Black Tie White Noise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Black Tie White Noise

Album de David Bowie
Sortie 5 avril 1993
Enregistré juin-septembre 1992
Durée 58:34
Genre dance-rock, blue-eyed soul
Producteur David Bowie, Nile Rodgers
Label Arista, Savage
Classement 1er (Royaume-Uni)
39e (États-Unis)

Albums de David Bowie

Black Tie White Noise est le dix-huitième album de David Bowie, paru en 1993.

Après les échecs successifs des albums Tonight, Never Let Me Down et du projet Tin Machine, David Bowie retrouve le chemin de l'expérimentation musicale.

L'album fut précédé en août 1992 du simple Real Cool World, extrait de la bande originale du film Cool World.

Histoire[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Pour la plupart des médias, le dernier album de Tin Machine (le live Oy Vey, Baby) sonne comme la fin de David Bowie. En sortant des albums plus commerciaux, moins expérimentaux, Bowie s'est, à la fin des années 1980, fait dépasser par ses fans au niveau musical. Malgré de très bonnes relations avec son fils Zowie (devenu Joe puis Duncan) Bowie a des difficultés avec sa vie sentimentale et affective. Après avoir fréquenté une danseuse de la tournée Glass Spider Tour (à peine plus âgée que son fils), il se retrouve seul.

L'expérience Tin Machine va lui redonner l'envie de faire de la musique. Entre les deux premiers albums de Tin Machine, David Bowie décide à la surprise générale de se lancer dans une grande tournée pour dit-il « rejouer une dernière fois ses plus grands succès ». La tournée Sound + Vision est un succès qui démontre que Bowie dispose toujours d'un public fidèle. David Bowie se lie d'amitié avec le guitariste du groupe, Reeves Gabrels, qui collaborera avec lui jusqu'en 1999. Début 1990, David Bowie rencontre sa future épouse Iman, ex-mannequin qui possède alors une marque de cosmétique.

Enregistrement[modifier | modifier le code]

Pour cet album, Bowie rappelle Nile Rodgers, le producteur de Let's Dance son plus gros succès dix ans auparavant. Pour lui, il s'agit de réaliser son album de mariage. Il sera également marqué par les émeutes de Los Angeles comme le prouve la chanson qui donnera son titre au CD, Black Tie White Noise. L'album se distingue par la présence de cuivres. Bowie est épaulé par le saxophone de Lester Bowie et du piano de Mike Garson.

Le premier single, Jump They Say, est basé sur le suicide de son demi-frère ainsi que sur les voix qu'il entendait lors de sa période cocaïnomane. The Wedding représente en fait la première et la dernière chanson dans ses deux versions, instrumentale puis chanté. Le ton est varié et parfois assez terrifiant comme sur la reprise Nite Flights et la quasi-instrumentale Pallas Athena (dont le remix fut, à la même époque, un succès dans les clubs américains).

Parution et accueil[modifier | modifier le code]

Black Tie White Noise

Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic[1]2,5/5 étoiles
Robert Christgau[2]C+

Black Tie White Noise sorti en 1993 n'est pas un triomphe mais réalise des ventes honorables. Il se hisse à la première place des charts au Royaume-Uni. En 2003, une version étendue deux CD et un DVD comprenant ces deux supports voit le jour avec un CD bonus. En décembre de la même année sort un DVD reprenant les clips, des séquences en studio et des interviews.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Chansons[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par David Bowie, sauf mention contraire.

Album original
No TitreAuteur Durée
1. The Wedding (uniquement présente sur les versions CD et K7) 5:04
2. You've Been AroundDavid Bowie, Reeves Gabrels 4:45
3. I Feel FreeJack Bruce, Pete Brown 4:52
4. Black Tie White Noise 4:52
5. Jump They Say 4:22
6. Nite FlightsScott Walker 4:30
7. Pallas Athena 4:40
8. Miracle Goodnight 4:14
9. Don't Let Me Down & DownTahra Mint Hembara, Martine Valmont 4:55
10. Looking for Lester (uniquement présente sur les versions CD et K7)David Bowie, Nile Rodgers 5:36
11. I Know It's Gonna Happen SomedayMorrissey, Mark E. Nevin 4:14
12. The Wedding Song 4:29
13. Jump They Say (Alternate Mix) (uniquement présente sur les versions CD et K7) 3:58
14. Lucy Can't Dance (uniquement présente sur la version CD) 5:45

Black Tie White Noise a été réédité en 2003 à l'occasion du dixième anniversaire de sa sortie dans une édition de luxe comprenant un deuxième CD principalement composé de remixes.

CD 2 de l'édition de luxe
No TitreRemixé par Durée
1. Real Cool World 5:27
2. Lucy Can't Dance 5:48
3. Jump They Say (Rock Mix)Randy Staub (en) 4:04
4. Black Tie White Noise (3rd Floor US Radio Mix)Jeremy "DJ Digit" Cowan and Raul "DJ EFX" Recinos, Marc "Funkyman" Paley 3:40
5. Miracle Goodnight (Make Believe Mix)Tony Maserati (en) 4:28
6. Don't Let Me Down & Down (Indonesian Vocal Version) 4:53
7. You've Been Around (Dangers 12" Mix)Jack Dangers (en) 7:39
8. Jump They Say (12" Remix)Brothers in Rhythm 8:22
9. Black Tie White Noise (Here Come Da Jazz)Nile Rodgers 5:32
10. Pallas Athena (Don't Stop Praying Remix No. 2)Meat Beat Manifesto 7:26
11. Nite Flights (Back to Basics Remix)Moodswings (en) 9:52
12. Jump They Say (Dub Oddity)Leftfield 6:18

Interprètes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Black Tie White Noise », sur AllMusic (consulté le 15 mai 2019).
  2. (en) Robert Christgau, « David Bowie » (consulté le 15 mai 2019).