Gustave-Henri Colin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colin.
Gustave Colin
Gustave COLIN Le peintre dans son atelier.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 82 ans)
Paris 17e
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Maître

Gustave-Henri Colin, né à Arras le et mort à Paris 17e le [1] est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Constant Dutilleux (1847) à Arras puis, à Paris, de Ary Scheffer, Thomas Couture et Jean-Baptiste-Camille Corot dont il gardera une très forte influence, il débute au Salon de 1857 avec un Portrait de grand-mère.

Installé à Ciboure, il produit alors un grand nombre de paysages. En 1862, il déménage pour Saint-Jean-de-Luz où il peint de nombreuses scènes du Pays basque.

Professeur de peinture à l'Académie Julian à Paris, il participe au Salon des refusés en 1863 et, en 1874, fait partie de la Première exposition des peintres impressionnistes où il présente cinq toiles. Il obtient une médaille d'honneur au Salon de 1880, un médaille d'argent en 1889, et la médaille d'or en 1900. Émile Zola fut un grand admirateur du peintre : « son coup de lumière d'une intensité splendide »[2].

Un grand nombre de ses œuvres sont conservées dans les musées nationaux[3].

Il est nommé « Rosati d'honneur » en 1904[4] par la Société des Rosati de Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

On lui doit un très grand nombre de toiles[5] dont :

  • Pics du midi vus du chemin d'Aste en face de Medons, 1892
  • Barque de pêche avec deux pêcheurs
  • Le port de Pasajes
  • Berger dans la montagne
  • L'église
  • Le pont
  • La corrida
  • Le pont de Bidarray
  • Vue de Saint-Jean-de-Luz
  • Corrida dans les arènes de Séville, v.1880
  • Traversée de Fontarabie
  • Paysage aux lavandières
  • Paysage fluvial
  • Ferme landaise
  • Vallée des Pyrénées (vue présumée du pic de Barbe près de Bar)
  • Jeune femme au col blanc
  • Sortie du port
  • Le joueur de pelote
  • Ferme à Bougival, 1857
  • Femme à la robe rouge au jardin
  • Les sardinières
  • Lavandières au bord de la rivière, 1882
  • Partie de pelote au Rebot sur la place de Sare, Basses-Pyrénées
  • Combat de taureau, Musée des Beaux-Arts d'Arras (tableau classé aux Monuments historiques en 1992)
  • Jeune fille passant un gué, château de Bosmie-l'Aiguille
  • Scène de vendange, château de Bosmie-l'Aiguille
  • La Femme de l'artiste, musée d'Orsay
  • Bohémiennes, musée d'Orsay
  • Paysage basque, musée d'Orsay
  • Partie de pelote sous les remparts de Fontarabie, Musée basque et de l'Histoire de Bayonne

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Constant Dutilleux, sa vie, ses œuvres, 1866

Galerie[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Une rue d'Arras porte son nom, ainsi qu'un passage de Ciboure entre la rue de la Fontaine et la rue Agorette.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans-Peter Bühler, « Colin, Gustave », in Allgemeines Künstlerlexikon. Die Bildenden Künstler aller Zeiten und Völker (AKL), vol.20, 1998, p. 254.
  • Dictionnaire Bénézit, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :