Knut II de Suède

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant suédois
image illustrant l’histoire image illustrant la monarchie
Cet article est une ébauche concernant une personnalité suédoise, l’histoire et la monarchie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Knut II Homlgersson
(sv) Knut Långe
Pièce à l'effigie de Knut II
Pièce à l'effigie de Knut II
Titre
Roi de Suède
Prédécesseur Erik Eriksson
Successeur Erik Eriksson
Biographie
Dynastie Maison d'Erik
Nom de naissance Knut Holmgersson
Date de décès
Sépulture Abbaye de Skö
Nationalité Drapeau de Suède Suédois
Conjoint Helene Pedersdotter,
Enfants Holmger Knutsson
Filip Knutsson
Religion Catholique

Knut II de Suède
Monarques de Suède

Knut II Holmgersson de Suède (suédois: Knut Långe) fut roi de Suède de 1229 à 1234.

Origine[modifier | modifier le code]

Knut Holmgersson Långe (i.e le Long) était vraisemblablement un petit-fils de Filip Eriksson, fils cadet d'Erik le Saint[1]

Règne[modifier | modifier le code]

Membre du conseil du roi Erik XI, Knut Långe s'empare du trône après la bataille d'Olustrom le 28 novembre 1229. Il meurt en exercice en 1234 et Erik XI qui s'était retiré au Danemark reprend son trône. Son règne est bref mais il lègue cependant au pays les couleurs or et azur de ses armoiries familiales qui devinrent le symbole du royaume[2]

Union et Postérité[modifier | modifier le code]

Knut avait épousé Helene Pedersdotter, la fille d'un propriétaire terrien Peder Strange qui, après sa mort, se remaria avec le chevalier Filip Larsson de Rumby et mourut en 1255 dont deux fils :

  • Holmger l'aîné, tente de reprendre le pouvoir en 1247 mais il est vaincu à la bataille de Sparrsätra près d'Enköping en Uppland et exécuté par décapitation en 1248[3]. Il fut inhumé comme son père au monastère cistercien de Skö fondé sur leurs terres familiales.
  • Filip le cadet est tué à son tour en 1251.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh Frankfurt am Main, 2004 (ISBN 3-465-03292-6), Die Könige von Schweden II, 1060-1250 aus dem Stenkil'schen, dem Erik'schen und dem Sverker'schen Geschlechte. Volume III Tafel 115.
  2. Jiri Louda & Michael Maclagan, Les Dynasties d'Europe, Bordas, Paris 1981 (ISBN 2040128735) p. 60 .
  3. Annales Islandici: AD 1248, p. 121

Sources[modifier | modifier le code]

  • Lucien Musset, Les Peuples scandinaves au Moyen Âge, Paris, Presses universitaires de France, , 342 p. (OCLC 3005644)