Louis d'Harcourt (archevêque de Rouen)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis d'Harcourt
Biographie
Naissance
Décès
Châtellerault
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Rouen
14091422
Autres fonctions
Fonction laïque
Vicomte de Châtellerault
Seigneur d'Arschot et de Mézière

Louis d'Harcourt est un prélat français, archevêque de Rouen.

Famille[modifier | modifier le code]

Né le , Louis d’Harcourt est le fils cadet de Jean VI d'Harcourt, comte d’Harcourt et de Catherine de Bourbon[1]. Sa sœur Blanche d’Harcourt est abbesse de Fontevraud. Il est le cousin du roi Charles VI et l'oncle du cardinal Guillaume d'Estouteville[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il suit des études de droit canon à Angers sans avoir de grade universitaire. En 1401, il est prévôt de Normandie à la cathédrale de Chartres. Après la mort de Guillaume VI de Vienne, archevêque de Rouen, Benoît XIII nomme Jean d’Armagnac[1], le . Mais il se voit opposer un refus du chapitre et du pouvoir royal. Le 18 mars suivant, une nouvelle élection du chapitre désigne Louis d’Harcourt[1] sous l’influence de Jean Ier, duc de Berry. Son élection est confirmée par une commission composée de Simon de Cramaud, patriarche d’Alexandrie, Ameilh du Breuil, archevêque de Tours et de Pierre Le Roy, abbé du Mont-Saint-Michel[1]. Il reçoit par procuration, le , le titre d’administrateur et entre solennellement dans la cathédrale le en présence du roi[1].

En juillet 1417, lors de la Révolte de Rouen, il accompagne le Dauphin et joue un rôle dans les négociations. Les Anglais deviennent maîtres de la province en 1419. Il quitte la Normandie et le siège est administré par le vicaire Nicolas de Venderès jusqu’à sa mort le et inhumé au couvent des franciscains de Châtellerault[1].

Il serait avec Catherine d’Aubevoye, protonotaire apostolique, le père d’un fils naturel Louis, légitimé par le roi en 1447[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ses armes sont : Écartelé, aux 1 et 4 : à deux fasces d'Harcourt ; au 2 et 3: semé de lis à la bande brochant de Bourbon[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Vincent Tabbagh (préf. Hélène Millet), Fasti Ecclesiae Gallicanae 2 Diocèse de Rouen : Répertoire prosopographique des évêques, dignitaires et chanoines des diocèses de France de 1200 à 1500, Turnhout, Brepols, , 447 p. (ISBN 2-503-50638-0), p. 116-118.
  2. Vincent Tabbagh (préf. Hélène Millet), Fasti Ecclesiae Gallicanae 2 Diocèse de Rouen : Répertoire prosopographique des évêques, dignitaires et chanoines des diocèses de France de 1200 à 1500, Turnhout, Brepols, , 447 p. (ISBN 2-503-50638-0), p. 130-136.

Bibliographie[modifier | modifier le code]