Ernest Hoschedé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoschedé.
Ernest Hoschedé
Édouard Manet - Portrait d'Ernest Hoschede et sa fille Marthe.jpg
Portait d'Ernest Hoschedé et sa fille Marthe
par Édouard Manet (tableau daté de 1875)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Louis Ernest Jean Hoschedé
Nationalité
Activités
Conjoint
Enfants
Suzanne Hoschedé
Marthe Hoschedé (d)
Jacques Hoschedé (d)
Germaine Hoschedé (d)
Blanche Hoschedé
Jean-Pierre Hoschedé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ernest Hoschedé (18 décembre 1837 à Paris-19 mars 1891 à Paris) est un négociant en tissus, collectionneur et un ami de Claude Monet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Ernest Hoschedé épouse le 16 avril 1863 Alice Raingo (1844-†1911), avec qui il a quatre filles et deux fils :

Parmi tous ses enfants, les plus notoires sont Blanche et Suzanne, peintes par Claude Monet à plusieurs reprises. Blanche montre également un certain talent pour la peinture.

Relation avec Claude Monet[modifier | modifier le code]

En 1876, Ernest Hoschedé charge Monet de peindre des panneaux pour son salon au château de Rottembourg, à Montgeron, près de Paris. Seront peintes à cette occasion plusieurs toiles dont Les Dindons, Étang à Montgeron, Coin de jardin à Montgeronetc.

Le nom d'Ernest Hoschedé est directement associé au courant impressionniste ; en effet, il fut le commanditaire de nombreux artistes impressionnistes dont Monet et Manet. Il fut aussi le premier propriétaire du célèbre tableau Impression, soleil levant de Monet. Cependant, le collectionneur soutint aussi de jeunes artistes comme le peintre Victor Leclaire.

Ernest Hoschedé fait faillite en 1877. Au cours de l'été 1878, Alice et ses enfants déménagent pour aller habiter une maison à Vétheuil, avec Claude Monet et la première femme du peintre, Camille Doncieux, et les deux fils qu'ils ont eus, Jean et Michel. Même si on a dit qu'Ernest Hoschedé vient également habiter avec eux, il passe en réalité la plus grande partie de son temps à Paris.

La liaison entre Claude Monet et Alice Hoschedé commence sans doute dès 1875, ou selon d'autres sources, lors de l'été 1876. Après la mort de Camille Doncieux en 1879 (qu'Alice soigne pendant sa maladie, après la naissance de son second fils), Monet et Alice (avec l'ensemble de leurs huit enfants), continuent à vivre ensemble à Poissy tout d'abord (où ils vont habiter à partir de 1881), puis à Giverny, à partir de 1883.

Ernest Hoschedé meurt en 1891, et Alice épouse Monet le .

Liens externes[modifier | modifier le code]