Diego Forlán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Diego Forlán
Image illustrative de l’article Diego Forlán
Diego Forlán en 2014 avec l'Uruguay
Biographie
Nom Diego Forlán Corazzo
Nationalité Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance (39 ans)
Lieu Montevideo (Uruguay)
Taille 1,81 m (5 11)[1]
Période pro. 1998 - 2018
Poste Milieu offensif/Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Saisons Club
19901991Drapeau : Uruguay CA Peñarol
19911994Drapeau : Uruguay Danubio FC
19941997Drapeau : Argentine Independiente
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1998-2002Drapeau : Argentine Independiente091 0(40)
2002-2004Drapeau : Angleterre Manchester United098 0(17)
2004-2007Drapeau : Espagne Villarreal CF128 0(59)
2007-2011Drapeau : Espagne Atlético de Madrid198 0(96)
2011-2012Drapeau : Italie Inter Milan020 00(2)
2012-2014Drapeau : Brésil SC Internacional055 0(22)
2014-2015Drapeau : Japon Cerezo Osaka051 0(17)
2015-2016Drapeau : Uruguay CA Peñarol034 00(8)
2016Drapeau : Inde Mumbai City012 00(5)
2018Drapeau : Hong Kong Kitchee SC 014 00(6)
Total 716 (283)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999Drapeau : Uruguay Uruguay -20 ans004 00(1)
2002-2014Drapeau : Uruguay Uruguay112 0(36)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 mars 2018

Diego Forlán Corazzo, né le à Montevideo en Uruguay, est un footballeur international uruguayen, qui évolue au poste d'attaquant.

Élu meilleur joueur de la Coupe du monde 2010, il fait partie des 23 joueurs nominés pour le trophée du Ballon d'or de la même année.

Avec 112 matchs et 36 buts internationaux, il est le deuxième joueur le plus capé et le troisième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe d'Uruguay, derrière Luis Suárez et Edinson Cavani.

Il a notamment évolué sous les couleurs de Manchester United, du Villarreal CF, de l'Atlético de Madrid et de l'Inter Milan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Forlán est issu d'une famille à grande tradition footballistique : son grand-père maternel, Juan Carlos Corazzo, a été sélectionneur de l'équipe nationale d'Uruguay qu'il a mené deux fois à la victoire en Copa América (en 1959 et 1967). Son père, Pablo Forlán, international uruguayen, a disputé les Coupe du monde 1966 et 1974 et a remporté la Copa América en 1967 sous les ordres de son grand-père[2]. Il a également un frère, Pablo, et trois sœurs, Alejandra, Ramona et Adriana.

Passionné de tennis très jeune, Diego voulait y faire carrière mais à l'âge de 11 ans, un terrible drame va le marquer : sa sœur Alejandra est victime d'un accident de la route qui tue son petit ami et, après quatre mois de coma, la cloue dans un fauteuil roulant à vie. Cela va alors l'amener à changer de voie : « J'ai pleuré toutes les larmes de mon cœur. C'est ma sœur qui m'a orienté vers le football. Elle disait que si elle pouvait courir, elle jouerait au foot. J'ai réfléchi et je me suis dit qu'avec ce sport, je pourrai mieux gagner ma vie qu'en jouant au tennis. Je voulais trouver un miracle pour Alejandra et il passait par le football professionnel ».

À 15 ans, Diego tente alors de démarrer une carrière de footballeur et va jouer dans les équipes de jeunes de plusieurs clubs uruguayens : le CA Peñarol, le Danubio et fera même un passage en France, à l'AS Nancy-Lorraine où il ne sera pas conservé pour un prétendu manque de « gnaque »[3], il déclare[4]: « Je me suis entraîné avec Nancy durant deux mois à seize ans. Pablo Correa y jouait à l’époque. C’était en plein hiver. Je me souviens avoir été impressionné par la neige... je ne l’avais jamais vue auparavant ! Je suis rapidement revenu en Uruguay » avant d'aller jouer en Argentine à l'Independiente. Ses débuts sont une réussite et très vite, il est promu en équipe première. Il s'affirme alors comme un joueur très prometteur, inscrivant 37 buts en 3 saisons sous les couleurs de l'Independiente malgré plusieurs blessures. Ses performances tapent dans l'œil de plusieurs clubs européens et c'est finalement le club anglais de Manchester United qui le recrute début 2002 pour un montant d'environ 11 M€.

