Jonagold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pommes Jonagold.
Exposition de Jonagold.

Jonagold est le nom d'un cultivar de pommier, Malus pumila 'Jonagold'.

Origine[modifier | modifier le code]

Le fruit a été créé aux États-Unis en 1953 à Geneva, dans l'état de New York, par la station expérimentale d'agriculture et sciences de la vie de l'université de Cornell ((en) : New York State Agricultural Experiment Station of Cornell University's College of Agriculture and Life Sciences). C'est un croisement entre la croustillante Golden Delicious et la Jonathan, rouge-cramoisi[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est une pomme calvilliforme[Note 1], à peau moyennement fine, grosse et parfumée. Sa chair est mi-ferme, très rouge avec des taches vertes proches de la tige. Cette pomme juteuse a un goût sucré et légèrement acidulé, très agréable.

La couleur de la peau peut parfois virer au rouge (voire rouge cramoisi) ou au vert total[1].

La couleur peut virer au rouge cramoisi.

La Jonagored, une mutation de Jonagold, a été protégée par un brevet des USA (Patent PP05937)[2], aujourd'hui expiré.

On l'emploie souvent pour un dessert appelé apple crisp : une confection d'avoine, de cassonade, de cannelle, de pommes, et de beurre cuit au four et servi avec de la glace à la vanille.[réf. nécessaire]

En raison de son gros calibre qui la rend difficile à vendre, cette variété n'est pas la préférée des arboriculteurs (2 % de la production française).[réf. nécessaire]

Parenté[modifier | modifier le code]

Sélection de croisements entre Golden Delicious et Jonathan.

Mutants :

  • Rubinstar : coloration plus rouge de l'épiderme.

Descendants :

Pollinisation[modifier | modifier le code]

Cette variété est peu fertilisée par Elstar, Melrose, Topaz, ... qui ont une allèle du S-génotype commune ; incompatible avec Golden Delicious, La Paix, Rewena, Kent et Florina qui ont deux allèles du S-génotype en commun.

Culture[modifier | modifier le code]

De croissance vigoureuse, l'arbre nécessite toutefois des rabattements périodiques sur bourgeons axillaires pour relancer la vigueur de croissance.

La maturité s'étale de mi-août à octobre suivant les porte-greffes, les lieux et les conditions climatiques.

Susceptibilités aux maladies[modifier | modifier le code]

  • Tavelure : élevée[3].
  • Mildiou : faible.
  • Rouille : élevée.
  • Feu bactérien : élevée.
Fruits obtenus sans traitement.

Sa susceptibilité aux maladies en fait une pomme pour l'agriculture et non pas pour les petits jardins familiaux où les traitements ne sont pas intensifs et systématiques.

Production[modifier | modifier le code]

La Belgique, où cette variété est cultivée depuis le début des années 1980, est le principal producteur européen de Jonagold[4],[1]. Ce cultivar figure dans le classement des quinze variétés les plus cultivées aux États-Unis[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des différentes variétés de pommes[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon Tableaux analytiques illustrés de pomologie de Constant Houlbert.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Browning, Frank. (1998). Apples. New York : North Point Press. p. 105.
  2. http://www.patentgenius.com/patent/PP5937.html
  3. Stephen Miller Dr du USDA Fruit Research Lab à Kearneysville (Virginie-Occidentale).
  4. Fruits produits en Région wallonne (APAQ-W)
  5. Lire en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :