Liste d'œuvres de René Magritte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Selon certains spécialistes, René Magritte a réalisé entre 1 500 et 2 000 peintures[1].

Années 1910[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]

  • 1921 :
  • 1922 :
    • Le Modèle, 65 × 54 cm[4]
  • 1923 :
    • Autoportrait cubiste, 44 × 36,5 cm[5]
    • Georgette au piano, 44 × 36,5 cm[6]
  • 1924 :
    • L'Espion, collection particulière, Bruxelles
    • Marche des snobs, dessin, couverture de partition[7]
  • 1925 :
  • 1926 :
    • L'Arbre savant, 64,8 × 75 cm[11]

Kay Sage-Yves Tanguy[12],[13]

Années 1930[modifier | modifier le code]

  • 1930 :
    • L'Évidence éternelle, cinq panneaux huiles sur toile, dimensions totales 120 × 35 cm, The Mesnil Collection, Houston[42]
    • La Voix des airs, Guggenheim Museum, New York
    • Grelots roses, ciels en lambeaux, Musée Reina Sofía, Madrid
  • 1932 :
  • 1933 :
  • 1934 :
    • L'Invention collective, 74 × 116 cm, collection particulière[45]
    • Le Palais des rideaux, collection particulière, Bougival
    • Le Viol, 25 × 18 cm, Galerie Isy Brachot, Bruxelles[46]
  • 1935 :
    • La Clef des songes (daté 1930-1935)
    • La Condition humaine II, 100 × 81 cm, collection Simon Spierer, Genève[47]
    • La Découverte du feu, 34,6 × 41,6 cm, collection particulière[48]
    • La Magie noire, ancienne collection Madame René Magritte, Bruxelles
    • La Perspective amoureuse, dessin, 40,5 × 26, collection particulière[49]
    • La Perspective amoureuse, 116 × 81 cm, collection particulière[49]
    • Le Portrait, peint par-dessus le quart supérieur gauche de La Pose enchantée (fait découvert en 2013)[33]
    • Le Modèle rouge, peint par-dessus le quart inférieur gauche de La Pose enchantée[33]
    • La Condition humaine III, peint par-dessus le quart inférieur droit de La Pose enchantée (fait découvert en 2016)[33]
    • La Lecture défendue, legs Scutenaire-Hamoir, musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles
    • Portrait d'Irène Hamoir, legs Scutenaire-Hamoir, musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles
    • La Clef des champs, 80 × 60 cm, collection Thyssen-Bornemisza, Lugano[50]
  • 1937 :
    • Le Chant de l'orage, Scottish National Gallery of Modern Art, Édimbourg
    • Le Drapeau noir, 54 × 73 cm, Scottish National Gallery of Modern Art, Édimbourg[51]
    • La Durée poignardée, Art Institute of Chicago
    • En hommage à Mack Sennett, 73 × 54 cm[52]
    • Les Liaisons dangereuses[53]
    • Le Modèle rouge, 183 × 136 cm, Musée Boijmans Van Beuningen, Rotterdam[54]
    • La Reproduction interdite, collection particulière, Chichester, Sussex
    • Le Thérapeute, huile sur toile, 92x65, collection baron et baronne Urvater
  • 1938 :
  • 1939 :
    • L'Échelle de feu, gouache, 27 × 34 cm, collection particulière[55]
    • La Maison de verre
    • Le Barbare, date probable, tableau détruit pendant la Seconde Guerre mondiale[56]
    • Le Palais des Souvenirs, 46,2 × 38,2 cm

Années 1940[modifier | modifier le code]