Manchester United (2002 - 2004)[modifier | modifier le code]

Forlán a vécu des temps difficiles à Manchester. Il fait ses débuts sous ses nouvelles couleurs dès le 29 janvier face à Bolton mais n'inscrit son premier but que le 18 septembre, sur un pénalty face au Maccabi Haifa en Ligue des champions. Cette période de disette qui a duré 27 matches sur une période de huit mois lui vaut certains surnoms moqueurs de la part de la presse anglaise. Par la suite, Forlán inscrit tout de même des buts importants pour son équipe : une égalisation tardive face à Aston Villa, une splendide volée pour le but de la victoire face à Chelsea et un doublé face à Liverpool pour une victoire 2-1 à Anfield.

Malgré cela, les 17 buts en 98 apparitions (officielles et non officielles) de Forlán sont loin de rivaliser avec les 150 buts en 210 apparitions de son coéquipier Ruud van Nistelrooy. En août 2004, Forlán est transféré dans le club espagnol de Villarreal alors que dans le même temps, Manchester United achète Wayne Rooney.

Villarreal (2004 - 2007)[modifier | modifier le code]

Diego Forlan et Cristiano Ronaldo lors du derby madrilène

L'arrivée de Forlán était inattendue, le joueur semblant plutôt lié au club de Levante, mais le joueur y signe tout de même le 21 août 2004 pour un transfert avoisinant les 3,2 M€. À Villarreal, Forlán explose : le 22 mai 2005, il inscrit un triplé remarquable face au FC Barcelone qui permet à son équipe de décrocher un match nul (3-3) au Nou Camp[5], et il termine meilleur buteur de la Liga (Pichichi) lors de la saison 2004-2005 avec un total de 25 buts (ex-aequo avec Samuel Eto'o). Il permet également à son club, arrivé troisième du championnat, de se qualifier pour la première fois de son histoire en Ligue des Champions. Cette même saison, il remporte le Soulier d'or européen avec Thierry Henry (Arsenal), récompensant le meilleur buteur de la saison en Europe. Sa saison 2005-2006 est plus difficile mais il revient à son meilleur niveau lors de la saison suivante (inscrivant, en l'espace de 27 minutes, un nouveau hat-trick à l'extérieur, cette fois-ci face à Osasuna, le 13 mai 2007[6]). Sa complémentarité redoutable avec Juan Román Riquelme permet à Villarreal de s'imposer comme l'un des principaux clubs d'Espagne et d'atteindre les demi-finales de la Ligue des Champions. Forlan devient également meilleur buteur de l'histoire du club (record égalé puis dépassé par Giuseppe Rossi, lors de la saison 2010-2011).

Atlético de Madrid (2007 - 2011)[modifier | modifier le code]

Forlán sous les couleurs de l'Atlético de Madrid

Dès le début du mois de juin 2007, le transfert de Forlán est évoqué. Celui-ci intervient le 30 juin et Forlán signe en faveur de l'Atlético de Madrid pour un montant d'environ 21 millions d'euros. Sa tâche est claire : il aura la lourde responsabilité de remplacer l'icône du club, Fernando Torres, parti à Liverpool. Sa première saison à Madrid est de très bon augure puisqu'il inscrit 23 buts, formant un bon duo d'attaque avec l'Argentin Sergio Agüero.

La saison suivante, en 2008-2009, Forlán réalise des prestations impressionnantes. Le 9 mai 2009, il inscrit un doublé contre l'Espanyol qui permet à son club de se qualifier pour la Ligue des Champions pour la deuxième année consécutive. L'Atlético était pourtant mené 0-2 à la pause et jouait à 10 contre 11 après l'expulsion de Luis Perea mais s'impose finalement 3-2 grâce notamment à un but de Forlán. Il inscrit également des buts cruciaux face au FC Barcelone, à son ancien club Villarreal et Valence. Le 23 mai 2009, Forlán inscrit un triplé face à l'Athletic Bilbao qui lui permet de remporter le trophée de Pichichi ainsi que le Soulier d'or européen pour la seconde fois. Il termine la saison avec des statistiques impressionnantes : 32 buts en 33 matches.

