Claude Melki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Melki.
Claude Melki
Naissance
Saint-Denis
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 55 ans)
Paris 4e
Profession Acteur
Films notables Pourvu qu'on ait l'ivresse...
L'amour c'est gai, l'amour c'est triste
L' Acrobate

Claude Melki est un acteur français né le à Saint-Denis et mort le à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Apprenti-tailleur, il est découvert par hasard dans un bal par le réalisateur Jean-Daniel Pollet. Il devient l'acteur fétiche de ce dernier, qui lui confie dans plusieurs de ses films le rôle récurrent d'un homme lunaire et malchanceux nommé Léon : Pourvu qu'on ait l'ivresse... (1958), Gala (1961), Rue Saint-Denis (1965), L'amour c'est gai, l'amour c'est triste (1971), L' Acrobate (1976). Il a été comparé à ses débuts à Buster Keaton du fait de sa gestuelle et d'une certaine ressemblance physique[1].

Hormis sa collaboration avec Jean-Daniel Pollet, sa carrière au cinéma est très inégale. Personnalité atypique, éloigné de tout plan de carrière[1], il tourne de moins en moins avec les années et meurt en 1994, dans la misère[2].

Il est l'oncle de Gilbert Melki, également acteur[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Un Martien nommé Melki, Télérama, 7 septembre 2007
  2. L'Acrobate, Télérama, 12 avril 2008

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus 694 portraits, 2147 noms, Mormoiron, Y. Foucart, , 1185 p. (ISBN 978-2-953-11390-7).

Liens externes[modifier | modifier le code]