  • 1940 :
  • 1941 :
    • le mal du pays
  • 1942 :
    • L'Appel des cimes, 66 × 56 cm, collection particulière[50]
  • 1943 :
    • La Gravitation universelle, collection particulière, Paris[58]
    • Le Premier jour, collection particulière, Bruxelles
    • Le Retour de flamme, 65 × 50 cm, collection particulière[59],[60]
  • 1944 :
    • Les Heureux Présages, collection particulière, Bruxelles
  • 1945 :
  • 1946 :
    • L'Intelligence, 54 × 65 cm, Legs Scutenaire-Hamoir, musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles[62]
  • 1947 :
    • Le Cicérone, 54 × 65 cm, collection particulière[63]
    • Le Contenu pictural, 73 × 50 cm, galerie Isy Brachot, Bruxelles[64]
    • L'Étoupillon, 72 × 50 cm, galerie Isy Brachot, Bruxelles[64]
    • La Grande Famille, 100 × 81 cm, collection Nellens, Knokke-le-Zoute[65]
    • Le Libérateur
    • Le Stropiat, 60 × 50 cm. Collection Christine et Isy Brachot, Bruxelles[66]
  • 1948 :

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

  • 1960 :
    • La Corde sensible dimension 115x146. huile sur toile.
    • La Malédiction, 33 × 41 cm, huile sur toile[75].
  • 1961 :
    • Les Barricades mystérieuses, 80,7 × 128 cm[76]
    • L'Entrée en scène
  • 1962 :
    • Le Domaine d'Arnheim, 146 × 114 cm, musée Magritte, Bruxelles
    • L'esprit d'aventure, huile sur toile, 55 x 46.cm, Bruxelles, collection particulière[74]
  • 1963 :
    • La Grande Famille
    • La Grande Table, 65,4 × 54,3 cm[77]
    • La Reconnaissance infinie, 81 × 100 cm[65]
  • 1964 :
  • 1965 :
    • La cavalière[78]
    • Le Blanc-seing, collection particulière, Washington
  • 1966 :
    • La Belle société (daté 1965-1966)
    • L'Heureux Donateur
    • L'Idée
    • Le Jeu de mourre[79]
    • Le Paysage de Baucis
    • La Philosophie dans le boudoir, gouache, 74 × 65 cm[80]
  • 1967 :
    • Les Belles Relations, collection particulière, Bruxelles

