Kings of Leon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kings of Leon
Description de cette image, également commentée ci-après
Kings of Leon au Festival international de Benicàssim (2007).
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Garage rock, rock alternatif, rock sudiste, fusion
Années actives Depuis 1999
Labels Sony Music, RCA Records, Columbia Records
Influences Thin Lizzy[1], The Clash
Site officiel www.kingsofleon.com
Composition du groupe
Membres Nathan Followill
Caleb Followill
Jared Followill
Matthew Followill

Kings of Leon est un groupe de rock alternatif américain, originaire de Nashville, dans le Tennessee. Formé en 1999, le groupe est composé de trois frères (Nathan, Caleb et Jared Followill) et d'un cousin (Matthew Followill), le nom du groupe provient du père et du grand-père de Nathan, Caleb et Jared, appelés tous deux Leon. Ils sont considérés comme le pendant sudiste des Strokes, proposant un mélange de rock sudiste, garage rock, post-punk, country et de blues.

Le style musical initial du groupe est un mélange de rock sudiste et de blues, qui se développe progressivement pour y incorporer des éléments de rock alternatif et arena rock. Kings of Leon atteint le succès au Royaume-Uni avec des singles classés au Top 40, deux BRIT Awards en 2008, et trois albums classés au top 5. Leur troisième album, Because of the Times, atteint aussi la première place. Après la sortie de Only by the Night en septembre 2008, le groupe atteint le succès aux États-Unis. Les singles Sex on Fire, Use Somebody et Notion atteignent la première place des Hot Modern Rock Tracks. Leur sixième album, Mechanical Bull, west publié le 24 septembre 2013. Leur septième album, WALLS, est publié le 14 octobre 2016[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et débuts (2002–2003)[modifier | modifier le code]

Les frères passent une grande partie de leur jeunesse à voyager dans le sud des États-Unis avec leur père, un prêcheur de l’Église pentecôtiste unie, et leur mère qui leur fait cours quand ils ne peuvent aller à l’école. Ils sont constamment sur la route[3]. Leurs parents divorcent en 1997, leur père démissionne de l'Église pentecôtiste unie, et après des boulots variés, les frères déménagent pour Nashville en 1998. Ils forment un groupe en 2000 avec leur cousin Matthew. Leur musique est influencée par leur culture religieuse, la scène de Nashville et leurs racines du sud (Jared et Caleb sont nés dans le Tennessee ; Nathan et Matthew en Oklahoma).

Nathan et Caleb s'inspirent, à cette période, principalement des Rolling Stones et The Clash. Leur petit frère, Jared, était plus dans la veine des Pixies et The Velvet Underground. Lorsque lui et son cousin Matthew emménagent à Nashville en 1999, Kings of Leon est formé. Ils nomment leur groupe d'après leur grand-père, qui mourra en janvier 2014[4].

En 2002, Nathan et Caleb reçoivent l'intérêt de quelques labels et signent finalement avec RCA Records[5]. Ils démarrent avec un EP, Holy Roller Novocaine qui sort en février 2003. Au mois d'août sort leur premier album, Youth and Young Manhood, qui contient quatre chansons de l'EP. Il comprend l’érotique Molly's Chambers (qui se classe 23e des charts anglais) et la très soul California Waiting. Ils atteignent une relative célébrité, surtout aux États-Unis, en étant choisis par des groupes populaires comme The Strokes ou U2 pour les accompagner dans leurs tournées. En France l'album devient disque du mois pour Rock & Folk.

Succès critique (2003–2006)[modifier | modifier le code]

Le premier album des Followills, Youth and Young Manhood, est publié au Royaume-Uni en juillet 2003 et aux États-Unis plus tard en août. L'album est enregistré entre les Sound City Studios de Los Angeles et les Shangri-La Studios de Malibu, en Californie. Il est produit par Angelo Petraglia et Ethan Johns[6]. L'album a eu un impact significatif aux États-Unis.

Leur deuxième album Aha Shake Heartbreak sort au Royaume-Uni en octobre 2004 et est applaudi pour son mélange entre garage rock et de southern swagger. The Bucket, 4 Kicks et King of the Rodeo sortent en singles. Il sort le 22 février 2005 aux États-Unis. The Bucket se classe même 16e des charts anglais. L'album n'atteint que la 95e place en France. Ils tournent avec Bob Dylan en 2005 et Pearl Jam en 2006.

Succès commercial (2007–2009)[modifier | modifier le code]

En avril 2007, ils sortent leur troisième album Because of the Times, avec les singles On Call, Charmer et Fans. L'album se classe directement premier des ventes en Grande-Bretagne et en Irlande (88e en France[7]). Une unique date complète au Bataclan de Paris au mois de juin marque leur retour en France où ils n'étaient plus venus depuis les Vieilles Charrues et le Festival des Inrockuptibles 2004. Au mois d'août 2007, ils reviennent en France au festival Rock en Seine en tête d'affiche. Puis ils passent au Zénith de Paris en juillet 2008, en étant tête d'affiche de nombreux festival européens (Summercase, Rock Werchter, Glastonbury).

