Girolamo-Luigi Durazzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Girolamo-Luigi Durazzo
Fonction
Membre du Sénat conservateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
GênesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Autres informations
Distinction
Durazzo famiglia stemma.png

blason

UrnaDurazzo Panthéon.JPG

Urne avec le cœur de Jérôme Louis François Durazzo comte d'Empire, au Panthéon de Paris

Jérôme Louis François Durazzo, né le à Gênes et mort le dans la même ville, est un homme politique génois, doge de la République ligurienne, qui se mit au service de Napoléon Ier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le marquis Girolamo Luigi Francisco Durazzo est issu de la famille des Durazzo, qui donna plusieurs doges à la République de Gênes.

Il remplit plusieurs fonctions administratives pour la République de Gênes, tel que gouverneur de Novi de 1775 à 1776, sénateur de 1783 au 1785, membre (et pendant quelques périodes président) de la députation au commerce de 1779 à 1797, directeur de la Société génoise des arts et des manufactures de 1786 à 1789.

En mai 1797, membre de la commission pour l'ordre public dans la ville, il est parmi les délégués de la République chargés de parlementer avec le général Bonaparte. Lorsque ce dernier met fin en 1797 à la République de Gênes et la remplace par la République ligurienne, Girolamo Durazzo la sert alors comme membre de la commission de gouvernement du 9 décembre 1799 au 2 juillet 1800, membre du Conseil législatif en 1800, membre de la Commission constituante en 1801. Finalement, il est élu doge de la République ligurienne1, fonction qu'il exerce du 10 août 1802 au 4 juin 1805.

À l'annexion de l'éphémère République ligurienne à l'Empire en 1805, il sert alors la France, devient administrateur et préfet provisoire du département de Gênes, et sénateur de l'Empire le . Il est fait officier de la Légion d'honneur et créé comte d'Empire le 26 avril 1808.

Il meurt à Gênes le . Son cœur est déposé dans une urne au Panthéon de Paris.

Titre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Armoiries[modifier | modifier le code]

Figure Blasonnement
Durazzo famiglia stemma.png Armes de la famille Durazzo (Gênes)

De gueules, à trois fasces d'argent, au chef d'azur, ch. de trois fleurs-de-lis d'or.[2]

Orn ext comte sénateur de l'Empire OLH.svg
Blason Girolamo-Luigi Durazzo (1739-1809).svg
Armes du comte Durazzo et de l'Empire

Quartier des comtes sénateurs ; au deuxième d'argent à trois fasces de gueules, au chef diminué d'azur, chargé de trois étoiles d'or posées en fasce ; au troisième d'argent échiqueté de gueules, une épine naturelle au chef ; au quatrième d'or à deux fasces échiquetées d'argent et de gueules.[3]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article« Durazzo (Jérôme-Louis-François-Joseph-Marie, comte) », dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, [détail de l’édition]  ; Angela Valenti Durazzo "I Durazzo da Schiavi a dogi della Repubblica di Genova", Compagnia della Stampa, Brescia 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cote LH/2783/189 », base Léonore, ministère français de la Culture
  2. Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. (tome 1 et 2), Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  3. a et b « BB/29/974, page 70. », Titre de comte accordé à Jérôme, Louis, François, Joseph, Marie Durazzo. Bayonne ()., Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)