Liste des abbesses de Fontevraud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La liste des abbesses de l'abbaye de Fontevraud comporte les noms des 36 abbesses en titre qui ont dirigé cette abbaye double de 1115 à 1792.

L'abbaye de Fontevraud, maison-mère de l'Ordre de Fontevraud fondée en 1101 par Robert d'Arbrissel, est d’abord dirigée par lui-même, assisté d’une grande-prieure — la première étant Hersende de Champagne, la seconde Pétronille de Chemillé. Robert décide qu’après sa mort hommes et femmes de l'abbaye obéiront à une abbesse.

Tout comme la première grande-prieure, Hersende de Champagne, les abbesses ont toutes appartenu au milieu aristocratique. Parmi elles, on trouve quatorze princesses, dont cinq de la famille des Bourbons.

Liste des abbesses[modifier | modifier le code]

Liste des abbesses affichée à l'intérieur de l'abbaye.
  1. 1115-1149 : Pétronille de Chemillé. Veuve du baron de Chemillé. Grande-prieure du vivant de Robert d’Arbrissel, elle devient abbesse à la mort de celui-ci[1].
  2. 1149-1155 : Mathilde d'Anjou. Fille de Foulques V d'Anjou et d'Erembourg du Maine. Veuve à neuf ans de Guillaume Adelin, fils d’Henri Ier d'Angleterre[1].
  3. 1155-1180 : Audeburge de Hautes-Bruyères. Elle fonde, en 1177, le prieuré d'Ambresburg (Amesbury), près de Stonehenge[1].
  4. 1180-1189 : Gilles ou Gillette[1].
  5. 1189-1194 : Mathilde II de Flandre. Fille de Thierry d'Alsace et de Sibylle d'Anjou[1].
  6. 1194-1207 : Mathilde III de Bohême. Fille de Mathilde de Bohême et de Hubert le Grand[1].
  7. 1207-1208 : Marie de Blois-Champagne (ou de Bourgogne). Fille de Thibaud le Grand et de Mathilde de Carinthie. Veuve d'Eudes II de Bourgogne[2].
  8. 1208-1209 : Ala ou Alix de Bourgogne. Fille d'Eudes II de Bourgogne et de la précédente abbesse, Marie de Champagne. Veuve d'Archambaud VII de Bourbon, puis d'Eudes de Déol, seigneur de Châteauroux[3].
  9. 1209-1218 : Alix de Champagne.
  10. 1218-1228 : Berthe.
  11. 1228-1244 : Adèle ou Alix de Bretagne.
  12. 1244-1265 : Mabile de la Ferté (ou de Blois).
  13. 1265-1276 : Jeanne de Dreux (de Brenne).
  14. 1276-1284 : Isabeau Davoir.
  15. 1284-1304 : Marguerite de Pocey.
  16. 1304-1342 : Aliénor de Bretagne. Fille du duc Jean II de Bretagne et de Béatrice d'Angleterre. Elle lègue à l'abbaye le Graduel d'Aliénor de Bretagne.
  17. 1342-1349 : Isabeau de Valois. Fille de Charles de Valois et demi-sœur du roi Philippe VI de France.
  18. 1349-1353 : Théophanie de Chambon.
  19. 1353-1373 : Jeanne de Mangey.
  20. 1373-1373 : Adélaïde de Ventadour.
  21. 1373-1393 : Éléonore ou Aliénor de Parthenay.
  22. 1393-1431 : Blanche d'Harcourt (fille de Jean VI, comte d'Harcourt) et de Catherine de Bourbon. Elle fut d'abord religieuse à l'Abbaye Nore-Dame de Soissons
  23. 1431-1451 : Marie d'Harcourt[4]. 1431-1434 (schisme abbatial) : Marguerite de Beaufort de Montmorency, abbesse non reconnue par le pape.
  24. 1451-1457 : Marie de Montmorency.
  25. 1457-1477 : Marie de Bretagne, sœur du duc François II et cousine du futur Louis XII.
  26. 1477-1491 : Anne d'Orléans, sœur de Louis XII.
  27. 1491-1534 : Renée de Bourbon (14681534). Fille de Jean VIII de Bourbon-Vendôme et d'Isabelle de Beauvau. (Cf. la descendance de Saint-Louis.)
  28. 1534-1575 : Louise de Bourbon (14951575). Fille de François de Bourbon-Vendôme et de Marie de Luxembourg.
  29. 1575-1611 : Éléonore de Bourbon (15321611). Fille de Charles IV de Bourbon et de Françoise d'Alençon.
  30. 1611-1637 : Louise de Bourbon-Lavedan (15481637), dite Louise II.
  31. 1637-1670 : Jeanne-Baptiste de Bourbon (16081670). Fille légitimée de Henri IV de France et de Charlotte des Essarts, comtesse de Romorantin. Sœur naturelle de Louis XIII, elle fut la dernière abbesse des Bourbon. (Cf. la descendance de Henri IV.)
  32. 1670-1704 : Marie-Madeleine-Gabrielle de Rochechouart de Mortemart (16451704) dite la reine des abbesses, sœur de Madame de Montespan.
  33. 1704-1742 : Louise-Françoise de Rochechouart-Mortemart (16641742). Nièce de la reine des abbesses.
  34. 1742-1753 : Louise-Claire de Montmorin de Saint-Hérem.
  35. 1753-1765 : Marie-Louise de Timbrune de Valence.
  36. 1765-1792 : Julie-Sophie-Gillette de Pardaillan de Gondrin de Montespan d'Antin[5]. Arrière-arrière-petite-fille de Madame de Montespan et arrière-arrière-petite-nièce de la reine des abbesses. Madame d'Antin quitta l'abbaye la dernière, le 25 septembre 1792, chassée par les révolutionnaires, déguisée en paysanne. Après s'être retirée à Angers où elle a prêté serment, elle mourut à l'Hôtel-Dieu de Paris, le 25 octobre 1797. (Cf. Louis Antoine de Pardaillan de Gondrin, futur duc d'Antin, fils de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin.)

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Liste des abbesses figurant à l’intérieur de l’abbaye (voir photo).
  2. Selon liste exposée dans l’abbaye (voir photo). Selon les autres sources, Marie de Blois, ou de Champagne, ou de Bourgogne, fille de Thibaud IV le Grand, veuve d’Eudes II de Bourgogne, meurt le 7 août 1190 (« LINE B2 », geneajourney ; Comtes de Blois & de Champagne). Certains la donnent abbesse de Fontevraud en 1174 (« De quelques abbesses de Fontevraud, tour à tour », Dictionnaire raisonné de l’ordre monastique de Fontevraud fondé en 1101 par le bienheureux Robert d’Arbrissel). Certains lui donnent une sœur, Marguerite, « religieuse à Fontevraud » (« Thibault IV le Grand (1093-1151) », Les comtes de Blois, francebalade).
  3. Selon liste exposée dans l’abbaye (voir photo). Selon d’autres sources (Généalogie de l’histoire de France, « Eudes II de Bourgogne »), Alix meurt en 1192.
  4. Fille de Jacques d'Harcourt et de Jeanne d'Enghien
  5. Demagny, Monique, Fontevraud : une femme et la fin d'un monde, éditions Siloë, 2002, (ISBN 2-84231-219-8).