Le quatrième album Only by the Night est publié en septembre 2008, et comprend les titres Sex on Fire, Crawl et Use Somebody. Avec l'album, ils remportent deux Brit Awards (groupe et album international), et un Grammy Awards[8],[9]. Aux États-Unis, l'album atteint la quatrième place du Billboard 200[10]. La presse britannique acclame l'album, mais la presse américaine reste encore réservée[11]. L'album devient officiellement le mieux vendu en 2008 au Royaume-Uni[12] et en Australie[13]. Sex on Fire est le premier single publié le 8 septembre au Royaume-Uni.

Kings of Leon joue le , au concert bénévole Sound Relief[14],[15]. Leurs troisième et quatrième singles sont Revelry (19e en Nouvelle-Zélande), et Notion (24e en Belgique[16]). Only by the Night est certifié disque de platine par la RIAA pour un million d'exemplaires vendus en moins d'un an[17]. En 2008, Kings of Leon joue en tête d'affiche du Glastonbury Music Festival, et en 2009, à plusieurs festivals, comme les Reading and Leeds, Rock Werchter, Oxegen, T in the Park, Gurtenfestival et Open'er Festival en Pologne, avec un passage au Sasquatch! Music Festival, au Lollapalooza[18] et à l'Austin City Limits.

Les Kings of Leon sont nommés dans la catégorie du meilleur groupe pour les MTV Europe Music Awards 2009[19], qui ont lieu le 5 novembre à Berlin.

Come Around Sundown (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Le cinquième album du groupe, Come Around Sundown, est publié le au Royaume-Uni et le 19 octobre 2010 aux États-unis[20]. Il est enregistré à Nashville et New York entre février et juin 2010 avec Jacquire King et Angelo Petraglia à la production. Après la sortie de Come Around Sundown en Australie, le groupe publie toutes les chansons de l'album sur son site web[21]

En juin 2010, le groupe tourne dans plus de 50 pays à travers l'Amérique du Nord et l'Europe. La tournée s'effectue du 5 juin au 23 septembre[22]. En juin, ils jouent en tête d'affiche du festival irlandais Slane Castle, en même temps qu'ils sont informés de la mort du grand-père Leon[23]. Le 27 juillet 2011, en concert à Dallas, au Texas, le chanteur Caleb Followill apparaît confus et chante des paroles incompréhensibles. Il quitte la scène pour vomir et boire, sans revenir par la suite.Le reste du groupe s'excusera devant le public et quittera la scène[24]. Le groupe remporte en 2010 deux Grammy Awards (meilleure chanson rock et meilleur enregistrement de l'année).

Pause et Mechanical Bull (2011–2015)[modifier | modifier le code]

En 2011, un documentaire consacré à Kings of Leon sera dévoilé dans le cadre du Tribeca Film Festival de New York. Intitulé Talihina Sky: The Story of Kings of Leon, référence à la chanson du même nom présent sur l’album Youth and Young Manhood, ce documentaire réalisé par Stephen C. Mitchell rend compte de l’intégralité de la carrière du groupe américain. Une sortie en DVD est prévue mais aucune date n'a été citée.

En 2012, le basiste de Kings of Leon, Jared Followill, confirme un sixième album, annoncé en septembre[25],[26]. Le titre, Mechanical Bull est révélé le 7 juin, et sa sortie est annoncée pour le 24 septembre[27]. Le premier single, Supersoaker, est publié le 17 juillet 2013[28]. Le deuxième single, Wait for Me est publié en août 2013.

WALLS (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Le groupe annonce en septième album en 2016. Le 17 juin 2016, ils jouent en tête d'affiche du Firefly Music Festival de Dover, dans le Delaware[29]. Le 10 septembre 2016, Kings of Leon joue au Lollapalooza à Berlin. En août, ils annonçaient le titre de leru album, We Are Like Love Songs (WALLS), et sa date de sortie pour le 14 octobre 2016[30]. sa sortie, l'album atteint la prmeière place du ' Billboard 200[31].

