Kœtzingue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kœtzingue
Mairie-école
Mairie-école
Blason de Kœtzingue
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Sierentz
Intercommunalité C.C. du Pays de Sierentz
Maire
Mandat
Gérard Arbeit
2014-2020
Code postal 68510
Code commune 68170
Démographie
Population
municipale
578 hab. (2011)
Densité 112 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 04″ N 7° 23′ 35″ E / 47.6511, 7.3931 ()47° 39′ 04″ Nord 7° 23′ 35″ Est / 47.6511, 7.3931 ()  
Altitude Min. 281 m – Max. 370 m
Superficie 5,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Kœtzingue

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Kœtzingue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Kœtzingue

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Kœtzingue

Kœtzingue est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rédaction de cette section est issue du site de la mairie[1].

Kœtzingue est une commune située dans le canton de Sierentz. Ses armoiries représentent deux S majuscules entrelacés. Le village se tient en aval de Rantzwiller, sur le petit ruisseau du Muhlbach qui échancre le rebord du Sundgau et domine d'une cinquantaine de mètres la plaine rhénane. Les vergers qui entourent la commune donnent une impression de calme et de quiétude. Kœtzingue apparaît sous la forme d'un joli quadrilatère formé par ses rues principales. Au cœur du village s'étend le "Tieffend", îlot de verdure, préservé de toute construction et auquel on accède par un sentier et par le verger du Dorfhus.

Kœtzingue est privilégiée par rapport à sa situation géographique. La commune n'est distante que de 15 kilomètres de Bâle, Mulhouse (chef-lieu d'arrondissement) et d'Altkirch. Kœtzingue est le centre du triangle Mulhouse - Bâle - Altkirch. La gare la plus proche se trouve à 5 kilomètres (Sierentz).

La commune est située sur la D 21 qui va de Mulhouse à Folgensbourg, et sur la D19 bis qui va d'Altkirch à Kembs. À l'approche de Kœtzingue, le long des vallons tranquilles et par dessus les collines, la vue est magnifique : - à l'est se dresse la barre interminable de la Forêt Noire - au sud se dessine la ligne du Jura et par temps très clair, on peut apercevoir la Jungfrau, massif des Alpes suisses.

Pour voir les Vosges, il faut grimper dans le vignoble du Homberg, endroit superbe au milieu des bois. Les altitudes varient entre 292 mètres (point le plus bas du village) et 353 mètres au Homberg.

L'église Saint-Léger

Le clocher apparaît de loin et, de par sa forme tranche avec les maisons anciennes du village. en effet, l'église Saint Léger date de 1862.

Kœtzingue est remarquable par le nombre de maisons anciennes. À l'entrée du village s'élève une vieille maison dîmière solidement bâtie avec d'énormes pierres d'angle et des murs épais datant du XVIe siècle. Les fenêtres à meneaux tripartites lui donnent un caractère particulier. Dans la partie haute du village se trouvent deux maisons lui ressemblant qui appartenaient vraisemblablement à l'évêché de Bâle, lequel avait une cour colongère à Kœtzingue.

Les maisons à colombage avec galeries en bois et les imposantes maisons en pierre, construites par nos aïeux, qui ont toujours su conserver une unité traditionnelle et harmonieuse dans les formes, occupent le centre du village et contrastent singulièrement avec les nouvelles constructions qui les encerclent. Aucune unité de style n'a été respectée comme c'est le cas dans la plupart des extensions en Alsace.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • En 1273 : Kœtzingen, en 1297 : Cozingen, Chozingen, Koezingen ; en 1510 : Kozingen-Kozen, en 1793 : Kotzingen, en 1801 : Ketzingen.
  • En alsacien : Ketzige, en allemand : Kötzingen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Kœtzingue

Les armes de Kœtzingue se blasonnent ainsi :
« D'or à deux lettres majuscules S de sable passées en sautoir. »[2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Pierre Rey    
mars 2008 en cours Gérard Arbeit    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 578 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
324 336 360 373 379 358 372 375 467
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
429 455 385 374 347 344 363 346 343
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
345 362 336 294 282 296 309 302 282
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
259 251 295 388 422 491 545 553 578
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Sports[modifier | modifier le code]

L'A.S.L. Kœtzingue est un club de football qui évolue dans le championnat d'excellence A, second échelon haut-rhinois pour la saison 2013-2014. Ils effectuent leurs rencontres au Stade de la Croix. Cette équipe a réussi à se hisser en division d'honneur dans les années 2000, ce qui est le plus haut niveau du département. Lors de la Coupe de France 2013-2014, le club, qui évolue en District Alsace parvient à se hisser au 7e Tour et affronte l'AJ Auxerre (Ligue 2) à Kembs. Le match se joue à guichets fermés. Kœtzingue s'inclinera 1-4 après prolongation. Le buteur est Lévêque sur penalty à la 30e minute[5].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :