Gloster 69

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gloster.
Gloster

Gloster 69 est le nom d'un cultivar de pommier domestique.

Description[modifier | modifier le code]

Rustique, la pomme Gloster est de couleur verte virant au rouge du côté ensoleillé.
Sa chair fine est juteuse, légèrement acidulée et moyennement sucrée. Elle a un agréable parfum et une peau assez épaisse sous réserve qu'on l'ait bien laissé mûrir suffisamment.

Origine[modifier | modifier le code]

Cultivar créé en 1951 par la station de recherche de Jork près de Hambourg en Allemagne, commercialisé pour la première fois en 1969.

Parenté[modifier | modifier le code]

Cultivar obtenu par croisement de "Pomme Cloche" (Weisser Winterglockenapfel) avec Richared Delicious [1].

Pollinisation[modifier | modifier le code]

Fleurs décalées sur pommier Gloster
  • Diploïde autofertile[2].
  • Groupe de floraison D
  • Fleurit tardivement 5 à 6 jours après la Golden delicious.
  • S-génotype: S4S19 [3].
  • Pollinisateurs: Delbardivine®, Braeburn, Winston
  • Spécificité : les fleurs ne s'ouvrent pas toutes en même temps: la fleur centrale du bouquet s'ouvre la première, puis plus tard, les cinq fleurs autour d'elle. Pour la pollinisation croisée, ce cultivar à floraison tardive est intéressant car il fournit du pollen pendant une longue période.

Culture[modifier | modifier le code]

La vatiété Gloster est principalement cultivée en Allemagne, et en particulier dans les vergers du Altes Land où elle est née.

L'arbre de vigueur forte a un port dressé et apprécie un sol assez profond. Il est très fertile et fructifie rapidement.

Cette pomme est mature vers la mi-octobre et se conserve jusqu'en mars.

La variété est sensible au chancre nectrien (Nectria galligena), à la tavelure du pommier (Venturia inaequalis) et au carpocapse mais résiste bien à l'oïdium.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Home Orchard Society, Apple Pedigrees (2008), page 23.
  2. Home Orchard Society, Apple Fertility (2006), page 4.
  3. Mol Breeding (2010), S-RNase of modern apple cultivars ..., Table 4.