Le groupe est annoncé au British Summer Time à Hyde Park le 6 juillet 2017[32].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Membres de tournée[modifier | modifier le code]

  • Liam O'Neil – piano, claviers, percussions, chœurs (depuis 2015)
  • Timothy Deaux – guitare rythmique, percussions, chœurs (depuis 2016)
  • Ethan Luck – guitare rythmique, claviers, piano, percussions, chœurs (2014–2016)
  • Christopher Coleman – guitare rythmique, claviers, piano, trompette, percussions, chœurs (2010–2014)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Holy Roller Novocaine
  • 2003 : What I Saw
  • 2006 : Day Old Belgian Blues

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Kings of Leon: Live at the O2 London, England

Documentaire[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Talihina Sky: The Story of Kings of Leon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Genevieve Carbery, The Irish Times, 29 octobre 2010. « Their musical journey is special. They have openly admitted that Thin Lizzy was one of their primary influences and they opened the first Slane in 1981. »
  2. (en) « Kings of Leon Detail New Album 'Walls' », Rolling Stone (consulté le 14 octobre 2016)
  3. (en) Stones, Rolling, « Kings of Leon: Biography » (consulté le 7 août 2009).
  4. (en) Mary McNamara, « Television review: 'Talihina Sky: The Story of Kings of Leon' », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  5. (en) Waddel, Ray, Kings of the Road: After Conquering the U.K. and Europe, Kings of Leon are Finally Getting Their Due at Home, Billboard, (lire en ligne)
  6. (en) Bud Scoppa, « Production Notes: Ethan Johns/Ryan Adams For Ryan Adams, Ethan Johns is THE FACILITATOR », sur Paste Magazine, .
  7. Palmarès de l'IFOP
  8. (en) Robert Booth and Rosie Swash, « Duffy takes three Brit awards while Kings of Leon and Elbow also triumph | Music », Londres, The Guardian, (consulté le 1er août 2010).
  9. (en) Mark Beech, « Duffy, Kings of Leon Win 2009 Brit Pop Music Awards », Bloomberg.com, (consulté le 1er août 2010).
  10. (en) « Entertainment | Kings Of Leon reign over charts », BBC News, (consulté le 1er août 2010).
  11. (en) « Album Reviews: Kings of Leon: Only By the Night », Pitchfork, (consulté le 9 janvier 2011).
  12. (en) musicOMH, « UK's biggest selling albums of 2008 », (consulté le 4 août 2009), p. 04.
  13. (en) NME, « Kings of Leon score 2008's top selling-album in Australia »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (consulté le 4 août 2009).
  14. (en) John Brumby, « Artists Unite For 'Sound Relief' Bushfire Benefit – Premier of Victoria, Australia », Premier of Victoria, (consulté le 25 février 2009)
  15. (en) Geraldine Mitchell, « Coldplay, Kings of Leon to headline bushfire relief concerts », Herald Sun, The Herald and Weekly Times Ltd, (consulté le 25 février 2009).
  16. (en) « Kings Of Leon – Revelry », (consulté le 4 août 2009), p. 04.
  17. (en) « Kings of Leon go platinum in the US », (consulté le 4 août 2009), p. 04.
  18. (en) « Kings of Leon - Lollapalooza 2009 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Ripcordnews.com (consulté le 1er août 2010).
  19. La catégorie du Meilleur Groupe pour les MTV Europe Music Awards 2009
  20. (en) « Kings of Leon's New LP Gets October Release Date ».
  21. (en) « Kings of Leon – Come Around Sundown »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  22. (en) « KINGS_OF_LEON_OFFICIAL_SITE | new kings leon us tour dates », Kingsofleon.com (consulté le 8 juillet 2011).
  23. (en) « Kings Of Leon, Thin Lizzy, Elbow – live at Slane | Music Review | Live | Hot Press », sur Hot Press – Music News, Reviews, Interviews plus Pop Culture and Politics.
  24. (en) Matthew Perpetua, « Kings of Leon Cancel US Concert Date Due to Heat Wave. Followill's representative claimed that he had been "suffering from vocal issues and exhaustion. », sur Rollingstone.com, (consulté le 1er août 2011)
  25. (en) « Kings of Leon feel the love at Hangout Fest » (consulté le 24 mai 2013)
  26. (en) « Kings of Leon confirm 'surprisingly youthful sounding' new album is finished and due in September » (consulté le 24 mai 2013).
  27. (en) « Kings of Leon Sets 'Mechanical Bull' Release Date », (consulté le 8 juin 2013)
  28. (en) « Kings of Leon – Supersoaker », Indie Shuffle.
  29. (en) « Lineup | Firefly Music Festival » (consulté le 24 juin 2016).
  30. (en) Jonathan Ringen, « Kings of Leon on Renewing Their Family Ties, Survival Tips From Eddie Vedder & New Album 'Walls' », (consulté le 7 octobre 2016).
  31. (en) « Kings of Leon Score Their First No. 1 Album on the Billboard 200 Chart », Billboard (consulté le 26 avril 2017)
  32. (en) « Kings of Leon Announce Huge London Hyde Park Show », NME (consulté le 4 mai 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :