Indianisme (amérindien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Indianisme.

L'indianisme est la politisation des Indiens d'Amérique, leur prise de position directe sur les questions qui les concernent. C'est la prise de conscience politique, la maturité et l'émergence d'une vie politique indienne, l'expression de sa volonté[1].

Cet indianisme populaire apparaît au XXe siècle[1], notamment avec la période de démocratisation des années 1980-1990, mais il est en fait beaucoup plus ancien, toutes les révoltes amérindiennes étant finalement son expression.

Selon le dictionnaire Larousse l'indianisme désigne aussi la « tendance du XIXe siècle de la littérature brésilienne, qui se caractérise par l'intérêt porté aux Indiens et à leur culture et par la célébration de la nature américaine. (Ses principaux représentants sont Gonçalves Dias et José de Alencar.)[2] »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b David RECONDO, « AMÉRIQUE LATINE - La question indienne », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 25 novembre 2014)
  2. « Indianisme », sur larousse.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]