Michelbach-le-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michelbach-le-Bas
La mairie.
La mairie.
Blason de Michelbach-le-Bas
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Saint-Louis
Intercommunalité Saint-Louis Agglomération
Maire
Mandat
Henri Mattes[1]
2014-2020
Code postal 68730
Code commune 68207
Démographie
Population
municipale
706 hab. (2015 en augmentation de 0,28 % par rapport à 2010)
Densité 143 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 35′ 38″ nord, 7° 27′ 56″ est
Altitude Min. 284 m
Max. 346 m
Superficie 4,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Michelbach-le-Bas

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Michelbach-le-Bas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Michelbach-le-Bas

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Michelbach-le-Bas
Liens
Site web michelbachlebas.fr

Michelbach-le-Bas est une commune française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

En allemand : Niedermichelbach[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Histoire de Michelbach-le-Bas[modifier | modifier le code]

Signification et origine du nom de la commune[modifier | modifier le code]

Le nom du village "Michelbach" signifie "Le grand ruisseau" se référant très certainement au ruisseau qui traverse le village "l'Altenbach". Enffet, "michel" vient de "mechlen" qui signifie "grand" et "bach" signifie "grand." [3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lion représenté sur les armoiries du villages est emprunté à une borne du XVIIe siècle qui se trouve à la limite du ban. Le champ rouge et la clef d'argent rappellent les armes des comtes de Montjoie-Hirsingue qui, au XVIIIe siècle, étaient les derniers seigneurs décimateurs du lieu. Il semblerait que Michelbach-le-bas fut une dépendance de Michelbach-le-haut et de son couvent Saint-Appolinaire, le tout appartenant à la Seigneurie de Landser (Bailliage du Haut-Landser). Les couvents de Bâle, Lucelle et Blotzheim y possédaient des biens[3].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Pour ce qui est de la chronologie récente du village, notons que l'église catholique construite en 1800-1805 est d'abord dépendante de Ranspach-le-bas, et la commune devient paroisse en 1830, sous le patron Saint-Théodore (compte tenu de la statue de Saint Théodore située deavant à gauche dans l'église du village qui porte son nom, étant représenté avec à ses pieds une cloche et le démon, cela confirme qu'il s'agit bien de Théodore d'Octodure, appelé aussi Théodore du Valais, qui est missionnaire venu évangéliser la Suisse au IVe siècle). Notons aussi que le premier cadastre de la commune fut établit en 1811 (refait en 1975). Par ailleurs, voici les grandes dates concernant le développement de la commune au cours du XXe siècle[3] :

  • 1912 : Début de la construction du chemin de fer Saint-Louis/Waldighoffen et de la gare qui desservait aussi la commune de Ranspach-le-bas.
  • 1914 : Circulation du premier train sur la nouvelle ligne de chemin de fer.
  • 1929 : Début de l'éclairage électrique dans le village.
  • 1952 : Suppression de la ligne de chemin de fer
  • 1966 : L'adduction d'eau est réalisée depuis le 1er août !
  • 1971 : Mise en place de l'organisation du ramassage des ordures ménagères.
  • 1972 : Création du corps de Sapeurs Pompiers. Construction de la nouvelle Mairie, de l'école maternelle, et du dépôt de pompes avec logement de service.
  • 1974 : Inauguration de la rue de Lubbon-Landes, anciennement rue des prés.
  • 1975 : Le cadastre est refait - Installation d'une école primaire, rue de Blotzheim (2 classes) en préfabriqués, près de l'actuel local "basket" - Achèvement du lotissement rue des frênes.
  • 1978 : Rénovation de l'église.
  • 1980 : Réalisation de la 1re tranche d'assainissement.
  • 1983 : Construction du complexe école primaire, salle des fêtes et logements sur la rue de Blotzheim (ancienne gare)
  • 1984 : Rénovation de l'ancien bâtiment de l'école, rue de la République.
  • 1986 : Restauration du pont, rue de la Halle.
  • 1988 : Début de construction du lotissement Obere Matten.
  • 1991 : Construction de l'atelier communal rue des Merles.
  • 1992 : Inauguration du nouveau véhicule de première intervention du Corps local des Sapeurs Pompiers.
  • 1994 : Construction du lotissement "rue des Lilas".
  • 1997 : Rénovation du clocher et installation de 2 nouvelles cloches.

Nous rappelons ici que ces informations mises en lignes en 2014 sont partagées sur le site officielle de la mairie du village, par Brigitte Zimmermann, qui met à disposition le fruit de ses recherches.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Michelbach-le-Bas

Les armes de Michelbach-le-Bas se blasonnent ainsi :
« De gueules au lion d'or tenant dans sa patte dextre une clé d'argent posée en barre. »[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1971 2008 Frédéric Striby DVD Député européen (1994-99)
Conseiller général (1992-2011)
2008 2014 Denise Wohlfarth DVD  
2014 en cours Henri Mattes    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, la commune de Michelbach-le-Bas comptait 706 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
296 314 335 365 362 371 382 410 377
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
345 330 362 356 351 342 310 282 277
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
269 261 266 224 236 252 238 234 243
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
251 285 403 583 627 724 719 703 706
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Théodore.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.michelbachlebas.fr/mh-infos-municipales/presse-archives/140-conseil-municipal-du-21-05-15
  2. Georges Stoffel, Dictionnaire topographique du département du Haut-Rhin, 1868.
  3. a, b et c « Michelbach-le-Bas - Historique », sur www.michelbachlebas.fr (consulté le 26 février 2018)
  4. Archives Départementales du Haut-Rhin
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]