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base de données Magritte
  2. Meuris 1990, p. 13.
  3. Meuris 1990, p. 12.
  4. Meuris 1990, p. 10.
  5. Meuris 1990, p. 15.
  6. Meuris 1990, p. 14.
  7. a et b Meuris 1990, p. 7.
  8. Meuris 1990, p. 11.
  9. a b et c Cité dans Canonne, op. cité, p. 21.
  10. Meuris 1990, p. 17.
  11. Beaux arts magazine, no 81, juillet-août 1990, p. 4.
  12. Meuris 1990, p. 46.
  13. Waldberg et Blavier 1965, p. 15. [1]
  14. Meuris 1990, p. 19.
  15. Meuris 1990, p. 22.
  16. Meuris 1990, p. 26 & 28 : « Il y eut plusieurs versions, [dont une huile sur toile], d'abord quasiment aux mêmes dates que l'original, puis en 1940 et 1942 »
  17. Torczyner 1977, p. 48.
  18. Meuris 1990, p. 24.
  19. Meuris 1990, p. 9.
  20. Meuris 1990, p. 20.
  21. Meuris 1990, p. 25.
  22. Reproduction dans Le Monde diplomatique no 690, septembre 2011, p. 28.
  23. Meuris 1990, p. 51.
  24. Waldberg et Blavier 1965, p. 18.
  25. Reproduction dans Le Monde diplomatique no 647, février 2008, p. 32
  26. Meuris 1990, p. 23.
  27. Waldberg et Blavier 1965, p. 16.
  28. Meuris 1990, p. 28.
  29. Meuris 1990, p. 27.
  30. a et b Beaux arts magazine no 104, septembre 1992, p. 56.
  31. Meuris 1990, p. 21.
  32. Beaux arts magazine no 104, septembre 1992, p. 58.
  33. a b c d et e Loïc Mangin, « Ceci n'est pas un puzzle », Pour la science, no 483,‎ , p. 80-81.
  34. Meuris 1990, p. 30.
  35. Meuris 1990, p. 31.
  36. Meuris 1990, p. 49.
  37. Meuris 1990, p. 29.
  38. Beaux arts magazine no 104, septembre 1992, p. 51.
  39. Meuris 1990, p. 57.
  40. a et b Beaux arts magazine, no 104, septembre 1992, p. 55.
  41. Waldberg et Blavier 1965, p. 19.
  42. Beaux Arts magazine, no 104, septembre 1992, p. 62.
  43. Meuris 1990, p. 52.
  44. Meuris 1990, p. 41.
  45. Meuris 1990, p. 37.
  46. a et b Meuris 1990, p. 38.
  47. Meuris 1990, p. 43.
  48. Meuris 1990, p. 61.
  49. a et b Meuris 1990, p. 53.
  50. a et b Meuris 1990, p. 40.
  51. Canonne 2007, p. 38.
  52. Meuris 1990, p. 33.
  53. Reproduction dans Robert Benayoun, Érotique du surréalisme, Jean-Jacques Pauvert, Paris, 1965, p. 5.
  54. Meuris 1990, p. 35.
  55. Meuris 1990, p. 60.
  56. Waldberg et Blavier 1965, p. 13 et Meuris 1990, p. 45 reproduisent une photographie de René Magritte posant en 1938 à côté de ce tableau.
  57. Meuris 1990, p. 55.
  58. Louis Scutenaire a posé pour ce tableau.
  59. Meuris 1990, p. 44.p
  60. Waldberg et Blavier 1965, p. 12.
  61. Meuris 1990, p. 58.
  62. Waldberg et Blavier 1965, p. 13.
  63. Meuris 1990, p. 59.
  64. a et b Beaux Arts Magazine, no 100, 04/1992, p. 127
  65. a et b Waldberg et Blavier 1965, jaquette.
  66. Reproduction dansBeaux arts magazine no 99, mars 1992, p. 108.
  67. Connaissance des arts no 666, décembre 2008, p. 52.
  68. https://www.moma.org/collection/works/78456
  69. a et b Beaux Arts magazine, no 104, septembre 1992, p. 59.
  70. [2]
  71. Cette œuvre a été reproduite en trompe-l'œil sur une bâche recouvrant le "Musée Magritte Museum" pendant les travaux de rénovation jusqu'à son ouverture le 20 mai 2009.
  72. Connaissance des arts no 670, avril 2009, p. 10.
  73. [3]
  74. a b c et d Meuris, Jacques., René Magritte, 1898-1967, Benedikt Taschen, (ISBN 3822805157, OCLC 36747380, lire en ligne)
  75. Elias Fares, « EXTROSPECTION...les bouts de cervelle d'ÉLias_: La Malédiction Magritte », sur EXTROSPECTION...les bouts de cervelle d'ÉLias_, (consulté le 16 novembre 2020)
  76. Beaux arts magazine no 92, juillet 1991, p. 38.
  77. Reproduction dans L'œil no 650, octobre 2012, p. 114.
  78. René Magritte ou la pensée imagée de l'invisible: réflexions et recherches, René-Marie Jongen, page 101
  79. tableau qui inspira les Beatles pour leur logo Apple magritte and the beatles
  80. Meuris 1990, p. 32.

Bibliographie des ouvrages cités reproduisant les œuvres[modifier | modifier le code]

  • Xavier Canonne, Le Surréalisme en Belgique : 1924-2000, Paris, Actes Sud, , 351 p. (ISBN 978-2-7427-7209-4)
  • Jacques Meuris, René Magritte : 1898–1967, Cologne, Taschen, (ISBN 3-8228-0515-7)
  • Harry Torczyner et avec la collaboration de Bella Bessard, René Magritte, signes et images, Paris, Draeger-Le Soleil Noir, , 272 p. (ISBN 2-85119-012-1)
  • Patrick Waldberg et suivi d'une bibliographie générale par André Blavier, René Magritte, Bruxelles, André de Rache éditeur, , 358 p. [ouvrage publié simultanément en français, en néerlandais et en anglais]