La saison 2009-2010 débute moins bien pour lui et l'Atlético réalise son moins bon début de saison depuis sa relégation en 2000. Le 24 octobre 2009, Forlán inscrit un pénalty et en manque un second et l'Atlético est tenu en échec 1-1 par Majorque qui avait pourtant joué une grande partie du match avec seulement neuf joueurs. Cette piètre performance suscita le mécontentement des supporters de l'Atlético et les critiques envers Forlán qui fut mis de côté pour le match suivant.

L'arrivée de Quique Sánchez Flores améliore les résultats sportifs et Forlán joue mieux en seconde partie de saison. L'Atlético atteint ainsi la finale de la toute nouvelle Ligue Europa et de la Coupe d'Espagne. Le 14 février 2010, Forlán inscrit le premier but de la victoire 2-1 de l'Atlético face au FC Barcelone, infligeant au futur champion sa seule défaite de la saison. Le 22 avril 2010, il inscrit le seul but lors de la demi-finale aller de la Ligue Europa face à Liverpool. Une semaine plus tard, il inscrit un but tout aussi important en réduisant l'écart lors de la demi-finale retour à Anfield, permettant ainsi à son club de se qualifier pour la finale grâce aux buts à l'extérieur. Le 12 mai 2010, Forlán devient le héros de son club en inscrivant un doublé en finale de la Ligue Europa face à Fulham, deux fois servi par son coéquipier argentin Sergio Agüero, pour une victoire 2-1 et fut élu meilleur joueur du match. Il termine la saison 2009-2010 avec un total de 28 buts dont 6 lors de la campagne victorieuse de l'Atlético en Ligue Europa. Au mercato d'hiver plusieurs clubs, tel que le Real Madrid ou la Juventus, se montrent très intéressés par le profil du joueur mais l'Atlético de Madrid décide de le garder jusqu'à la fin de la saison.

Inter Milan (2011 - 2012)[modifier | modifier le code]

En , Diego Forlán signe un contrat de deux ans pour un montant d'environ cinq millions d'euros en faveur de l'Inter Milan[7]. Ayant joué avec son ancien club lors du tour préliminaire de la Ligue Europa en août 2011, il ne peut participer à la Ligue des champions qu'à partir des huitièmes de finale[8] face à Marseille. Diego Forlan terminera la saison 2011-2012 sur 2 buts.

SC internacional (2012 - 2014)[modifier | modifier le code]

En juillet 2012, il signe pour trois saisons au SC Internacional[9].

Cerezo Osaka (2014 - 2015)[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier 2014, il signe un contrat d'une année avec Cerezo Osaka[10].

Le 18 mars 2014, il inscrit son premier but en AFC Champions League lors de la victoire 4-0 contre le Buriram United.

En juin 2015, il quitte le club japonais[11].

CA Peñarol (2015 - 2016)[modifier | modifier le code]

Le 14 juin 2016, lors d'une conférence de presse, il annonce son départ du club.

Le buteur a remporté le tournoi d'ouverture du championnat uruguayen en décembre 2015, puis le titre de champion d'Uruguay le 12 juin 2016.

Mumbai City (2016)[modifier | modifier le code]

Le 12 août 2016, il signe pour une durée de 3 mois jusqu'à la fin du championnat indien au club de Mumbai City FC.

Signature avortée à Sandefjord[modifier | modifier le code]

En juillet 2017, alors qu'il est sans club depuis son départ de Mumbai City, il est pressenti pour signer à Sandefjord Football mais l'affaire ne s'est finalement pas réalisée[12].

Kitchee SC (2018 - )[modifier | modifier le code]

Le 4 janvier 2018, il signe en faveur du club Hongkongais du Kitchee SC[13]. Il marque son premier triplé lors de la 11e journée de championnat face aux Warriors ce qui donne la victoire à son équipe (1-5).

Sélection uruguayenne[modifier | modifier le code]

Luis Suárez et Diego Forlán (à droite) lors de la Coupe du monde 2010

Forlán connait sa première sélection avec l'équipe d'Uruguay en 2002. Il participe à la Coupe du monde 2002, inscrivant notamment une volée face au Sénégal et permettant à sa sélection d'obtenir le match nul (3-3) alors qu'ils étaient menés 0-3 à la pause. Cependant, l'Uruguay est éliminée du tournoi dès le premier tour aux côtés de la France. Forlán participe également à des compétitions continentales.

Lors de la Copa América 2007, il marque un but en demi-finale face au Brésil mais se rate lors de la séance de tirs au but qui voit la victoire du Brésil 5-4.

À partir de la Copa América 2007, Forlán devient le joueur majeur de la sélection uruguayenne et est régulièrement aligné dans le onze titulaire.

Le 17 juin 2008, à l'Estadio Centenario (stade mythique de Montevideo où se déroula la finale de la première coupe du monde en 1930), il inscrit son unique triplé en sélection nationale, lors d'un match gagné 6-0 face au Pérou pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2010[14].

Il possède une particularité en commun avec Youri Djorkaeff. En effet, ils étaient tous deux opposés lors du match France-Uruguay de la Coupe du monde 2002 et 37 ans plus tôt, leurs pères Pablo Forlán et Jean Djorkaeff s'étaient également opposés lors du match France-Uruguay de la Coupe du monde 1966.

Le , lors de la finale de la Copa América, il inscrit deux des trois buts lors de la victoire de l'Uruguay face au Paraguay et remporte ainsi sa première compétition internationale avec sa sélection, égalisant par la même occasion le nombre de buts (31) inscrits par Héctor Scarone, qui était alors le meilleur buteur de l'histoire de la Celeste. Ce titre revient uniquement à Forlán le 11 octobre 2011, après un nouveau but face au Paraguay, cette fois-ci lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Néanmoins Forlán est vite rattrapé par son coéquipier Luis Suárez, de 8 ans son cadet, qui devient co-meilleur buteur de la Celeste le 14 août 2013, lors d'un match amical contre le Japon, au cours duquel les deux hommes marquent leurs trente-sixèmes buts respectifs en sélection nationale. Néanmoins pour Forlán, ce sera le dernier sous le maillot de la Celeste, alors que Suárez marquera de nouveau le 6 septembre 2013 face au Pérou[15]. Depuis cette date, Luis Suárez est le meilleur buteur incontesté de l'histoire de la Celeste.

Le 12 mars 2015, il décide de prendre sa retraite internationale pour « laisser la place aux nouvelles générations »[16]. Il compte 112 sélections pour 36 buts inscrits.

Coupe du monde 2010[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du monde 2010, l'Uruguay tombe une nouvelle fois dans le groupe de la France, en compagnie du Mexique et du pays hôte, l'Afrique du Sud. Forlán va s'affirmer comme un joueur essentiel à sa sélection lors de cette compétition. Le 16 juin 2010, lors du deuxième match de poule de l'Uruguay, il inscrit un doublé face à l'Afrique du Sud et participe à l'action amenant le troisième but pour une victoire 3-0. Le 2 juillet, il inscrit un puissant coup franc permettant à l'Uruguay d'égaliser face au Ghana et finalement de se qualifier aux tirs au but pour la demi-finale, une performance que la Celeste n'avait plus réalisée depuis quarante ans.

Le 6 juillet 2010, lors de la demi-finale face aux Pays-Bas, il inscrit un but d'une puissante frappe de loin (enregistrée à 98 km/h) du pied gauche devenant ainsi le premier joueur depuis Lothar Matthäus à la Coupe du monde 1990 à avoir inscrit trois buts hors de la surface de réparation lors d'un même tournoi. Ce but n'empêche pas la défaite 3-2 de l'Uruguay qui doit alors se contenter de la petite finale face à l'Allemagne.

Le 10 juillet 2010, lors de la petite finale, Forlán inscrit son cinquième et dernier but de la compétition, but qui sera choisi par la FIFA comme le plus beau but de la compétition. Malgré un coup franc de Forlan qui finit sur la barre transversale à la dernière seconde du match, l'Uruguay s'incline 3-2 et termine 4e du tournoi. Malgré cela, Forlán est désigné meilleur joueur, termine co-meilleur buteur de la compétition avec 5 buts (mais n'est pas désigné meilleur buteur de la compétition) et est intégré à l'équipe-type de la Coupe du monde.

Copa America 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, durant la Copa America organisée en Argentine, Diego Forlán proposera un bilan moyen, effacé par celui de son compatriote Luis Suárez (vice meilleur marqueur de la compétition avec 4 buts et élu meilleur joueur de cette dernière).

Après un bilan stérile en poules, où l'Uruguay termine 2e derrière le Chili avec une victoire et deux nuls, Forlán offre de bonnes prestations dans les matches à élimination directe. Il inscrit ainsi le premier but de son équipe de lors de la séance de penaltys contre l'Argentine, qui voit le pays hôte de la compétition s'incliner.

Libéré en finale après la victoire 2-0 en demi-finales face au Pérou, le capitaine emblématique de la sélection uruguayenne s'offre un doublé contre le Paraguay, après que Suárez a donné l'avantage à son équipe.

Diego Forlán remporte ainsi sa première Copa America, et permet à la sélection Uruguayenne de s'imposer pour la 15e fois dans cette compétition, record absolu.

Coupe du monde 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, Diego Forlán dispute à l'âge de 35 ans, sa troisième phase finale de Coupe du Monde. Titulaire lors des deux défaites de l'Uruguay (face au Costa-Rica et face à la Colombie) et sur le banc lors de ses deux victoires (face à l'Angleterre et face à l'Italie), réalise des performances plus que moyennes lors du mondial 2014 (il est resté moins de deux heures au total sur le terrain, au cours desquelles il ne réussit ni but, ni passe décisive), ne disputant aucun match dans son intégralité.

Forlán apparaît donc comme l'ombre du joueur d'exception qu'il était en 2010, cela le précipite naturellement vers la sortie et la Coupe du monde 2014 devient sa dernière compétition internationale.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques de Diego Forlán[17]. Il finit meilleur buteur de la Liga durant la saison 2004-2005 avec 25 buts et 2008-2009 avec 32 buts.

Statistiques de Diego Forlán au 6 mars 2018« Fiche de Diego Forlán », sur footballdatabase.eu
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Ligue régional Drapeau : Uruguay Uruguay Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
1998-1999 Drapeau de l'Argentine CA Independiente D1 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 2 0 0
1999-2000 Drapeau de l'Argentine CA Independiente D1 24 7 2 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 24 7 2
2000-2001 Drapeau de l'Argentine CA Independiente D1 36 18 4 - - - - - - - - - CM 6 2 - - - - - - - - - - 42 20 4
2001-2002 Drapeau de l'Argentine CA Independiente D1 18 12 2 - - - - - - - - - CM 5 1 - - - - - - - - - - 23 13 2
Sous-total 80 37 8 - - - - - - - - - - 11 3 - - - - - - - - - - 91 40 8
2001-2002 Drapeau de l'Angleterre Manchester United D1 13 0 0 - - - - - - - - - C1 5 0 0 - - - - - - 5 2 1 23 2 1
2002-2003 Drapeau de l'Angleterre Manchester United D1 25 6 2 2 0 1 5 2 0 - - - C1 13 1 0 - - - - - - 2 1 0 47 10 3
2003-2004 Drapeau de l'Angleterre Manchester United D1 24 4 4 2 1 0 1 1 0 1 0 0 C1 4 2 1 - - - - - - 15 6 0 47 14 5
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Manchester United D1 1 0 0 - - - - - - 1 0 0 C1 1 0 0 - - - - - - - - - 3 0 0
Sous-total 63 10 6 4 1 1 6 3 0 2 0 0 - 22 3 1 - - - - - - 22 9 1 119 26 9
2004-2005 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF D1 38 25 7 1 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - 5 2 0 44 27 7
2005-2006 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF D1 32 10 6 2 0 - - - - - - - C3 13 3 1 - - - - - - 6 0 0 53 13 7
2006-2007 Drapeau de l'Espagne Villarreal CF D1 36 19 1 4 1 - - - - - - - C4 2 1 1 - - - - - - 9 4 3 51 25 5
Sous-total 106 54 14 7 1 - - - - - - - - 15 4 2 - - - - - - 22 6 3 150 65 19
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid D1 36 16 1 6 1 1 - - - - - - C3+C4 1+10 1+5 1+0 - - - - - - 6 4 1 59 27 4
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid D1 33 32 9 3 1 0 - - - - - - C1 9 2 1 - - - - - - 7 2 1 52 37 11
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid D1 33 18 6 6 3 1 - - - - - - C1+C3 8+9 1+6 1+1 - - - - - - 14 8 3 70 36 12
2010-2011 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid D1 32 8 5 3 1 0 - - - - - - C3 6 1 0 1 0 0 - - - 13 2 5 55 12 10
août 2011 Drapeau de l'Espagne Atlético de Madrid D1 - - - - - - - - - - - - C1 2 0 0 - - - - - - - - - 2 0 0
Sous-total 134 74 21 18 6 2 - - - - - - - 45 16 4 1 0 0 - - - 40 16 10 238 112 37
2011-2012 Drapeau de l'Italie Inter Milan D1 18 2 2 - - - - - - - - - C1 2 0 0 - - - - - - 6 2 1 26 4 3
Sous-total 18 2 2 - - - - - - - - - - 2 0 0 - - - - - - 6 2 1 26 4 3
2012 Drapeau du Brésil SC Internacional D1 19 5 1 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 14 1 1 33 6 2
2013 Drapeau du Brésil SC Internacional D1 15 5 1 8 3 1 - - - - - - - - - - - - - 13 9 3 5 2 1 41 19 6
Sous-total 34 10 2 8 3 1 - - - - - - - - - - - - - 13 9 3 19 3 2 74 25 8
2014 Drapeau du Japon Cerezo Osaka D1 26 7 1 3 0 0 - - - - - - AFC 6 2 1 - - - - - - 5 0 1 40 9 3
2015 Drapeau du Japon Cerezo Osaka D2 16 10 3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 16 10 3
Sous-total 42 17 4 3 0 - - - - - - - - 6 2 1 - - - - - - 5 0 1 56 19 6
2015-2016 Drapeau de l'Uruguay CA Peñarol D1 32 8 12 - - - - - - - - - CL 2 0 0 - - - - - - - - - 34 8 12
Sous-total 32 8 12 - - - - - - - - - - 2 0 0 - - - - - - - - - 34 8 12
2016-2017 Drapeau de l'Inde Mumbai City D1 12 5 3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 12 5 3
Sous-total 12 5 3 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 12 5 3
2018 Drapeau de Hong Kong Kitchee SC D1 5 5 1 - - - - - - - - - AFC 3 0 0 - - - - - - - - - 8 5 1
Sous-total 5 5 1 - - - - - - - - - - 3 0 0 - - - - - - - - - 8 5 1
Total sur la carrière 539 231 73 40 11 4 6 3 0 2 0 0 - 107 28 8 1 0 0 13 9 3 112 36 17 820 318 105

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Diego Forlan lors de la Copa América 2007

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Site officiel de l'Atlético de Madrid : Fiche de Diego Forlán
  2. « Copa America : l'Uruguayen Forlan sur les traces de son grand-père et son père », sur opl.fr, 25 juillet 2011.
  3. « Le top 3 des joueurs qui ont failli signer à... Nancy », sur Foot Mercato, (consulté le 27 juin 2014)
  4. http://www.footmercato.net/atletico-diego-forlan-revient-sur-l-episode-nancy_57556
  5. (en) « Barcelona - Villarreal (3 - 3) 22/05/2005 », sur www.bdfutbol.com (consulté le 19 août 2018)
  6. (en) « Osasuna - Villarreal (1 - 4) 13/05/2007 », sur https://www.bdfutbol.com (consulté le 19 août 2018)
  7. Diego Forlan, nouveau goleador des Nerazzurri sur topmercato.com, 31 août 2011
  8. Lille ne croisera pas Diego Forlan en C1 sur foot01.com, 3 septembre 2011
  9. Signe à l'SC internacional, fifa.com du 7 juillet 2012
  10. Forlan au Cerezo Osaka !, www.lequipe.fr, 22 janvier 2014.
  11. « Diego Forlan quitte le Cerezo Osaka », sur lequipe.fr,
  12. Et revoilà Diego Forlán ! footmercato.net
  13. Officiel : Et revoilà Diego Forlán ! footmercato.net
  14. (es) « Uruguay 6 - 0 Perú », sur www.mediotiempo.com, (consulté le 19 août 2018)
  15. « Tour championnat T champ. - Groupe Matches », sur fifa.com (consulté le 6 août 2018)
  16. (es) « Forlán: "Es el momento oportuno para retirarme de la selección" », sur Marca, (consulté le 12 mars 2015)
  17. (en) « Copa America 2011 », sur issuu.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :