Charles IX (roi de Suède)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles, prince de Suède et Charles IX.

Charles IX
(sv) Karl IX
Illustration.
Charles IX de Suède.
Titre
Roi de Suède-Finlande

(7 ans, 7 mois et 8 jours)
Couronnement en la cathédrale d'Uppsala
Prédécesseur Sigismond
Successeur Gustave II Adolphe
Régent de Suède

(4 ans, 7 mois et 27 jours)
Biographie
Dynastie Dynastie Vasa
Nom de naissance Karl Vasa
Date de naissance
Lieu de naissance Château Tre Kronor (Stockholm)
Date de décès (à 61 ans)
Lieu de décès Château de Nyköping (Nyköping)
Sépulture Cathédrale de Strängnäs
Nationalité Drapeau de Suède Suédois
Père Gustave Ier Vasa
Mère Marguerite Lejonhufvud
Conjoint Marie de Palatinat-Wittelsbach
Christine de Holstein-Gottorp
Enfants Catherine
Gustave II Adolphe Red crown.png
Marie-Élisabeth
Charles-Philippe
Religion Luthéranisme suédois

Charles IX (roi de Suède)
Monarques de Suède-Finlande

Charles IX de Suède (en suédois : Karl IX av Sverige) est un prince de la dynastie Vasa né le à Stockholm et mort le à Nyköping. Dernier fils de Gustave Ier, il est roi de Suède de 1604 à sa mort, après avoir assuré la régence du royaume dès 1599.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étant le quatrième fils de Gustave Ier Vasa (qui avait rendu le trône héréditaire) et de Marguerite Lejonhufvud il n'avait quasi aucune chance d'accéder au trône; pourtant, les événements firent qu'il y parvint. Éric, son frère aîné, qui avait succédé à Gustave, ayant soulevé la nation contre lui, Jean et Charles, ses frères levèrent des troupes et le firent déposer.

Les deux frères devaient partager le pouvoir; mais Jean fut nommé roi, et fit retourner Charles au rang de vassal, duc de Södermanland, Närke et de Värmland. Charles attendit son heure.

Jean III de Suède, mourut le 17 novembre 1592. Sigismond de Suède, fils de Jean et de Catherine Jagellon, devait succéder à son père; mais il était en Pologne, ayant été choisi, en 1584, pour régner sur les Polonais; et, qui plus est, de religion catholique.

En 1592, Sigismond devint roi de Suède, mais Charles assembla le Riksdag, et se fit confier le gouvernement.

Pour réduire à néant les ambitions et les droits de son neveu, Charles fit décréter en 1595 que le Luthéranisme serait la seule religion tolérée en Suède. Il réunit un Riksdag qui le proclama régent, cette situation perdura avec différentes péripéties jusqu'en 1599 où les deux adversaires résolurent de régler le conflit par les armes. En 1598, Sigismond fut battu à Linköping, et capitula.

En 1600, Charles organisa un massacre à Linköping qui coûta la vie aux principaux membres du Conseil du royaume favorables à la monarchie constitutionnelle et partisans de Sigismond.

En 1604, les États, assemblés à Norrkoeping, donnèrent la couronne de Suède, à Charles, duc de Sudermanie, qui devint Charles IX. Charles IX fit une expédition en Pologne, envahissant la Livonie, sans succès.

Jacob De La Gardie, général suédois, originaire de France, fut plus heureux contre les Russes, occupant même un moment Moscou.

Christian IV de Danemark, alarmé, par l'ambition affichée de Charles IX, déclara la guerre à la Suède et prit plusieurs places fortes.en Suède.

Charles mourut peu après, le 30 octobre 1611, laissant en héritage à son fils Gustave II (qu'il avait eu de Christine de Holstein), âgé de seize ans, une guerre contre le Danemark, la Pologne, et la Russie. Il est inhumé dans la cathédrale de Strängnäs avec ses deux épouses.

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

En 1579, Charles épouse la princesse Marie de Palatinat-Wittelsbach (1561-1589), fille de l'électeur palatin Louis VI et d'Élisabeth de Hesse-Darmstadt. Six enfants sont nés de cette union, donc cinq morts en bas âge :

Veuf, Charles se remarie le 27 août 1592 avec la princesse Christine de Holstein-Gottorp (1573-1625), fille du duc Adolphe de Holstein-Gottorp et de Christine de Hesse. Quatre enfants sont nés de cette union :

Remarque : les Holstein-Gottorp, qui interviennent dans les postérités royales suédoises venues des deux lits de Charles IX Vasa, descendent tous d'Adolphe de Holstein-Gottorp, cité plus haut, fils cadet de Frédéric Ier de Danemark, lui-même fils cadet de Christian Ier de Danemark (de la Maison d'Oldenbourg ; roi de Danemark en 1448 et roi de Suède en 1457), lui-même issu des anciens rois de Suède, notamment par le roi Valdemar puis les Holstein, ou encore par le roi Magnus III ci-dessous (grand-père d'Euphémia de Suède, grand-mère de Gerhard VI de Holstein, lui-même grand-père du roi Christian Ier (cf. l'article Haakon V). Par ailleurs, Adolphe de Holstein-Gottorp était le mari de Christine de Hesse, fille de l'électeur Philippe le Magnanime, dont la mère Anne de Mecklembourg-Schwerin descendait aussi des anciens rois de Suède (cf. Magnus III < son fils cadet Erik Magnusson < Euphémia de Suède x Albert II de Mecklembourg < Magnus Ier de Mecklembourg < Jean IV < Henri IV < Magnus II < Anne de Mecklembourg-Schwerin x Guillaume II de Hesse < Philippe le Magnanime).

Charles a également eu un fils naturel avec sa maîtresse Karin Nilsdotter :

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 4 octobre 1550 — 29 septembre 1560 : Son Altesse royale le Prince Charles de Suède.
  • 29 septembre 1560 — 22 mars 1604 : Son Altesse royale le Prince Charles de Suède, duc de Södermanland, Närke et de Värmland.
  • 22 mars 1604 — 30 octobre 1611 : Sa majesté le roi de Suède.

Armes[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial de la Suède.

À la mort de son père le roi Gustave Ier Vasa en 1560, le prince Charles hérite des duchés de Södermanland, Närke et de Värmland :

Blason Blasonnement :
Écartelé à la croix pattée d'or, qui est la Croix de Saint-Eric, 1 d'azur à trois couronnes d'or posées 2 et 1 (qui est de Suède moderne) ; 2 d'azur, à trois barres ondées d'argent, au lion couronné d'or armé et lampassé de gueules, brochant sur le tout (qui est de Suède ancien) ; 3 en pointe d'or à un griffon de sable, armé et lampassé de gueules qui est de Södermanland ; 4 de gueules, à deux dards d'or, pointés d'argent, passés en sautoir, accompagnés de quatre roses d'argent, boutonnées et pointées d'or qui est de Närke enté en pointe d'argent à un aigle éployé de sable membrée, becquée, armée et languée de gueules qui est de (ancien blasonnement) de Värmland sur-le-tout parti tranché d'azur et de gueules à la banche d'argent et à la gerbe d'or brochant sur le tout qui est de Vasa[1],[2].

Mémoire[modifier | modifier le code]

Une statue de Charles IX domine la place Kungsportsplatsen dans le centre historique de la ville de Göteborg.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Charles Volkmann, Généalogie des rois et des princes, Éditions Jean-Paul Gisserot, collection Bien Connaître.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :