Chrysalis Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chrysalis Records
Filiale Reservoir Media Management, Warner Music Group (depuis 2013)
Fondation 1968
Fondateur Chris Wright, Terry Ellis
Statut Actif (Royaume-Uni et Europe), fermé (reste du monde)
Distributeur Universal Music Group, Capitol Records, Geffen Records/UMe (Ramones), Island Records (Robbie Williams), Virgin Records (Belinda Carlisle), Reservoir Media Management, Parlophone (Royaume-Uni et Europe), Rhino Entertainment (reste du monde, sauf pour les Ramones)
Genre Rock
Pays d'origine Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Site web www.blueraincoatmusic.com/chrysalisrecords/

Chrysalis Records est un label discographique britannique, fondé en 1968 par Chris Wright et Terry Ellis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Les premiers groupes à faire partie de ce label sont Procol Harum et Jethro Tull. Dans les années 1980 le groupe a produit des groupes plutôt new wave tels Spandau Ballet et Ultravox, mais aussi des groupes de punk comme Blondie, Ramones ou Madness.

Chrysalis a conclu un accord de licence avec Island Records de Chris Blackwell pour la distribution, sur la base du succès de groupes comme Jethro Tull, Ten Years After et Procol Harum, qui sont promus par le label. Jethro Tull a signé avec Reprise Records aux États-Unis, ce qui a conduit Chrysalis à conclure un accord de distribution américain avec la maison mère de Reprise, Warner Bros. Records, la maison mère de Reprise. Chrysalis passe à une distribution indépendante en 1976. PolyGram s'occupe de la distribution internationale et Festival Records couvre l'Australie et la Nouvelle-Zélande. En 1973, elle signe avec le groupe britannique de rock UFO. Vers la fin des années 1970, le label commence à élargir sa portée musicale, en incorporant des groupes de la scène de punk rock tels que Generation X. La filiale de Chrysalis, 2 Tone Records, fait venir des groupes tels que The Specials et The Selecter[1].

En 1979, Chrysalis achète et distribué le label de américain de folk Takoma Records, nommant le manager/producteur Denny Bruce comme président, qui a signé The Fabulous Thunderbirds et T-Bone Burnett. Jon Monday, qui était vice-président de Takoma Records avant l'acquisition, est resté directeur général[2], devenant plus tard directeur du marketing de Chrysalis Records.

En 1984, Chrysalis achète Ensign Records, un label que Nigel Grainge avait lancé en 1976 (le nom du label vient de l'idée que N. signs comme dans « Nigel Signs ») et qui a compté The Waterboys, World Party et Sinéad O'Connor dans son catalogue à la fin des années 1980[3],[4],[5]. Ensign rejoint la société de marketing TV/compilations Dover Records et le label dance Cooltempo[6],[7],[8] pour faire partie de la famille Chrysalis[9], Grainge restant à la tête du label qu'il a fondé.

En 1991 le label est racheté par EMI.

Années 2020[modifier | modifier le code]

Chrysalis Records se relance en tant que label de premier plan en , marquant un retour à la sortie de nouvelles musiques pour la première fois depuis plus de vingt ans[10]. La première signature se fait en partenariat avec le label indépendant primé Partisan Records[11], qui s'associent pour signer l'auteur-compositeur-interprète britannique Laura Marling dans le cadre d'une sortie mondiale entièrement co-marquée. Premier projet publié sur le label Frontline relancé par Chrysalis, l'album de Marling, Song for Our Daughter, est lancé en , salué par la critique et nommé au Mercury Prize[12].

En , Chrysalis signe l'auteur-compositeur-interprète indie Liz Phair[13], dont le style lyrique brut fait d'elle une pionnière pour une série d'artistes féminines de la musique alternative, lorsqu'elle commence à enregistrer des disques au début des années 1990[14]. Le premier album de Phair depuis une décennie, Soberish, sort plus tard en 2020[15],[16].

Le , le deuxième album du projet de Laura Marling et Mike Lindsay, Lump (stylisé en toutes lettres)[17], intitulé Animal[18],[19],[20] se classe à la 65e place du UK Albums Chart[21] et fait partie du Top 20 des ventes d'albums pour cette semaine (6 août - 12 août 2021)[22]. Chrysalis réédite également les six premiers albums de De La Soul sur les plateformes physiques, numériques et de streaming au début de 2023[23].

Groupes et artistes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « History of Chrysalis Group plc », sur FundingUniverse (consulté le ).
  2. (en) Billboard - Google Books, (lire en ligne)
  3. (en) Paul Cashmere, « R.I.P. Nigel Grange Founder Of Ensign Records Aged 70 », sur Noise11.com, .
  4. (en) « Nigel Grainge, A&R legend, founder of Ensign Records and brother of Lucian, Dies at 70 », .
  5. (en) Shirley Halperin, « Nigel Grainge, Ensign Records Founder and Brother of Universal Music Chief, Dies at 70 »,
  6. (en) « Blue Raincoat Music revives classic label Cooltempo Records », sur Recordoftheday.com
  7. (en) « 'It's a great brand with a great name': Blue Raincoat revives Cooltempo imprint », sur Music Week.
  8. (en) « Memories of the music mogul who called tune at Chrysalis », sur Evening Standard, .
  9. (en) « 'I can't think of a single artist who's benefited from switching to a major label' », sur PIAS, .
  10. (en) « UK-based Chrysalis Records re-launches as frontline label », sur Music Business Worldwide, (consulté le ).
  11. (en) « Partisan looks to the future after Music Week Awards win », sur Music Week, (consulté le )
  12. (en) « Mercury prize 2020: Stormzy, Dua Lipa and Michael Kiwanuka among nominees », (consulté le ).
  13. (en) « Liz Phair joins Chrysalis as reborn label's first US signing », sur Music Week, (consulté le ).
  14. (en) « Liz Phair signs to the re-launched Chrysalis Records », sur Record of the Day, (consulté le ).
  15. (en) « Liz Phair's first album in a decade, 'Soberish,' coming out in 2021 », sur BrooklynVegan, (consulté le ).
  16. (en) « Liz Phair Signs with Chrysalis Records and Will Release a New Album in 2021 », sur mxdwn.com, (consulté le ).
  17. (en) « LUMP », sur Blue Raincoat Music (consulté le ).
  18. (en) Mark Moody, « Animal », sur Under the Radar (consulté le ).
  19. (en) « LUMP: "[It's a huge joy] to just dive into something in a completely different world" », sur DIY (consulté le ).
  20. (en) « LUMP return with news of second album and unveil first single "Animal" », sur The Line of Best Fit (consulté le ).
  21. (en) « LUMP | full Official Chart History », sur Official Charts (consulté le ).
  22. (en) « Official Albums Sales Chart Top 100 », sur Official Charts (consulté le ).
  23. (en) Mandy Dalugdug, « DE LA SOUL’S BACK CATALOG IS COMING TO STREAMING PLATFORMS FOR THE FIRST TIME – THANKS TO DEAL WITH RESERVOIR », sur musicbusinessworldwide.com, Music Business Worldwide (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]