Ola Hudson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ola Hudson
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 59 ans)
Santa Monica
Nom de naissance
Ola Oliver
Nationalité
Activité
créatrice de mode, costumière
Enfant

Ola Hudson (née Ola Oliver le à Los Angeles et morte le à Santa Monica[1]) est une créatrice de mode et costumière afro-américaine. Elle a conçu des costumes pour plusieurs musiciens célèbres : les Pointer Sisters[2], Diana Ross[3], Janet Jackson[4], David Bowie, John Lennon ou encore Ringo Starr. Certaines de ses créations font partie de la collection permanente du Metropolitan Museum of Modern Art (MoMA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Ola Oliver naît à Los Angeles en Californie le 12 octobre 1946[5],[4]. Elle étudie la danse moderne, à l'école fondée par Lester Horton, puis avec les danseurs Bella Lewitzsky et Linda Gold. Elle complète sa formation à l'Institut de Danse de Paris, au Loft en Suisse et à la Max Rivers School de Londres.

À Londres, elle rencontre et épouse Anthony Hudson[5],[5], un designer graphique anglais actif dans le milieu du rock[6]. Leur fils Saul Hudson sera plus connu sous son nom d'artiste de Slash, guitariste des Guns N' Roses[3],[7].

Son travail à Hollywood conduit Ola Hudson à déménager à Los Angeles[5]. En 1972, elle donne naissance à un autre fils, Albion Hudson[5] (qui adoptera le surnom de Ash). Le reste de la famille la rejoint à Los Angeles vers 1975[5],[3].

Au milieu des années 1970 elle travaille sur les costumes de David Bowie. Ils deviennent amants pendant quelque temps au printemps 1975[8],[9], peut-être trois ans[10].

Elle meurt le d'un cancer[4] des poumons[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Ola Hudson, au sein de sa société Ola Hudson Enterprises, Inc.[11] a créé des collections spéciales pour Arpeja[12], Henri Bendel, Right Bank Clothing et Neiman Marcus à Beverly Hills, Maxfield Blu de Los Angeles[13]. Son stylisme était volontairement minimaliste : « revenons aux fondamentaux », disait-elle (« it's getting right down to basics »)[14].

David Bowie dans son costume de Thin White Duke en 1976.

Pour David Bowie, Ola Hudson a conçu des vêtements pour le film The Man Who Fell to Earth et pour l'album et la tournée Station to Station[8]. Elle est l'autrice de son costume du Thin White Duke (pantalon noir, gilet) en 1976[15]. Certains des vêtements qu'elle a imaginés pour Bowie font désormais partie de la collection permanente du Metropolitan Museum of Modern Art (MoMA)[4].

Elle est aussi la créatrice des tenues rétro, typiques des années 1940, que portaient les Pointer Sisters[16], et de vêtements pour la danseuse Linda Gold[17].

Ses œuvres ont été présentées lors d'un spectacle de 1974, Los Angeles Space-Age Designs: Past-Present-Future[18].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ola Hudson », sur IMDb (consulté le 28 septembre 2020)
  2. (en) « L.A. Designers Put on a Talent Show », The Los Angeles Time,‎ (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  3. a b et c (en) « The Gunnas », The Age,‎ , p. 36
  4. a b c et d (en) « Oliver-Hudson Ola J. », The Los Angeles Times,‎ , p. 94
  5. a b c d e et f (en-US) Sky Obercam, « The Colorful Canvas Files: Costume Designer & Artistic Diva, Ola Hudson », Clutch Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 20 septembre 2015)
  6. (en-US) « Meet The Hudsons - Slash's Parents », sur Voices of East Anglia, (consulté le 28 septembre 2020)
  7. (en) Renato Tomei, Advertising Culture and Translation: From Colonial to Global, Cambridge Scholars Publishing, , 174 p. (ISBN 9781443874861, lire en ligne)
  8. a et b (en) Sean Egan, Bowie on Bowie: Interviews and Encounters with David Bowie, Chicago Review Press, , 375 p. (ISBN 9781613730010, lire en ligne)
  9. (en-GB) « Slash: 'I caught my mum naked with David Bowie' | NME », sur NME Music News, Reviews, Videos, Galleries, Tickets and Blogs | NME.COM, (consulté le 28 septembre 2020)
  10. (en-US) « David Bowie Banged Slash's Mom Ola Hudson, famous designer », sur Videomuzic, (consulté le 28 septembre 2020)
  11. Beth Ann Krier, « Dress-up Time, Hillbilly Variety », The Los Angeles Times,‎ , p. 521 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  12. Barbara Varro, « Long on Controversy », Press and Sun-Bulletin,‎ , p. 28 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  13. (en-US) Victoria Uwumarogie, « Women Of Black History: 5 Things To Know About Costume Designer And Artist Ola Hudson », sur MadameNoire, (consulté le 8 février 2018)
  14. « Reach to the Future », The Los Angeles Times,‎ , p. 567 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  15. (en) Ian Buruma, The Invention of David Bowie, (ISSN 0028-7504, lire en ligne)
  16. « Design », The Los Angeles Times,‎ , p. 106 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  17. Shelley Baumsten, « Formation of Self Explored by Linda Gold », The Los Angeles Times,‎ , p. 84 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)
  18. « Los Angeles Space-Age Designs », The Los Angeles Times,‎ , p. 136 (lire en ligne, consulté le 8 février 2018)