Victoria de Bade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Victoria de Bade
Description de cette image, également commentée ci-après

Victoria à la fin du XIXe siècle.

Titres

Reine consort de Suède


(22 ans 6 mois et 27 jours)

Prédécesseur Sophie de Nassau
Successeur Louise Mountbatten

Princesse héritière consort de Suède
(Duchesse de Värmland)


(2 ans et 1 jour)

Prédécesseur Princesse Sophie
Successeur Princesse Margaret

Princesse héritière consort de Norvège
(Duchesse de Värmland)


(24 ans 9 mois et 28 jours)

Prédécesseur Princesse Sophie
Successeur Princesse Märtha
Biographie
Titulature Princesse de Bade
Dynastie Maison de Bade
Distinctions Ordre du Séraphin
Ordre de la Reine Marie-Louise
Nom de naissance Sophie Marie Viktoria von Baden
Naissance
Karlsruhe, (Grand-duché de Bade)
Décès (à 67 ans)
Rome (Royaume d'Italie)
Sépulture Église de Riddarholmen
Père Frédéric Ier de Bade
Mère Louise de Prusse
Conjoint Gustave V de Suède
Enfants Gustave Adolphe Red crown.png
Guillaume
Erik
Résidence Palais royal de Stockholm
Château de Drottningholm
Religion Luthérien
Description de cette image, également commentée ci-après

Reines consorts de Suède

Victoria de Bade (en allemand : Viktoria von Baden, en suédois : Victoria av Baden) née le à Karlsruhe (Grand-duché de Bade), morte le à Rome (Royaume d'Italie), appartient à la famille grand-ducale de Bade. Elle fut Reine consort de Suède, en sa qualité d'épouse du roi Gustave V de Suède.

Naissance[modifier | modifier le code]

Elle naquit le 7 août 1862 au château de Karlsruhe, en Allemagne. Son père, le grand-duc Frédéric Ier de Bade, était le quatrième enfant du grand-duc Léopold Ier de Bade et de la grande-duchesse Sophie (née princesse Sofia de Suède) fille de Gustave IV (dynastie de Holstein-Gottorp). Sa mère était née princesse Louise de Prusse, deuxième enfant de l'empereur Allemand Guillaume Ier et de l'impératrice Augusta (née princesse Augusta de Saxe-Weimar). Par sa grand-mère paternelle Victoria était également l'arrière-petite-fille du roi Gustave IV Adolphe de Suède et de la reine Fredrika (née princesse Frédérique de Bade). De plus, son grand-père Léopold Ier de Bade était l'arrière-arrière-arrière-petit-fils de Frédéric VI de Bade-Durlach, gendre de Catherine Vasa (des anciens rois de Suède).

La princesse porte le prénom de sa grand-mère la kaiserin Victoria, et de sa tante par alliance Victoria du Royaume-Uni.

Mariage[modifier | modifier le code]

La princesse Victoria épousa le 20 septembre 1881 le prince héritier Gustave de Suède et de Norvège, fils du roi Oscar II de Suède et de la reine Sofia (née princesse Sophia de Nassau). La princesse Victoria devint alors princesse Victoria de Suède et de Norvège, duchesse de Värmland. Elle apportait aux Bernadotte le sang des Vasa.

Enfants[modifier | modifier le code]

La princesse Victoria et le prince Gustaf eurent trois enfants :

  1. Le roi Gustave VI Adolphe de Suède (11 novembre 1882 - 15 septembre 1973) ;
  2. Le prince Wilhelm de Suède, duc de Södermanland (17 juin 1884 - 5 juin 1965) ;
  3. Le prince Erik de Suède, duc de Västmanland (20 avril 1889 - 20 septembre 1918).

Reine de Suède[modifier | modifier le code]

Elle devint reine de Suède à la mort de son beau-père le 8 septembre 1907. Gustave fut couronné roi sous le nom de Gustave V, tandis que la princesse Victoria devenait la reine Victoria.

La reine Victoria exerça une influence politique importante sur son mari, qui fut souvent considéré comme pro-allemand. Malgré les liens entre leurs familles, on raconte que leur mariage n'aurait pas été tellement heureux (bien qu'on dise aussi que les rapports se seraient améliorés vers la fin de leur vie). Ils eurent tous deux des liaisons extraconjugales.

La reine Victoria souffrait d'une très mauvaise santé, due en grande partie au fait qu'elle avait été mal soignée par plusieurs médecins dans sa jeunesse, et elle allait souvent à l'étranger en voyage pour améliorer son état (elle souffrait de bronchite et peut-être de tuberculose). Tant qu'elle n'était que la femme du prince héritier ces voyages furent très fréquents, mais ils se raréfièrent une fois qu'elle fut devenue reine consort.

De 1892 jusqu'à sa mort, Axel Munthe fut son médecin personnel et il recommanda que pour sa santé qu'elle passât les hivers sur l'île italienne de Capri. Tout d'abord hésitante, elle fit le voyage à l'automne 1910 ; elle fut accueillie officiellement et une foule l'escorta du port à l'hôtel Paradise. Dès lors, sauf pendant la Première Guerre mondiale et les deux dernières années de sa vie, elle passa plusieurs mois par an à Capri. Après quelque temps, elle décida d'y acheter sa propre résidence, une ferme intime et rustique de deux étages qu'elle nomma Casa Caprile et dont elle soigna particulièrement le paysage, l'entourant d'une parc touffu. Dans les années 1950, quelques années après sa mort, cette propriété devint un hôtel.

La plupart du temps la reine se rendait le matin à la résidence de Munthe, la Villa San Michele, pour le rejoindre et se promener avec lui autour de l'île. Tous les deux organisaient également le soir, à San Michele, des concerts où la reine jouait du piano. Ils partageaient encore l'amour des animaux, et l'on voyait souvent la reine avec un chien en laisse ; on savait qu'elle soutenait Munthe dans ses efforts (au bout du compte couronnés de succès) pour acheter le mont Barbarossa et en faire un sanctuaire d'oiseaux. Devant une telle amitié, et la population locale n'étant pas nombreuse, il était peut-être inévitable qu'on racontât que Munthe et la reine étaient amoureux, quoique rien ne permette de l'affirmer.

Bien que la reine Victoria eût perdu beaucoup de sa popularité auprès des Suédois en raison de son attitude souvent très pro-allemande (surtout sur le plan politique) pendant la Première Guerre mondiale, où l'on prétend qu'elle aurait largement influencé son mari, elle était respectée et admirée pour sa personnalité forte et féminine. Dans les dernières années[Lesquelles ?], elle a connu une certaine réhabilitation chez les historiens suédois compte tenu de son éducation stricte et terriblement prussienne, mais aussi des constants et douloureux problèmes de santé qui l'ont poursuivie toute sa vie ; pendant ses grossesses difficiles, par exemple, elle était traitée par le mercure, et par une médication excessive et inefficace – on y voit la raison principale de ses ennuis de santé.

Elle est considérée comme sans doute la plus douée pour les arts parmi les reines de Suède : comme photographe et comme peintre elle avait un remarquable talent. Pendant ses voyages en Égypte et en Italie, elle photographia et peignit abondamment, et expérimenta toutes sortes de techniques de développement photographique, réalisant des travaux de haute qualité. Excellente pianiste, elle pouvait par exemple jouer sans partition la totalité de l’Anneau du Nibelung de Wagner ; elle avait reçu une éducation musicale exceptionnelle et, dans sa jeunesse, avait pris des notes aux concerts de cour de Franz Liszt. Ses compositeurs préférés étaient Schubert et Beethoven.

Elle s'occupait également de plusieurs œuvres de charité, à la fois en Suède, en Allemagne et en Italie.

Importance dynastique[modifier | modifier le code]

Lorsque son frère, le grand-duc Frédéric II de Bade, fut mort sans descendance en 1928, Victoria devint l'héritière de leur arrière-grand-père, le roi Gustave IV Adolphe de Suède, qui avait été destitué en 1809. Bernadotte fut alors élu au trône de Suède en 1810, et sa dynastie a régné depuis. Le fils de Victoria, le roi Gustave VI Adolphe de Suède, pouvait ainsi prétendre être l'héritier direct de Gustave IV de la dynastie de Holstein-Gottorp (branche suédoise) et de la dynastie des Vasa, aussi bien que des rois Bernadotte de Suède.

Décès[modifier | modifier le code]

Vers la fin de sa vie, voyant décliner la santé de sa patiente, Munthe lui recommanda de ne plus s'attarder à Capri, et elle revint vivre en Suède pour quelque temps, s'y faisant bâtir sur l'île d'Öland une villa dans le style de la villa San Michele de Capri, la villa Solliden. Par la suite elle s'installa à Rome, dans la Villa Svezia.

Sa dernière visite en Suède eut lieu à l'occasion du 70e anniversaire de son mari en 1928.

La reine Victoria est décédée le 4 avril 1930 à son domicile de la Villa Svezia à Rome à l'âge de 67 ans.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 7 août 1862 — 20 septembre 1881 : Son Altesse grand-ducale Victoria de Bade.
  • 20 septembre 1881 — 7 juin 1905 : Son Altesse royale la princesse héritière consort de Suède et de Norvège, duchesse de Värmland.
  • 7 juin 1905 — 8 décembre 1907 : Son Altesse royale la princesse héritière consort de Suède, duchesse de Värmland.
  • 8 décembre 1907 — 4 avril 1930 : Sa Majesté la reine de Suède.



Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :