Liste des œuvres présentées à la première exposition impressionniste de 1874

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Façade du 35, boulevard des Capucines : anciens studios de Nadar (en 2009), lieu de l'exposition.

Cette liste rassemble les 165 œuvres présentées à la Première exposition des peintres impressionnistes du 15 avril au 15 mai 1874 à Paris, 35 boulevard des Capucines, dans les anciens ateliers de Nadar. Elles sont classées selon l'ordre alphabétique des peintres qui correspond aussi au classement des œuvres par numéros croissants[note 1]. On y retrouve de très nombreux non-impressionnistes, mais aussi des artistes qui étaient importants à l'époque de la lutte pour la peinture impressionniste, comme Zacharie Astruc, et qui ont été oubliés par la suite, leurs œuvres étant parfois beaucoup plus difficiles à trouver que celle des grands maitres comme Auguste Renoir, Claude Monet, ou Camille Pissaro. Les moins connus sont regroupés sous le terme petits-maîtres, ce qui constitue une grave injustice selon Gérald Schurr :

« Au fait, qu'est-ce qu'un petit maître? Eugène Boudin? Plus maintenant en tout cas. Mais n'oublions pas qu'il était considéré comme tel avant la guerre de 1940 [...] ce phénomène du passage nous intéresse: en 1938, une toile de Boudin ne dépassait pas quelques milliers de francs..Il est aujourd'hui devenu inaccessible pour le collectionneur moyen[...] il a aujourd'hui encore beaucoup de cas semblables. Nous mettrons ici (dans ces 7 volumes) l'accent sur des peintres négligés, souvent sans raison[1]. »

La liste est issue principalement des deux volumes de Sophie Monneret L'Impressionnisme et son époque , des 7 volumes de Gérald Schurr Les Petits Maitres de la peinture, 1820-1920, ouvrages complétés par des informations trouvées dans la presse de 1874 numérisée sur Gallica, qui permet de comparer les titres des tableaux actuels avec ceux qu'on leur donne en 2017 : exemple Gelée blanche de Pissarro était intitulé Le Champ labouré dans le célèbre article du Charivari par Louis Leroy[2].

Artistes de A à D[modifier | modifier le code]

N°1 Le Bouquet à la pénitente[3] - N°2 La Leçon du vieux torero[3] - N° 3 Cadre de figures contenant : Dames flamandes à leur fenêtre, Scènes de somnambulisme, Enfants flamands dans une serre, Poupées japonaises, Les Présents chinois (Londres), Intérieur parisien - N°4 Cadre de paysages comprenant : Estaminet dans les Flandres, Jardins de Schaerbeek, Intérieur d'estaminet, Étang de Saint-Josse-ten-Noode - N°5 Les Poupées Blanches (Japon) - N°6 Le Ménage mal assorti [4],[5],[6] .

N°7 Nature morte ( à M.A.Q) - N°8 Un fin connaisseur - N°9 Quelques réflexions (au XVIIIe arrondissement) - N°10 Nature morte (musique, aquarelle) - N°11 Nature morte (cuisine) - N°12 Nature morte (cuisine, aquarelle, à M.J.D)[7],[8],[6].

Pontoise vue de l'écluse, Édouard Béliard
Rivage de Portieux, Eugène Boudin

On trouve surtout le nom de Edmond-Joseph Béliard[note 2], ou de Edmond Béliard [note 3].

N°13 Le Fort des halles (à M.D) - N°14 Saules - N°15 Rue de l'Hermitage à Pontoise - N°16 Vallée d'Auvers[4],[9],[6].

N°17 Le Toulinguet, côte de Camaret - N°18 Rivage de Portieux - N° 19 Rivage de Portieux - N° 20 Quatre cadres Études de ciel pastels - N°21 Études diverses (pastels) - N°22 Quatre cadres Plage de Trouville[10],[6].

N° 23 Portrait (dessin) - N°24 Cadres d'eaux-fortes comprenant : Portrait de Monsieur Robert[note 4] - Portrait de Meyer-Heine -Portrait de Hoschedé - Portrait d'Auguste Comte - Portrait d'Ewards - Portrait de CH. Keene - Portrait de A. Legros- Portrait de Meryon - Portrait de Théophile Gautier - Théophile Gautier - Le Tombeau (Baudelaire) - Madame Granger d'après Ingres[11],[12],[10],[6] ,[13]

N°29 Première Lecture de la Loi[14],[15] ,[16].

N°33 Le Clocher de Jouy-le-Comte[17].,[18] ,[16].

N°36 Portrait de Mr. Ed.G - N° 37 Le Bon Père, Pêcheur àHonfleur - N° 38 Vieux pêcheur (à M. M) - N° 39 Paysage (à M.H) - N°40 Bonne femme tricotant - N° 41 Pileuse [19].,[20] ,[16].

N°42 La Maison du pendu[21] ,[16].

N°45 Haurra Mania[22].,[23] ,[16].

N°50 Un paysan[24],[25] ,[16].

N*54 Examen de danse au théâtre, classe de danse (À M. Faure[26] ,[16].

N°115 Paysage près de Blois[27] ,[28].

Artistes de G à S[modifier | modifier le code]

Le Berceau, Berthe Morisot

N° 64 Le Soir, paysage[29] ,[16].

N°67 Clocher de Berck[30],[29] ,[16].

N°74 L'Arrivée de la marée à Cayeux [31].,[32] ,[16].

N°81 Le Canal Saint-Denis[33] ,[16].

Le prénom entier de Léopold Levert est Jean-Baptiste Léopold Levert, ce qui entraine parfois des confusiosn: Schurr le crédite du nom de Jean-Baptiste Levert, Sophie Monneret le crédite de l'intégralité de ses noms et prénoms : Jean-Baptiste Léopold Levert.

N°84 Les Bords de l'Essonne[34],[35] ,[16].

N°87 Étienne Marcel prévôt des marchands[14],[36] ,[28]

N° 92 The Coming storm[37],[35] ,[28].

N° 95 Les Coquelicots (titre original : promenade dans les blés cité par Leroy dans Le Charivari)[38] ,[28] - N° 97 Le Boulevard des Capucines[39],[note 5] d

N° 104 Le Berceau[40] ,[28].

N°113" Barques à plomb[41] ,[28].

N°115 Amour et Psyché (groupe marbre)[42] ,[28].

N°129 Après la messe à la campagne[31],[43] ,[28].

N°136 Le Verger - N°138 Gelée blanche - N° 138 Les Châtaigniers à Osny[44] ,[28].

N°141 Danseuse - N°142 La Loge[45] ,[28].

N° 148 Ferme bretonne[46] ,[28].

N°159 Jeunes filles dans les foins en fleurs[30],[46] ,[28].

N° 161 Route de Saint-Germain (à Monsieur Durand-Ruel) - N° 162 Île de la Loge (à Monsieur Durand-Ruel) - N° 163 La Seine à Port-Marly - N° 164 Verger - N°165 Port-Marly, soirée d'hiver [46] ,[28].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seule bizarrerie, De Nittis classé à D dans le volume par auteurs, a été classé à N lors de l'exposition d'où les numéros de ses œuvres
  2. Sophie Monneret p.41 T1
  3. Gérald Schurr, p.137, T5
  4. Louis-Rémy Robert administrateur de la manufacture nationale de Sèvres où Bracquemont a travaillé en 1870
  5. Monet n'a peint que deux Boulevard des Capucines,en 1873, celui qui figure sur cette liste est celui présenté à la première exposition impressionniste sous le numéro 97, 60 x 80 cm, il est actuellement la propriété du musée Pouchkine, Moscou Carnaval boulevard des Capucines ne correspond à aucun titre répertorié, ni dans la presse d'époque où dont citées tous les critiques et tous les journaux de 1874 à 1995

Références[modifier | modifier le code]

  1. Schurr 1975, p. 4-5
  2. article intégral Gallica
  3. a et b aperçu de l'œuvre
  4. a et b Schurr 1979, p. 137
  5. Monneret 1987, p. 18
  6. a b c d et e Monneret 1987, p. 232
  7. Schurr 1985, p. 63
  8. Monneret 1987, p. 19
  9. Monneret 1987, p. 41
  10. a et b Monneret 1987, p. 69
  11. portrait de Louis Robert
  12. Schurr 1975, p. 27
  13. Monneret 1987, p. 232-233
  14. a et b Schurr 1985, p. 104
  15. Monneret 1987, p. 79
  16. a b c d e f g h i j k et l Monneret 1987, p. 233
  17. Schurr 1975, p. 45
  18. Monneret 1987, p. 84
  19. Schurr 1975, p. 47
  20. Monneret 1987, p. 97
  21. Monneret 1987, p. 116
  22. Schurr 1975, p. 70
  23. Monneret 1987, p. 146
  24. Schurr 1979, p. 101
  25. Monneret 1987, p. 167
  26. Monneret 1987, p. 177
  27. Monneret 1987, p. 194
  28. a b c d e f g h i j k l et m Monneret 1987, p. 234
  29. a et b Monneret 1987, p. 319
  30. a et b Schurr 1985, p. 145
  31. a et b Schurr 1982, p. 114
  32. Monneret 1987, p. 440
  33. Monneret 1987, p. 441
  34. Schurr 1979, p. 136
  35. a et b Monneret 1987, p. 449
  36. Monneret 1987, p. 538
  37. Schurr 1979, p. 84
  38. Monneret 1987, p. 555
  39. Wildenstein et 1996 DW2, p. 125
  40. Monneret 1987, p. 597
  41. Monneret 1987, p. 193
  42. Monneret 1987, p. 636
  43. Monneret 1987, p. 636-37
  44. Monneret 1987, p. 659
  45. Monneret 1987, p. 729
  46. a b et c Monneret 1987, p. 764