Court-Pendu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pendu.

Court-Pendu est le nom de différents cultivars de pommiers domestiques.

Court Pendu Blanc ou Reinette d'Orléans.
Court-Pendu Rouge.
Court Pendu Plat.

Synonyme[modifier | modifier le code]

Court-Queue[1]

Cultivars et traductions[modifier | modifier le code]

Parenté[modifier | modifier le code]

  • Descendant(s):
    • Obelisk (syn: Flamenco) =[9] (Reinette Cox's Orange x Court Pendu Plat) x McIntosh Wijcik

Fruit[modifier | modifier le code]

  • Calibre: moyen
  • Peau: verte; selon le cultivar, brossée de rouge
  • Pédoncule: court

Court-pendu Plat ou Court-pendu gris[modifier | modifier le code]

Pomme Court pendu gris
Court-pendu gris.

Synonymes[modifier | modifier le code]

De Capendu, De Carpendu, De Romeau, De Quapendu, Camalania, Calamila, De courpendu Calamine, Gros Courpendu, Petit courtpendu, De Cas-Pendu, Reinette courtpendu, Capendu reinette, Court-pendu doré[10].

Origine et étymologie[modifier | modifier le code]

Elle devrait aussi son nom de Court-pendu à son court pétiole[11]. Cependant, cette étymologie est considérée comme erronée[12].

En effet, le nom de cette pomme est mentionné pour la première fois sous la forme Capendu en 1423[12], il est donc probable que la forme Court-pendu qui apparaît plus tardivement soit une altération de Capendu par étymologie populaire.

Les plus anciennes mentions de cette variété de pomme sont normandes : en 1423 aux Andelys, à Anneville-Sur-Seine et à Rouen, puis en 1428 à l'abbaye de Montivilliers, où l'abbesse en achète deux corbeilles pour 7 sous 6 deniers. Rouen apparaît du reste comme le grand entrepôt du Capendu[10]. Charles de Robillard de Beaurepaire note : « Au XIVe siècle, en 1300, le Capendu n'était pas connu aux environs de Rouen ; ou, s'il l'était, il n'y jouissait que d'une faible considération. Nous n'en avons pas, en effet, trouvé une seule mention dans les textes de cette époque. Au siècle suivant, au contraire, il est non seulement connu, mais renommé. On en expédie chaque année, de Rouen à Paris, des provisions considérables. »[13].

L'hypothèse selon laquelle l'étymologie serait peut-être à rapprocher du nom de lieu Capendu dans l'Aude[12] n'est pas pertinente pour la raison invoquée ci-dessus et par le fait que le village de Capendu soit mentionné sous la forme Campendud en 1071 et s'écrive Campenddut en occitan, conformément à sa prononciation en cette langue, il a étymologiquement le sens de « champ pentu ». En revanche, on peut rapprocher Capendu du nom d'un hameau de Blainville-Crevon dans la région de Rouen, Capendu, mentionné dès 1050 - 1066 sous la forme Catpendud[14], c'est-à-dire « chat pendu ».

Description[modifier | modifier le code]

La pomme de gros calibre au goût acidulé et sucré a une peau jaune roussâtre à gris et était considérée au XVIe siècle comme la meilleure des pommes car, en plus de son bon goût, on lui accordait des vertus médicinales.

L'arbre est très vigoureux et auto-fertile[15] mais de fait peu fertile en raison de sa date de floraison très tardive rendant difficile la fécondation de ses fleurs. La variété "Api rose" est toutefois un pollinisateur possible.

Cette variété a le gros avantage d'être très résistante à la tavelure du pommier[16].

Les pommes sont matures en décembre.

La variété Court Pendu Gris présente un véritable intérêt par son standard de taille encore recherché par le consommateur, mais avec une connotation rustique[17].

Court-Pendu Rouge[modifier | modifier le code]

Pomme Court pendu rouge

La Court-Pendu Rouge (Court Pendu Rosat et nombreux synonymes) est une excellente pomme de table, d'origine incertaine très ancienne.

Fruit moyen, reinettiforme, aplati aux deux pôles, elle est aussi appelée "Reinette des Belges".

Épiderme sec, mi-rugueux, fond jaune verdâtre, coloré de rouge côté soleil.

Chair blanc crémeux ferme, de texture fine, croquante et moyennement juteuse, très sucrée, agréable, goût aigrelet avec un arrière goût anisé musqué délicieux. Se cueille avant les gelées et se conserve jusqu'en avril.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J. Bauhin, avant 1613 ; Historia plantarum universalis, édition posthume de 1651 I. S. 21
  2. le Lectier d'Orleans, Catalogue des arbres cultivés dans son verger et plant, 1628, S. 24
  3. Lindley, Guide to the Orchard and Kitchen Garden, 1831, S. 43, No. 80
  4. André Leroy, Dictionnaire de pomologie, No. 123
  5. Illustriertes Handbuch der Obstkunde, No. 68. cf. Königlicher Kurzstiel
  6. Diel, Kernobstsorten, 1804, VI. S. 146. cf. Königlicher rother Kurzstiel
  7. Description.
  8. description sur Pommiers.com.
  9. Home Orchard Society, Apple Pedigrees, 6/2/2008, p46,
  10. a et b Site de Fruitiers.net
  11. Robert Estienne, Petit Dictionnaire françois-latin : « de capendu ou carpendu, quasi qui diroit court pendu, Malum curtipendulum. »
  12. a b et c Encyclopédie Universelle
  13. Charles de Robillard de Beaurepaire, Notes et documents concernant l'état des campagnes de la Haute-Normandie au moyen âge, 1865, pp. 48, 51, 55, 57 et 381.
  14. Jean Adigard des Gautries, « Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 » in Annales de Normandie, 1957, Volume 7, p. 234 (lire en ligne) [1]
  15. Apple Fertility, Home Orchard Society
  16. Étude du Bureau des ressources génétiques.
  17. Lire en ligne : Les Actes du BRG, 2006, Article original : Verger Conservatoire de Pétré : culture et valorisation de variétés anciennes de pommes et poires, Nicolas B., E. Ouri , Sandrine Guérin, Pierre Guionnet, Verger Conservatoire de Pétré, Legta de Luçon, Pétré, 85400, Sainte-Gemme-la-Plaine, France.