Ligne de Vire à Romagny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ligne de
Vire à Romagny
Pays Drapeau de la France France
Villes desservies Vire, Sourdeval, Mortain
Historique
Mise en service 1883 – 1889
Fermeture 1938 – 1988
Concessionnaires Ouest (1883 – 1908)
État (Non concédée) (1909 – 1937)
SNCF (1938 – 1992)
Ligne déclassée (à partir de 1992)
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 440 000
Écartement standard (1,435 m)
Électrification Non électrifiée
Nombre de voies Anciennement à voie unique

La ligne de Vire à Romagny est une ancienne ligne de chemin de fer française, se trouvant dans les départements du Calvados et de la Manche en Normandie et reliant Vire à Romagny.

Histoire[modifier | modifier le code]

La loi du (dite plan Freycinet) portant classement de 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d’intérêt général retient en n° 47, une ligne de « Fougères à Vire et à un point à déterminer entre Bayeux et Caen »[1].

La section de Mortain à Vire est déclaré d'utilité publique par une loi le [2].

La ligne est concédée à titre définitif par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le . Cette convention est approuvée par une loi le suivant[3].

En 1883–1885, la ligne Montsecret - Sourdeval par Les Maures (commune de Chaulieu) est ouverte par la MVCR, voir l'article Ligne de Montsecret - Vassy aux Maures. Le , une nouvelle ligne est ouverte entre Vire et les Maures, ainsi qu'entre Sourdeval et Mortain-Le Neufbourg. La ligne de la MVCR permet de faire la jonction entre les deux, des Maures à Sourdeval.

La ligne est ensuite prolongée entre Mortain-Le Neufbourg et Romagny le . À Romagny, la ligne se connectait à la ligne de Domfront à Pontaubault permettant ainsi des liaisons vers Avranches et vers Fougères via Saint-Hilaire-du-Harcouët par la ligne de Saint-Hilaire-du-Harcouët à Fougères.

Chronologie[modifier | modifier le code]

La ligne est ouverte aux dates suivantes :

La ligne est fermée au trafic voyageurs le (mais rouverte pendant la guerre du à 1941.

La ligne est fermée au trafic marchandises aux dates suivantes :

  • Section de Sourdeval à Mortain-Le Neufbourg :
  • Section de Mortain-Le Neufbourg à Romagny : ?

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La ligne est entièrement aménagé en véloroute, reliant le centre de Vire à la ligne Domfront - Pontaubault au niveau de la gare de Romagny. Elle est une portion de l'EuroVelo 4 (La Vélomaritime en France) et de la véloroute Plages du Débarquement Mont-Saint-Michel[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « N° 8168 - Loi qui classe 181 lignes de chemin de fer dans le réseau des chemins de fer d'intérêt général : 17 juillet 1879 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 19, no 456,‎ , p. 6 - 12 (lire en ligne).
  2. « N° 10800 - Loi qui déclare d'utilité publique l'établissement de la deuxième section du chemin de fer de Fougères à Vire, comprise entre Mortain et Vire : 15 juin 1881 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 23, no 632,‎ , p. 35 - 36 (lire en ligne).
  3. « N° 14218 - Loi qui approuve la convention passée, le 17 juillet 1883, entre le ministre des Travaux publics, et la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest : 20 novembre 1883 », Bulletin des lois de la République Française, Paris, Imprimerie Nationale, xII, vol. 28, no 834,‎ , p. 359 - 367 (lire en ligne).
  4. « Des plages du Débarquement au Mont-Saint-Michel », sur Normandie Tourisme (consulté le 25 novembre 2020)