en 1200 de sa première grande charte qui conformément aux exigences de la réforme grégorienne exempte ses biens de toutes taxes et soustraie le clergé à la justices des cours criminelles temporelles créant de facto la basse d'une classe de privilégiés ecclésiastiques revendiquant l'expansion de leur avantages.

Le 14 novembre 1205, afin de prévenir les prétentions au trône de la lignée d’Erik le Saint, le roi Sverker fait tuer lors d'un combat dit la bataille d'Älgarås, trois des fils de Knut Eriksson. Le survivant, le futur roi Erik Knutsson, s’enfuit en Norvège. Son retour d’exil en 1208 est à l’origine de la guerre civile qui entraînera la chute et la mort de Sverker II. De retour dans son pays, Erik bat avec ses partisans une armée danoise conduite par les fils de Sune qui soutenait son compétiteur, le 31 janvier 1208 lors de la bataille de Lena dans le Västergötland. Sverker doit alors s'exiler au Danemark.

Une tentative de médiation menée par l'épouse de Sverker qui proposait un partage du royaume échoue et l'ancien roi Sverker trouve la mort le 17 juillet 1210 à la bataille de Gestilren, dans le Västergötland, lors d’une nouvelle tentative pour recouvrer son trône.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh Frankfurt am Main, 2004 (ISBN 3-465-03292-6), Die Könige von Schweden II, 1060-1250 aus dem Stenkil'schen, dem Erik'schen und dem Sverker'schen Geschlechte. Volume III Tafel 115.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Ingvar Andersson, Histoire de la Suède… des origines à nos jours, Éditions Horvath, Roanne, 1973
  • (en) Philip Line, Kingship and state formation in Sweden, 1130-1290, Library of Congres, 2007 (ISBN 9789004155787)
  • Lucien Musset, Les Peuples scandinaves au Moyen Âge, Paris, Presses universitaires de France,‎ , 342 p. (OCLC 3005644)
  • Ragnar Svanström et Carl Fredrik Palmstierna, Histoire de Suède, Stock, Paris, 1944